Le Croissant-Rouge honore un professeur de McGill

Nouvelles

Jim Torczyner reçoit la médaille d'or pour services insignes dans le domaine humanitaire

Le professeur Jim Torczyner, directeur du Programme de McGill en société civile et rétablissement de la paix au Moyen-Orient (PMMO), s'est vu décerner la médaille d'or du Croissant-Rouge de Jordanie pour services insignes dans le domaine humanitaire au mois de mai cette année.

Le professeur Torczyner a accepté la médaille, qui lui a été présentée par le premier ministre de Jordanie, Faisal Fayez, à Amman, au nom des partenaires, du personnel et des bénévoles du PMMO qui se consacrent à des activités d'ordre humanitaire et de rétablissement de la paix.

Le Programme de McGill en société civile et rétablissement de la paix au Moyen-Orient offre des bourses aux étudiants israéliens, palestiniens et jordaniens qui obtiennent une maîtrise en travail social à McGill. Ces étudiants retournent ensuite travailler dans les cinq centres de pratique du programme installés dans les régions les plus pauvres du Moyen-Orient.

Depuis le lancement du PMMO en 1997, quelque 26 diplômés ont aidé les établissements d'enseignement et les organismes non gouvernementaux (ONG) israéliens, jordaniens et palestiniens à mettre en œuvre des programmes innovateurs et efficaces de pratiques communautaires axées sur les droits dans des quartiers défavorisés de Jérusalem Est et Ouest, de Beersheva, de Nablus et d'Amman. Ces cinq centres servent plus de 75 000 personnes à faible revenu par année. L'Agence canadienne de développement international, qui est le principal bailleur de fonds du PMMO, a aussi été reconnue par le Croissant-Rouge de Jordanie pour son soutien.

Le professeur Torczyner a profité de la cérémonie de remise des prix pour souligner le lien essentiel entre le rétablissement de la paix et la réduction de l'inégalité sociale et économique au Moyen-Orient : « Ce prix témoigne de la confiance manifestée à l'égard de ce programme par l'Agence canadienne de développement international et par les universités et les ONG israéliens, jordaniens et palestiniens qui prouvent quotidiennement que la paix prévaut grâce à chacun des gestes qui favorisent l'espoir, l'égalité et la tolérance. »