L'avenir du régime d'assurance-maladie canadien

Nouvelles

L'avenir du régime d'assurance-maladie canadien sera peut-être confronté à d'importants défis. C'est ce que nous saurons une fois que la Cour suprême aura fait connaître sa décision, ce qui devrait avoir lieu aujourd'hui. Dans la cause Chaoulli, le demandeur conteste la constitutionnalité du régime d'assurance-maladie et la décision des tribunaux pourrait ouvrir la voie à la mise en œuvre d'un système de santé à deux vitesses au Canada.

La Cour répondra aux arguments avancés par M. Jacques Chaoulli, lesquels ont été rejetés à deux reprises lors d'audiences du tribunal. M. Chaoulli allègue que les Canadiens devraient être libres de choisir de quelle façon ils paient les soins de santé qui leur sont prodigués. Selon le demandeur, les longues périodes d'attente auxquelles les patients doivent généralement se soumettre sont anticonstitutionnelles et susceptibles de causer un préjudice aux Canadiens.

Dans le cadre d'une recherche financée par les Instituts de recherche en santé du Canada, les professeurs Antonia Maioni et Christopher P. Manfredi de l'Université McGill ont suivi la cause Chaoulli de très près. Les deux experts, qui seront informés aujourd'hui vers 10 h 30 du jugement rendu, sont disponibles pour faire part de leurs commentaires aux membres des médias.

Médias francophones et anglophones
Professeur Christopher P. Manfredi, Directeur du Département de sciences politiques de l'Université McGill
Coordonnées téléphoniques : au bureau 514-398-4801; Cellulaire : 514-865-7802

Entrevues téléphoniques seulement
Mme Antonia Maioni, Directrice de l'Institut d'études canadiennes de l'Université McGill et experte en politique en matière de santé publique. Elle est présentement à Calgary et est disponible pour commenter la situation par téléphone.
Cellulaire : 514-909-9566