Heather Munroe-Blum succède à Bernard Shapiro

Nouvelles

Le 16e principal et vice-chancelier de l'Université est une remarquable dirigeante doublée d'une éminente chercheuse et d'une grande innovatrice

C'est Mme Heather Munroe-Blum qui prendra la tête de l'Université McGill en janvier 2003. Sa nomination au poste de 16e principal de McGill a été approuvée cet après-midi par le Conseil des gouverneurs. Née à Montréal, Heather Munroe-Blum est actuellement vice-présidente, Recherche et relations internationales à l'Université de Toronto. Elle possède un étonnant palmarès de haute administratice et de chercheuse et une très longue expérience des politiques gouvernementales, de la recherche-développement et de l'innovation. Elle succédera au pédagogue de renom, Bernard J. Shapiro, qui a accepté de prolonger son mandat du mois d'août à la fin décembre 2002.

Le chancelier, M. Richard Pound, qui a présidé le comité de sélection, décrit Heather Munroe-Blum comme quelqu'un « dont le remarquable palmarès d'administratrice, l'érudition et la capacité à comprendre les nombreuses parties constituantes de l'Université en font un choix judicieux et un digne successeur de Bernard Shapiro. Nous avons été particulièrement séduits par sa passion pour l'excellence et ses perspectives nationales et mondiales ». Et il ajoute ceci, « en formulant notre recommandation au Conseil, je suis convaincu que nous avons trouvé la bonne personne pour présider aux destinées de McGill en cette première décennie du nouveau millénaire ». Le chancelier fait observer que la sélection d'un nouveau principal a été « une procédure internationale longue et ardue menée conformément aux statuts de l'Université par un comité représentatif qui avait à cœur de servir au mieux les intérêts de l'Université ».

Le président du Conseil des gouverneurs et l'un des 14 membres du comité de sélection, M. Robert Rabinovitch partage entièrement cet avis. « C'est une personne créative, innovante et décisive, autant de qualités qui sont cruciales pour l'avenir de l'Université. Je crois qu'elle sera un catalyseur de changement, et en même temps quelqu'un qui attache beaucoup de valeur à la mission traditionnelle de l'Université. Elle consultera abondamment nos nombreux partenaires à l'intérieur comme à l'extérieur de McGill. » Il conclut en ces termes : « Heather Munroe-Blum tiendra la barre de cette Université au cours des années à venir et elle arrive avec toutes les réserves de force, d'imagination, d'intelligence et de caractère qu'il faut pour diriger une université complexe à forte intensité de recherche dans la conjoncture actuelle. »

Mme Munroe-Blum a obtenu un baccalauréat ès arts et un baccalauréat en service social à l'Université McMaster, une maîtrise en service social à l'Université Wilfrid Laurier et un Ph.D. en épidémiologie (avec distinction) à l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill.

Heather Munroe-Blum a réalisé des études épidémiologiques novatrices sur les principaux troubles psychiatriques et a exercé une influence sur l'élaboration de politiques et de pratiques de santé mentale fructueuses. Elle a obtenu d'importantes subventions du National Institute of Mental Health des Etats-Unis, a été membre du comité international chargé de l'examen du Conseil de recherches médicales du Canada, avant de faire partie du conseil d'administration de ce même Conseil, a été membre du comité d'évaluation des traitements et du National Institute of Mental Health, et elle est l'auteur ou le co-auteur de plus de 60 publications savantes et de plusieurs livres. Mme Munroe-Blum a été professeur à l'Université McMaster et à l'Université de Toronto, où elle a été doyenne de la faculté de service social avant de devenir vice-présidente à la recherche.

« C'est un grand honneur pour moi de suivre les traces de Bernard Shapiro et de David Johnston », déclare-t-elle. « L'Université McGill est un trésor canadien qui jouit d'une réputation mondiale aussi bien ici même qu'à l'étranger. McGill qui est l'Université à plus forte intensité de recherche du Canada, possède un nombre impressionnant de chercheurs hors pair, et d'étudiants et de membres du personnel remarquables. Elle compte également un grand nombre d'anciens étudiants illustres et profondément engagés. L'idée de ce que nous pourrons faire ensemble me remplit d'optimisme et me passionne. »

Notes biographiques

Le professeur Heather Munroe-Blum occupe le poste de vice-présidente, Recherche et relations internationales à l'Université de Toronto depuis 1994. Elle est également membre du Conseil des gouverneurs de cette université. À ce titre, elle a assumé la responsabilité globale de l'orientation des recherches et des activités internationales de l'Université, ainsi que des relations connexes, des politiques, des pratiques et de l'administration financière. Sous sa direction, l'Université de Toronto a doublé ses ressources à l'appui de la recherche tout en profitant grandement de l'amélioration des recherches et des services internationaux pour les professeurs et les étudiants, et a bénéficié d'une hausse importante des subventions et des prix de recherche nationaux et internationaux.

Bien qu'elle soit spécialiste d'épidémiologie psychiatrique, depuis quelques années, Mme Munroe-Blum joue un rôle de plus en plus actif dans l'élaboration de politiques gouvernementales à l'appui de l'innovation par les sciences, la recherche et l'enseignement supérieur. En 1999, elle a été l'auteur principal d'un rapport sur ce sujet tenu en haute estime et intitulé Growing Ontario's Innovation System : The Strategic Role of University Research, commandé par le gouvernement de l'Ontario. Les gouvernements et les organismes nationaux et internationaux font fréquemment appel à ses conseils sur les politiques de recherche et d'innovation.

Elle a été membre du groupe d'experts du Conseil consultatif des sciences et de la technologie du Premier ministre sur le rôle du Canada dans les activités internationales de sciences et de technologie, du conseil d'administration du Conseil de recherches médicales du Canada (aujourd'hui les Instituts de recherche en santé du Canada); l'an dernier, Mme Munroe-Blum a fait partie des commissions internationales responsables du service d'échanges universitaires allemand (DAAD), de la Fondation nationale des sciences de la Confédération helvétique et du National Institute of Mental Health (États-Unis). Elle est également membre du jury chargé de sélectionner d'éminents professeurs à l'Université d'Ottawa.

Très active au sein de sa collectivité, Mme Munroe-Blum est actuellement présidente du Groupe consultatif universitaire d'Industrie Canada; vice-présidente du conseil de Génome Canada; présidente du Conseil ontarien de la recherche universitaire; membre du conseil d'administration du BIOConseil de l'Ontario, de plusieurs hôpitaux et centres d'excellence et membre du Conseil de l'Institut de recherche sur le travail et la santé et du Programme de prix d'excellence en recherche du premier ministre (Ontario). Elle est également membre du conseil consultatif de Nestlé Canada et membre fondatrice du conseil de MARS (Medical and Related Sciences Discovery District), société sans but lucratif chargée d'aménager un grand quartier de convergence des sciences et de la technologie au centre-ville de Toronto. Elle est aussi membre du conseil d'administration de la Branksome Hall School for Girls.

Heather Munroe-Blum est marié au scénariste Len Blum. Ils ont une fille âgée de 16 ans, Sydney.