Hépatite C : l'immunité serait-elle à horizon?

Nouvelles

Plus de 250 000 Canadiens sont infectés par la maladie du foie chronique et infectieuse de l'hépatite C, causée par le virus de l'hépatite C (VHC). Avant l'amélioration du dépistage en 1992, la plupart des personnes atteintes de l'hépatite C contractaient le virus par l'intermédiaire de produits sanguins contaminés ou d'une transplantation d'organe. Néanmoins, le virus continue de se répandre de différentes manières comme le partage de seringue, un tatouage, pédicure ou manucure réalisé dans des conditions insalubres, et les relations sexuelles non protégées.

Contrairement aux hépatites A et B, il n'existe pas de vaccin contre cette souche unique et les traitements ne sont pas toujours efficaces. Néanmoins, la recherche progresse et de nouveaux développements seront annoncés le 19 novembre, à l'occasion du cinquième Symposium annuel d'Immunologie Montréal qui aura lieu à l'Université McGill. Des experts des quatre coins du monde mettront alors l'accent sur les récents progrès accomplis dans le domaine de l'immunité contre le virus de l'hépatite C.

QUOI :            Cinquième Symposium annuel d'Immunologie Montréal

« Immunité contre le virus de l'hépatite C : les progrès récents »

QUAND :        Le 19 novembre, de 8 h 30 à 15 h

OÙ :                Université McGill, Pavillon des nouvelles résidences,

3625, avenue du Parc

Parmi les conférenciers, signalons le docteur Stanley M. Lemon, expert de renommée internationale sur la réplication du VHC et sur les réactions antivirales innées, de l'Université de Caroline du Nord à Chapel Hill; monsieur Matthias Götte, professeur adjoint de virologie biochimique à McGill et expert reconnu sur la résistance au médicament du VHC; monsieur Daniel Lamarre, professeur à l'Institut de recherche en immunologie et en cancérologie de l'Université de Montréal, et spécialiste des réactions innées contre le VHC; madame Naglaa Shoukry, directrice du groupe de recherche sur l'hépatite virale du Centre de recherche du CHUM de l'Université de Montréal et spécialiste des réactions de la cellule T contre le VHC au cours de la phase aiguë de l'infection; le professeur Arash Grakoui, du Centre de vaccination Emory d'Atlanta, en Géorgie; et le docteur Paul Klenerman, professeur d'immunologie à l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni et un des chefs de file mondiaux en immunité contre le VHC.

Immunologie Montréal est le fruit d'une collaboration entre l'Université McGill, l'Université de Montréal et l'INRS-Institut Armand-Frappier. Son objectif principal est de promouvoir les connaissances en immunologie des étudiants de tous les niveaux (allant surtout du secondaire à l'universitaire) ainsi que celles de la population en général, tout en créant des liens entre les institutions d'enseignement du grand Montréal.

Après les présentations, les étudiants, stagiaires, chercheurs et représentants des médias pourront échanger avec les conférenciers pour obtenir des renseignements supplémentaires.

Coordonnées

Contact: 
Tamarah Feder
Organisation: 
Service des relations avec les médias
Courriel: 
tamarah.feder [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-6754