L'aviation internationale : Vol plané ou chute libre ?

Nouvelles

Depuis le 11 septembre 2001, les compagnies aériennes commerciales font face à des défis de taille. La protection contre la faillite, la hausse vertigineuse du prix du carburant, le renforcement de la sécurité et la crainte d'épidémies comme celle du SRAS font partie des réalités actuelles de l'industrie. Les transporteurs aériens ont réagi à la situation en réduisant la capacité et les coûts, afin de protéger les bénéfices nets.

Néanmoins, l'incertitude persiste et touche les aéroports, les constructeurs d'aéronefs, les fournisseurs, la main-d'oeuvre et le tourisme. C'est pourquoi les perturbations qui secouent l'industrie aéronautique feront l'objet d'un examen approfondi dans le cadre de la Conférence mondiale sur les défis actuels dans le domaine de l'aviation internationale, du 24 au 26 septembre. L'événement est organisé par l'Institut et Centre de droit aérien et spatial de l'Université McGill, en collaboration avec l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), le centre international pour l'éducation et la recherche en gestion de l'aviation de l'Université Concordia, Association du transport aérien international, (IATA), qui regroupe plus de 270 transporteurs aériens représentant 95 pour cent du trafic aérien régulier international, l'Association du transport aérien international, le Conseil international des aéroports, et l'Association du Barreau canadien (section du droit aérien et spatial).

La conférence réunira des spécialistes de l'industrie, du droit, des finances, des gouvernements et des milieux universitaires du monde entier, qui examineront les enjeux les plus critiques auxquels fait face l'aviation commerciale : sûreté, sécurité, libéralisation des échanges, responsabilité, développement régional et questions financières. Plus de 70 experts en matière de transports ont déjà confirmé leur participation à des groupes interdisciplinaires chargés d'étudier diverses questions, notamment :

  • Sommes-nous prêts à vivre un autre « 11 septembre »?
  • Comment les transporteurs aériens, les aéroports, les constructeurs d'aéronefs et les travailleurs réagissent-ils à la crise financière?
  • Quelles mesures la collectivité internationale a-t-elle prises à l'égard de la sûreté aérienne?
  • Sommes-nous prêts à faire face à une autre épidémie de SRAS?
  • Quelles mesures adoptons-nous à l'égard des problèmes environnementaux liés à l'aviation commercial?
  • Les alliances entre transporteurs aériens sont-elles concurrentielles ou monopolistiques?
  • Le transport aérien est-il aussi sûr qu'il le devrait?
  • Comment la situation évolue-t-elle en ce qui a trait à la responsabilité des transporteurs?

Le secrétaire général de l'OACI, M. Taïeb Chérif, le directeur général de l'IATA, M. Giovanni Bisignani, et le président de l'ACI, M. Niels Bosrup, seront du nombre des conférenciers invités. De plus, un certain nombre de représentants de compagnies aériennes, d'administrations aéroportuaires, d'organismes de réglementation et de gouvernements nationaux et régionaux, de milieux universitaires, de cabinets d'avocats, de fabricants et d'autres secteurs du transport aérien prononceront des allocutions.

La conférence aura lieu à l'hôtel Delta centre-ville, au 777, rue University, à Montréal. Pour obtenir la liste exhaustive des séances, veuillez consulter le site Web.

L'événement est parrainé par les Aéroports de Montréal, les sociétés Airbus Industries, Air Canada, Air Transat, Boeing Commercial Airplane, Lufthansa et Pratt and Whitney Canada Inc. et l'administration aéroportuaire de Macau.