L'Université McGill, hôte de la Journée de la recherche sur la douleur

Nouvelles

Des nouveaux traitements à la médecine douce

Qu'elle soit liée à un léger mal de tête ou à des spasmes dorsaux invalidants, la douleur figure parmi les problèmes de santé les plus coûteux au Canada. Chaque année, elle empêche des millions de personnes de se rendre au travail et entraîne des pertes financières de plusieurs milliards de dollars. Cette semaine, plus de 130 experts du domaine de la douleur se réuniront à l'Université McGill en vue d'aborder ces questions et de présenter de nouvelles découvertes y ayant trait, notamment de nouvelles options de traitement. Les spécialistes discuteront entre autres de la compréhension du processus de la douleur et de la façon dont l'humain fait face à la douleur chronique et réagit aux nouveaux traitements.

« Comprendre la douleur, et plus particulièrement la douleur chronique, est complexe », a indiqué la Dre Catherine Bushnell, directrice du Centre de recherche sur la douleur de l'Université McGill, hôte de la Journée de la recherche sur la douleur. « Seuls l'échange de renseignements et la collaboration interdisciplinaire nous permettront de mieux comprendre ce problème de santé, pour ainsi élaborer des traitements qui y sont adaptés. La Journée de la recherche sur la douleur de l'Université McGill vise à l'atteinte de ces objectifs. »

Parmi les sujets de recherche qui seront abordés au cours de la journée, mentionnons :

  • l'effet secondaire générateur de douleur du Taxol, un médicament contre le cancer
  • les effets de l'hystérectomie sur la douleur pelvienne
  • l'utilisation de la médecine douce chez les patients souffrant de douleur chronique
  • la douleur lors des rapports sexuels
  • la façon dont l'humeur influence la perception de la douleur

Soyez présents pour en apprendre davantage au sujet de cet important problème de santé :
Quand : le jeudi 13 janvier 2005 (de 16 h à 18 h)
Où : Faculty Club de l'Université McGill (3450, rue McTavish)

Le Dr Emeran Mayer discutera de la capacité des stratégies de recherche à traiter la douleur viscérale chronique. Le Dr Mayer dirige le Center for Neurovisceral Sciences and Women's Health ainsi que les Collaborative Centers for Integrative Medicine, des institutions affiliées à l'Université de Californie, à Los Angeles.

Quand : le jeudi 13 janvier 2005 à 18 h 30
Où : Faculty Club de l'Université McGill (3450, rue McTavish)

Les membres des médias qui souhaitent être présents à ces événements sont invités à communiquer avec Mme Christine Zeindler, relationniste de l'Université McGill, au 514-398-6754.