McGill accueille chaleureusement les cégepiens

Nouvelles

Portes ouvertes de février, modification des critères d’admission, création d’un poste nouveau.

Dans le cadre de plusieurs initiatives prises pour rejoindre les candidats du Québec, l’Université McGill organisera des Portes ouvertes expressément pour les cégepiens (le 13 février, de 11 h à 17 h). Projet ambitieux, ces Portes ouvertes du 13 février permettront aux étudiants d’obtenir toute une variété de renseignements sur les modalités d’admission et proposera des stands d’activités, des visites du campus et de chaque faculté. Organisées au campus du centre-ville moyennant la contribution de la faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement du campus Macdonald, ces Portes ouvertes coïncident avec la modification récemment apportée à certains des critères d’admission de McGill s’appliquant aux cégepiens, et avec la création d’un nouveau poste dont le but est d’aider les étudiants d’expression française à s’ajuster à la vie universitaire au cours de leur première année d’études.

"Nous voulions réaffirmer notre engagement pour que les étudiants du Québec se sentent les bienvenus sur le campus, d’autant plus que c’est le côté international de McGill qui a dominé l’attention du public ces dernières années", déclare Mme Robin Geller, directrice du Service des admissions/recrutement et registraire. "Notre objectif se reflète dans le thème que nous avons choisi pour la journée du 13 février, Portes ouvertes sur votre avenir, et nous nous sommes assurés la participation d’étudiants et de professeurs de tout le campus pour vanter ce que McGill a à offrir et ce qui fait son unicité."

Robin Geller s’est rendue dans plusieurs cégeps pour expliquer la modification des critères d’admission, essentiellement l’adoption de la cote R par les facultés des arts, des sciences, de gestion, de génie et des sciences de l’éducation dès septembre prochain. D’autres facultés songent à adopter ces nouveaux critères en automne 2001. La cote R est une valeur qu’utilisent toues les universités du Québec pour évaluer la candidature des cégepiens; elle est fondée sur les notes de l’étudiant, la moyenne de la classe et un facteur qui reflète la vigueur de la cohorte. "Si nous avons adopté la cote R, c’est pour trois raisons", affirme Mme Geller. "C’est un meilleur indice de prévision des résultats à McGill que les notes de cégep, qui contribue de plus à remédier aux problèmes des différentes méthodes de notation, sans compter que cela nous aidera à accélérer les procédures d’admission."

L’amélioration des services explique également la création du nouveau poste d’adjointe aux étudiants francophones, qui fera partie du Bureau de première année. Cathy Giuletti, diplômée de la faculté des sciences de l’éducation de McGill, qui a occupé divers postes au sein des Services aux étudiants, est entrée en fonctions la semaine dernière. En collaboration avec Leslie Copeland, coordonnatrice de première année, Cathy Giuletti s’occupera de coordonner et de mettre en oeuvre les programmes et les services d’orientation comme les ateliers sur les techniques d’étude et les programmes d’entraide, particulièrement pour les nouveaux étudiants qui commencent leurs études de premier cycle dans une deuxième langue. La proportion d’étudiants francophones à McGill est d’environ 22 % et l’Université tient beaucoup à ce qu’ils se sentent les bienvenus, tout en s’acquittant de ses responsabilités à l’égard des autres étudiants de 1er, 2e et 3e cycles, ajoutent Mmes Giuletti et Copeland.