Le défi des villes au Canada

Nouvelles

10e conférence annuelle de l'Institut d'études canadiennes de McGill

À quoi tient l'importance des villes? Comment sont-elles conçues, édifiées, chantées et imaginées? Quels défis doivent-elles relever aujourd'hui? Quel est leur avenir le plus probable? Quel est leur avenir possible? Avec la participation de politiciens des sphères fédérale, provinciale et locale, de défenseurs des droits des citoyens, d'universitaires, d'urbanistes, d'architectes et de chroniqueurs de toutes les régions du Canada, la conférence annuelle de l'Institut d'études canadiennes de McGill tentera de répondre à ces questions et à de multiples autres interrogations.

Intitulée Le défi des villes au Canada, la conférence aura lieu à l'Hôtel Omni Mont-Royal, 1050, rue Sherbrooke Ouest à Montréal le jeudi 12 et le vendredi 13 février. Elle sera précédée d'une réception inaugurale et du vernissage, au Musée McCord, de l'exposition de la collection Seagram Les villes du Canada, à 17 h 00, le mercredi 11 février.

Son Excellence, l'Honorable Adrienne Clarkson, Gouverneure générale du Canada, prononcera l'allocution inaugurale à 9 h 00 le mardi 12 février.

Les participants peuvent s'inscrire à la conférence directement sur le site Web de l'Institut. Les frais d'inscription s'établissent à 175 $ (taxes comprises) pour les membres du public et à 55 $ (taxes comprises) pour les étudiants à temps plein et les personnes de plus de 65 ans. Les frais comprennent deux déjeuners, les pauses-café et les réceptions.

Co-président du comité organisateur de la conférence, M. Phil O'Brien, ancien président de Devencore Ltd., voudrait bien que la conférence détermine si « l'on peut compter sur les villes pour apporter une réponse adéquate aux difficultés socio-économiques qui se font jour et que les autres paliers de gouvernement leur ont léguées ». Raphaël Fischler, professeur d'urbanisme à McGill et membre du comité organisateur espère, quant à lui, que cette conférence permettra aux participants « de définir ensemble ce que devrait être l'agenda public en matière de politiques et de développement urbains.»

La directrice de l'Institut d'études canadiennes de McGill, Antonia Maioni, est impressionnée par la grande diversité des personnes qui ont accepté de venir débattre sur le défi des villes au Canada. « Les nombreux chefs de file en politique, en urbanisme et en aménagement qui ont accepté de donner une conférence sont, entre autres, l'honorable John Godfrey secrétaire parlementaire du Premier Ministre particulièrement chargé des villes, M. Jean-Marc-Fournier ministre des Affaires municipales, des Sports et des Loisirs du Québec, M. Gerald Tremblay, maire de Montréal et M. Jack Layton, chef du nouveau parti démocratique du Canada», précise-t-elle. La liste complète des conférenciers sera diffusée la semaine prochaine, au même titre que le programme définitif de la conférence.

Erratum : Contrairement à ce qui a été annoncé dans le communiqué du vendredi 23 janvier, Hélène Chalifour Scherrer, ministre du Patrimoine canadien, ne sera pas à la conférence de l'Institut d'études canadiennes de McGill.