L'Université McGill hérite du Fonds discographique Noël-Vallerand

Nouvelles

« Souvenons-nous toutefois des paroles incroyables que tenait jadis au jeune Donald Mitchell ahuri nul autre qu’Eric Bloom, l’éminent musicologue anglais responsable de la 5e édition de la Groves Encyclopedia of Music and Musicians (London, St. Martin Press, 1954): « Nous -- c’est-à-dire les Anglais -- ne voulons tout simplement pas de Mahler ici.» Noël Vallerand

Vous les voyez, là, devant vous, Eric Bloom rejetant Mahler devant un «jeune Donald Mitchell ahuri». La magie de la technologie informatique vous permettra, entre autres plaisirs, de lire les superbes articles de Noël Vallerand (1937-1985) sur Mahler en consultant le site que la bibliothèque de musique Marvin Duchow de l’Université McGill consacre au Fonds discographiques Noël-Vallerand. Cet historien de renom qui fut tour à tour professeur, vice-président de l’Université du Québec, sous-ministre aux Affaires culturelles et directeur général de l’Orchestre symphonique de Québec était aussi un mélomane averti. l’Université McGill est fière d’accueillir le fruit de sa passion.

Noël Vallerand a rassemblé quelque 3 630 volumes d’enregistrement sur 33 tours qui sont dans un état impeccable. Le Fonds est composé surtout d’oeuvres de musiciens allemands du XIXe siècle comme par exemple: trois enregistrements complets du Ring des Nibelungen et quatre de Tristan und Isolde de Richard Wagner. Mais la pièce maîtresse du Fonds discographique Noël Vallerand demeure la collection d’enregistrement des oeuvres de Mahler. M. Vallerand était un véritable passionné de Mahler, comme en témoignent les discographies critiques de ce compositeur qu’il a établies pour la revue Sonances en 1982-1983.

«La section sur Mahler comporte 302 volumes contenant 491 microsillons. On y trouve la plupart des oeuvres qui figurent dans la discographie complète de Mahler de Péter Fülöp de 1984, et incontestablement toutes les grandes interprétations; certains disques sont au reste fort rares, » de dire Mme Cynthia Leive, directrice de la bibliothèque Marvin Duchow. «Cette collection représente donc une ressource précieuse pour l’étude de l’interprétation des oeuvres de Mahler depuis les premiers enregistrements (car il y a des repiquages de 78-tours dans cette collection) jusqu’en 1985, ainsi qu’une importante source pour l’étude des questions de la musique de Mahler enregistrée sur microsillon. Cela ne manquera pas d’intéresser les musiciens et les chercheurs à l’échelle locale et internationale.»

Rendant hommage à Mme Diane Wilhelmy pour le précieux cadeau qu’elle a fait à l’Université McGill, le principal Shapiro l’assura qu’en donnant la collection discographique de son défunt mari à l’Université McGill, elle avait fait en sorte que des générations de musicologues du Québec et du monde allaient célébrer la mémoire de Noël Vallerand.

Mme Wilhelmy lui répondit dans ces termes: « Je suis très heureuse de remettre la collection de disques Noël-Vallerand à la bibliothèque Marvin Duchow de l’Université McGill. Au terme de mes démarches, je suis arrivée à la conclusion que c’est ici, à McGill, que j’étais assurée de voir respecter les souhaits formulés par Noël dans ses volontés testamentaires. De plus, cette université de calibre exceptionnel constitue un lieu d’accueil idéal pour mettre en valeur une collection tournée vers l’universel et pour stimuler des études et des recherches qui l’enrichiront sans cesse. Comme vous savez, c’est avec infiniment de patience, de rigueur et de passion que mon mari avait constitué sa collection et il constaterait avec un immense plaisir que les moyens techniques d’aujourd’hui permettent que se réalise pleinement son désir de voir le fruit de son travail être mis à la disposition des étudiants et des chercheurs. »