Les chimpanzés s'adaptent à bien des choses... mais pas aux pesticides

Nouvelles

En particulier, Colin et Lauren Chapman, de l’Université de McGill, ont noté que, tandis que la chair des poissons vivant dans la zone de Sebitoli contenait de fortes concentrations de pesticides, celle des poissons habitant dans la zone plus naturelle de Kanyawara en était complètement exempte.

Lire la suite: Le Devoir

Étiquettes: