L'Université McGill accueille le congrès Science(s) et Culture(s) de l'Institut d'Histoire de l'Amérique française

Nouvelles

25 septembre 2003

Du jeudi 23, au samedi 25 octobre 2003, dans le cadre du 56e Congrès annuel de l'Institut d'Histoire de l'Amérique française (IHAF), c'est à l'Université McGill que se réuniront les historiens du Québec mais également du Canada, des États-Unis et d'Europe qui, tout comme le fondateur de l'Institut, le chanoine Lionel Groulx, se passionnent pour l'histoire de l'Amérique française.

Comme l'explique la présidente du congrès, Mme Catherine Desbarats professeur au département d'histoire et directrice du Programme d'études sur le Québec de l'Université McGill :« Nous avons choisi cette année le thème des liens entre "sciences" et"cultures", qui, tout en nous menant au coeur de débats importants au sein de l'Amérique française, ne respecte pas pour autant les frontières nationales. C'est ce que nous constaterons en écoutant par exemple les communications de Brett Rushforth du Omohundro Institute of Early American History and Culture intitulée «Le sauvage quoyque Esclave... ne ressemble pas au Nègre» : la «race» et l'esclavage en Nouvelle-France, celles de Nicholas Dew de l'Université de Cambridge sur les Voyages scientifiques dans le monde atlantique français du XVIIe siècle, d'Yvan Lamonde de l'Université McGill sur les Lectures domestiques, d'exil et de retraite de Louis-Joseph Papineau (1823-1871) et de Ruby Heap de l'Université d'Ottawa sur L'État québécois et la promotion des femmes en sciences et en génie (1970-1980). C'est dire combien le congrès 2003 sera non seulement un point de ralliement et un lieu d'échange pour la communauté historienne du Québec mais sera également un espace international de mise en circulation des savoirs sur le Québec et l'Amérique française.»

«L'Université McGill est particulièrement fière d'être associée à cet événement scientifique essentiel au rayonnement de la recherche universitaire québécoise,» de dire Madame Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l'Université McGill. «C'est un plaisir et un honneur pour l'Université McGill d'unir ses efforts à ceux de l'IHAF pour poursuivre avec passion et rigueur notre engagement envers l'essor de la recherche universitaire québécoise. »

Les citoyens intéressés sont invités à se joindre aux quelques 300 historiens pour réfléchir avec eux à la construction des savoirs et ce, à partir d'un large éventail disciplinaire (sociologie, science politique, science de l'environnement, anthropologie etc). Plusieurs thématiques seront abordées dont celle en particulier du développement des sciences sociales au Québec avec la participation de Guy Rocher, Céline Sait-Pierre, Michel Freitag, Nicole Laurin, Jean-Jacques Simard et Marc Renaud. Enfin, la conférence inaugurale sera prononcée par Yves Gingras du département d'histoire de l'UQAM et directeur du Centre sur la science et la technologie (CIRST). Elle aura pour titre : « De la science du passé à l'histoire des sciences» .

On peut consulter le programme du congrès de l'IHAF sur Internet.

Inscription

Frais d'inscription : tarif régulier 75$; étudiants : 25$. Remplissez puis imprimez le formulaire d'inscription qui se trouve sur le site Web du Congrès et postez-le à Mme Lise McNicoll, à l'Institut d'Histoire de l'Amérique française, 261 avenue Bloomfield, Outremont, Québec H2V 3R6. Tél. : 514-278-2232; télécopieur : 514-271-6369.