Experts : Initiatives autochtones à l'Université McGill

Nouvelles

Publié: 23juin2021
Elders sit on the floor of the Knowledge Sharing Centre at the CHARS building, Ikaluktutiak. Credit: Alex Fradkin
Image par Alex Fradkin.

En juin, nous célébrons le Mois national de l'histoire autochtone 2021 afin de reconnaître l'histoire, le patrimoine et la diversité des Premières nations, des Inuits et des Métis au Canada.

Voici des experts de l’Université McGill qui peuvent commenter les initiatives qui transforment les relations avec les communautés autochtones à travers le pays. Ces initiatives découlent d'une série de 52 appels à l'action lancés par McGill dans le cadre de ses propres efforts de reconnaissance et de réconciliation avec les peuples autochtones.

La Réserve naturelle du Gault collabore avec le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki

Portés par un intérêt commun pour la protection des ressources naturelles et culturelles de la Réserve naturelle Gault, l’Université McGill et le Grand Conseil de la Nation Waban-Aki (W8banaki) ont conclu un partenariat qui incitera les membres de la Nation à se rendre à la Réserve Gault pour y pratiquer leurs activités culturelles.

Christopher Manfredi, Vice-principal exécutif et vice-principal aux études

« Il s’agit d’une nouvelle étape de reconnaissance du passé et de réconciliation pour l’avenir. Il reste beaucoup à faire, mais nous sommes déterminés à travailler avec nos partenaires autochtones pour explorer toutes les possibilités et intégrer les traditions autochtones dans la vie et les activités de l’Université, au profit de l’ensemble de la société ».

Le programme Ashukin

Ashukin est un mot naskapi qui signifie « pont ». Le programme met en relation les étudiants en soins infirmiers de McGill avec les populations autochtones du Québec dans les communautés urbaines, rurales et éloignées.

Françoise Filion, professeure adjointe, École des sciences infirmières Ingram et coprésidente, Soins infirmiers en santé autochtone et mondiale

« Nous créons un lien réel et tangible entre deux communautés, qui apprennent l'une de l'autre et s'entraident. Le programme offre aux étudiants la possibilité de travailler avec les populations indigènes du sud et du nord du Québec, dans des communautés urbaines, rurales et éloignées ».

Rooted

Rooted est une publication multimédia sur le droit autochtone à McGill, dirigée par l'Association de droit autochtone.

Larissa Parker et Sarah Nixon, co-rédactrices en chef, Rooted

« Rooted est une tentative réfléchie visant à créer un espace pour les juridictions, les connaissances et les perspectives autochtones. Nos contributeurs - universitaires, activistes, artistes et leaders - offrent un aperçu des normes juridiques autochtones et des façons d'être et de penser au-delà du paradigme libéral dominant. »

Les connaissances traditionnelles inuites dans le monde contemporain

Une table ronde organisée par la professeure Marianne Stenbaek explore les pratiques culturelles inuites historiques et contemporaines, avec plus d'une douzaine de présentateurs et panélistes divers qui partagent leurs connaissances, leurs recherches et leurs expériences.

Marianne Stenbaek, professeure titulaire en études culturelles, Département d'anglais

« J'ai une passion pour l'Arctique et ses peuples, qui m'inspire et informe tout mon travail. Les relations sont essentielles à ce type de travail, et je suis donc incroyablement reconnaissante d'avoir à bord tant de merveilleux collaborateurs de différents horizons ».

Des étudiants de McGill et de Kahnawà:ke font équipe pour améliorer l'alphabétisation

Pour contenir la propagation de la pandémie de COVID-19, de nombreuses écoles ont été temporairement fermées, interrompant l'éducation des enfants partout dans le monde. Au Québec, les écoles primaires de Kahnawà:ke et les étudiants de l'Université McGill ont fait équipe une fois de plus pour renforcer les compétences en lecture afin qu'aucun élève ne soit laissé pour compte.

Sophie Vaillancourt, professeure adjointe (professionnelle) et coordonnatrice de l'enseignement clinique, École des sciences et des troubles de la communication

« La collaboration entre le Centre d'éducation de Kahnawà:ke et l'École des sciences et des troubles de la communication a été incroyablement précieuse pour l'apprentissage de nos étudiants diplômés. Nous tenons à remercier les Kanien'kehá:ka pour leur soutien continu et leur ouverture permanente à partager leurs connaissances avec nos étudiants ».

Un programme de rayonnement auprès des jeunes de la Faculté de génie de McGill

Un projet dirigé par Richard Chromik, Faye Siluk et Robert Pozeg de l'initiative E-IDEA de la Faculté de génie rend l'apprentissage des sciences plus inclusif pour les jeunes autochtones, avec l'aide du programme de subventions PromoScience du CRSNG.

Richard Chromik, professeur titulaire et directeur, Département de génie des mines et des matériaux

« Notre programme comprend qu'il est important que les enseignants en sciences soient en mesure de reconnaître et d'intégrer les expériences des élèves, en les aidant à s'identifier comme des fabricants et des créateurs novateurs. Ce projet, en collaboration avec Branches, nous permettra de renforcer notre initiative Youth Action and Outreach, qui s'associe aux écoles et aux communautés locales pour aider des populations diverses à mieux accéder à l'enseignement supérieur et à l'engagement civique ».

Coordonnées

Contact: 
Shirley Cardenas
Organisation: 
Relations avec les médias, Université McGill
Courriel: 
shirley.cardenas [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
(514) 398-6751
Téléphone cellulaire: 
(514) 594-6877
Back to top