La principale de l'Université McGill rappelle la nécessité de stimuler l'excellence et l'accès au savoir

Nouvelles

Lors d'une allocution qu'elle a prononcé ce midi devant la Chambre de commerce de Montréal, Mme Heather Munroe-Blum, principale de l'Université McGill, a insisté sur la nécessité de mettre en place un « cadre de politique publique efficace ». Profitant de cette première rencontre d'importance avec le milieu des affaires, elle a exhorté les membres de la Chambre de commerce à collaborer avec les universités montréalaises dans le but de « créer une véritable synergie » entre les forces vives de cette ville « diversifiée, tolérante et merveilleuse » et ses forces intellectuelles, scientifiques et technologiques exceptionnelles. Il faut favoriser l'excellence et le rendement, a-t-elle souligné, et respecter la capacité des universités à définir elles-mêmes leurs créneaux et à se positionner par rapport à leurs cons?urs. La collégialité et la concurrence peuvent aller de pair, mais l'instauration d'un cadre politique visant à stimuler l'innovation et la souplesse renforcera la ville à tous points de vue.

En tant que principale de McGill, Mme Heather Munroe-Blum dirige l'une des plus grandes entreprises de la ville : 8 000 employés et quelque 30 000 étudiants -- une collectivité universitaire de plus en plus bilingue et multiculturelle -- 170 édifices répartis sur deux campus et un budget de fonctionnement d'environ 730 millions de dollars. De plus, McGill attire au Québec environ 850 millions de dollars de nouvelles ressources de l'extérieur. Selon Mme Munroe-Blum, les possibilités de partenariat avec l'ensemble des secteurs de la société montréalaise n'ont jamais été aussi grandes. « L'éducation supérieure n'a jamais été aussi cruciale pour notre société. »

Dans son allocution à la Chambre de commerce, Mme Munroe-Blum a également parlé de la Faculté de médecine de l'Université McGill, dont la réputation contribue à attirer une expertise extérieure qui profite considérablement au système de santé québécois. L'apport de l'Université McGill et de ses cons?urs à la santé et à la vitalité de la ville offre des occasions d'avenir immenses. Mais pour cela, tous les secteurs doivent travailler en partenariat. « McGill souhaite s'associer à vous dans la consolidation des assises de Montréal, une ville universitaire, une ville de savoir, une ville de savoir-faire et, bien sûr, une ville de savoir-vivre », a conclu la principale.