Du Manitoba à Oxford

Nouvelles

L'étudiante en médecine Aleksandra Leligdowicz a reçu la 120e bourse de la fondation Cecil Rhodes pour l'Université McGill. McGill est l'université qui compte le plus grand nombre de bénéficiaires de la bourse Rhodes au Canada, et Aleksandra Leligdowicz est la première lauréate à McGill en 2004 (la nomination des bénéficiaires du Québec n'a pas encore eu lieu). Elle est également la seule bénéficiaire de la bourse Rhodes qui vienne du Manitoba cette année.

Cette étudiante de 22 ans, diplômée en sciences de l'Université du Manitoba, a étudié la microbiologie et reçu la bourse Leader of Tomorrow (dirigeant de demain). « C'est une chance inouïe pour moi », a-t-elle déclaré. « La recherche m'a toujours intéressée et à l'université Oxford, je serai en mesure de travailler avec des gens qui sont les meilleurs au monde dans leur domaine. »

La bourse Rhodes qui lui a été octroyée comporte deux ou trois années d'études à Oxford en Angleterre à partir de 2004. Aleksandra a participé à des recherches en immunologie à la Manitoba Institute of Cell Biology (institut de biologie cellulaire du Manitoba) et au Centre anticancéreux de McGill. Son parcours l'a aussi amenée à faire du bénévolat dans des centres de réadaptation et de maternité d'une clinique d'un bidonville de Lima, au Pérou et aussi à l'Aumônerie de St. Paul's College, à la Société canadienne du sang, au International Centre (de la Queen's University à Kingston en Ontario) ainsi que dans d'autres organismes. Du point de vue sportif, elle excelle à la natation et à l'aviron, satisfaisant amplement aux exigences élevées de la bourse Rhodes.

« Je pense qu'il est important que tout le monde mène une vie bien équilibrée », ajoute-t-elle. « Nous avons tendance à oublier à quel point nous avons de la chance ici au Canada, où autant de services sont à notre disposition et à portée de main. Cependant, il y a des gens autour de nous qui n'ont pas accès aux soins de santé ou à l'enseignement ou qui ne mangent pas à leur faim. Il nous incombe de leur venir en aide. Pour moi, c'est important d'aider, de connaître les problèmes des gens du monde entier parce qu'en tant que médecin, j'entrerai en contact avec des personnes de tous genres et de tous horizons. »

Aleksandra Leligdowicz a quitté la Pologne avec sa famille pour s'établir au Canada en 1991 et a appris le français et l'anglais ici, à l'école. À l'Université du Manitoba, elle a remporté plusieurs prix et siégé à différents comités à titre bénévole.

Emily Claire Poupart, une ancienne étudiante de McGill, à reçu la bourse Rhodes en 2003. Pour consulter une historique sur la bourse Rhodes, ainsi qu'une liste complète des anciens McGillois qui ont été octroyée une bourse Rhodes, veuillez consulter le site suivant.