Jour de la Terre : deux conférences publiques consacrées à l’impact de l’Homme sur la nature

Nouvelles

Steven Sanderson et Robert May seront à McGill les 22 et 26 avril prochains

Le jeudi 22 avril, Jour de la Terre, et le lundi 26 avril, l'Université McGill s'attachera à sensibiliser le public en accueillant des conférenciers qui ont beaucoup à dire sur les liens complexes qui unissent l'Homme à la nature, ainsi que sur les moyens et les raisons d'améliorer ces liens.

Steven Sanderson, président-directeur général de la Wildlife Conservation Society, ouvrira le débat en prononçant la conférence commémorative Beatty, le 22 avril. Le responsable de la plus grande ONG internationale de recherche et de protection de la nature ne mâchera pas ses mots.

«Vos chances de voir la nature à l'état sauvage sont de plus en plus minces », déclare-t-il.

La communauté internationale entend consacrer les dix prochaines années à une série de projets sociaux ambitieux visant à réduire de moitié le nombre de personnes vivant dans la pauvreté. Une partie du défi, précise M. Sanderson, consistera à éviter la dégradation environnementale désastreuse qui a caractérisée les précédents efforts de développement.

Il évoquera l'avenir de la nature et l'apport de la conservation de la nature dans le soulagement de la pauvreté des régions rurales et soulèvera des questions délicates sur le risque d'appauvrissement que les projets de réduction de la misère humaine font peser sur la nature.

Le lundi 26 avril, Lord Robert May, président de la Royal Society du Royaume-Uni, parlera de la biodiversité et des taux alarmants de disparition des espèces du monde.

Dans le cadre de sa conférence, Lord May, ancien conseiller scientifique en chef auprès du gouvernement britannique, décrira les méthodes qui permettent d'estimer les taux actuels d'extinction et évoquera la vitesse alarmante d'extinction des espèces vivantes, comparée à au passé, d'après les estimations fondées sur l'analyse des fossiles. Il s'intéressera aussi aux conséquences de l'extinction et aux coûts des mesures permettant de contrer effectivement ces processus.

La conférence Beatty que prononcera Steven Sanderson aura pour titre « Global Poverty Alleviation and the Impoverishment of Wild Nature » (Réduction de la pauvreté mondiale et appauvrissement de la nature) et se déroulera le jeudi 22 avril à 18 heures dans l'amphithéâtre Fieldhouse, pavillon Leacock, salle 132, 855 rue Sherbrooke Ouest.

La conférence de Lord Robert May, « The Future of Biodiversity in a Crowded World » (Avenir de la biodiversité dans un monde surpeuplé), aura lieu le lundi 26 avril à 15 heures, salle 26 du pavillon Leacock, 855 rue Sherbrooke Ouest et sera suivie d'une réception au Musée Redpath, 859 rue Sherbrooke Ouest, à 16 heures.

Les deux conférences sont gratuites et ouvertes au public.

Pour des informations et entrevues avec M. Sanderson : Jennifer Towell.

Pour des informations et entrevues avec Lord May : Sylvia Otvos.