Dix-huit autres projets de McGill financés par la Fondation canadienne pour l’innovation

Nouvelles

Des recherches sur la nanotechnologie, les changements climatiques, le TDAH, les neurosciences et la théorie de la croyance figurent parmi les projets subventionnés par le FL

L’honorable Maxime Bernier, ministre fédéral de l’Industrie, et M. Eliot Phillipson, président-directeur général de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI), ont annoncer à l’Université McGill la plus récente série de subventions d’infrastructure de recherche octroyées par la FCI. Cet investissement de 26 millions de dollars aidera les universités canadiennes à recruter et à maintenir en poste les meilleurs chercheurs canadiens et de l’étranger et permettra de financer l’infrastructure de 136 projets menés dans 40 universités, permettant ainsi à 192 chercheurs chevronnés de mener des travaux de recherche à l’aide d’installations de calibre mondial.

La FCI, par l’intermédiaire du Fonds des leaders (FL), a accordé de nouvelles subventions à 18 projets de recherche innovateurs à McGill. Au total, 2 374 516 dollars ont été assignés à divers projets de pointe – allant des recherches sur les changements climatiques dans l’Arctique canadien à la chimie verte, la douleur chronique, le cancer de la prostate et la mise au point de carburants de remplacement.

De sa part, Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de l’Université McGill, a déclaré, « Le soutien de la Fondation canadienne pour l’innovation permet à des chercheurs exceptionnels de l’Université McGill de transformer leurs idées en innovations qui apporteront des solutions à certains des plus grands défis de notre époque et qui auront des répercussions sur le bien-être futur des Canadiens et des collectivités partout dans le monde. »

La Fondation canadienne pour l’innovation est un organisme autonome créé par le gouvernement du Canada pour financer l’infrastructure de recherche et accroître la capacité des universités, des collèges, des hôpitaux et des établissements de recherche à but non lucratif de poursuivre des activités de recherche et de développement technologique d’envergure internationale. Depuis sa création en 1997, la FCI a engagé 3,74 milliards dollars pour soutenir plus de 5 200 projets dans 129 établissements de recherche dans 64 municipalités d’un bout à l’autre du Canada. À McGill seulement, 337 projets ont été financés, pour un total de 192 806 104 dollars.

Le FL est un programme permanent conçu pour aider les universités à attirer des chercheurs de premier ordre dans les institutions canadiennes, ainsi qu’à retenir au pays les meilleurs chercheurs d’aujourd’hui et de demain.

Nouveaux projets de recherche subventionnés par le FL de la FCI :

Jeffrey Bergthorson – département de génie mécanique : laboratoire de combustion et de reformage de carburants de remplacement (Alternative Fuels Combustion and Reformation Laboratory)
160 000 dollars

Le projet du professeur Bergthorson consiste à élaborer des modèles précis pour la combustion de carburants de remplacement et à mettre au point en partenariat avec l’industrie de nouveaux systèmes commerciaux de reformage de carburants de remplacement. Le développement de systèmes de production et de distribution d’énergie qui dépendent moins de combustibles fossiles représente un urgent défi sociétal et la recherche sur les carburants de remplacement peut aider le Québec et le Canada à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et à devenir indépendants sur le plan de l’énergie.

Bruno Tremblay – département des sciences atmosphérique et océanique : programme de bouées dans l’archipel Arctique canadien (Canadian Arctic Archipelago Buoy Program (CAABP))
60 000 dollars

En raison du réchauffement de la planète, le passage intérieur de l’archipel Arctique canadien pourrait devenir navigable dès le milieu du 21e siècle. Le programme de bouées dans l’archipel Arctique canadien du Dr Tremblay permettra de recueillir des données cruciales sur la déformation des glaces de mer et sur la dynamique de dégel et de gel dans l’archipel Arctique canadien, ainsi que de l’information sur le niveau de stress nécessaire pour faire bouger les amas de glaces dans les passages étroits. En permettant de mieux prédire l’état futur des glaces de mer dans l’archipel Arctique canadien, ce projet vise à fournir au Canada les données nécessaires pour planifier la politique économique, politique, environnementale et sociologique dans les eaux de l’Arctique.

Chao-Jun Li – département de chimie : laboratoire et installations de chimie verte (Green Chemistry Laboratory and Facility)
300 178 dollars

Les recherches du Dr Li sont à l’avant-plan de la chimie verte : la découverte et l’utilisation de réactions et de processus chimiques qui sont inoffensifs pour l’environnement. Cette subvention servira à financer le laboratoire et le matériel dont le Dr Li et son équipe ont besoin pour faire de la chimie organique de synthèse au plus haut niveau à l’aide de méthodes « vertes ». L’infrastructure est indispensable à la découverte et au développement de réactions nouvelles qui pourraient être utilisées dans l’industrie chimique et l’industrie pharmaceutique.

Nada Jabado – département de pédiatrie : identification des cibles moléculaires impliquées dans la genèse de gliomes pédiatriques de haut grade (Identification of Molecular Targets Involved in the Genesis of Pediatric High Grade Gliomas)
54 714 dollars

Le projet du Dr Jabado a pour but de déterminer le rôle précis des cibles moléculaires dans la formation et la progression de certaines tumeurs. Il inclura l’essai de traitements possibles pour établir l’efficacité de leur utilisation clinique sur des enfants présentant des gliomes de haut grade, une catégorie de tumeurs qui comprend les tumeurs dévastatrices du cerveau connues sous le nom de glioblastomes. Dans le moment, la probabilité de survivre à de telles tumeurs est inférieure à 20 pour cent.

Reut Gruber – département de psychiatrie : unité multidisciplinaire pour l’étude de l’interaction entre le développement cognitif, comportemental et affectif chez les enfants canadiens atteints du trouble du déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH) (Innovative Interdisciplinary Laboratory for the Study of Attention, Behaviour and Sleep in Canadian Children with Attention Deficit Hyperactivity Disorder (ADHD))
139 797 dollars

Le projet du Dr Gruber portera plus particulièrement sur le développement de nouvelles avenues d’exploration afin de mieux comprendre les mécanismes associés au trouble du déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH) – le trouble le plus couramment diagnostiqué chez les enfants, tant au Québec qu’au Canada. Grâce à de nouvelles recherches pédiatriques sur le sommeil, combinées avec des méthodes d’analyse génétique, comportementale, neuropsychologique et neurophysiologique, les travaux du Dr Gruber fourniront des données cruciales sur ce trouble courant de l’enfance qui permettront d’optimiser son traitement, d’en maximiser les effets thérapeutiques et de réduire au minimum l’utilisation superflue de médicaments.

Philippe Archambault – école de physiothérapie et d’ergothérapie de McGill : technique de réadaptation innovatrices pour favoriser le rétablissement et l’amélioration de la fonction des extrémités des membres chez les personnes atteintes de déficits moteurs (Innovative Rehabilitation Techniques to Promote Recovery and Improve Extremity Function in Persons with Motor Deficits)
149 600 dollars

Le projet du Dr Archambault consiste à mettre en place l’infrastructure nécessaire pour développer une aide technique robotisée capable d’améliorer la mobilité des bras. L’appareil décodera l’information d’ordre motrice émise par le sujet afin de prédire, ainsi que de stabiliser et d’amplifier, le mouvement futur. La recherche, qui ciblera des adolescents atteints de dystrophie musculaire, aura un impact positif majeur sur la qualité de vie des gens souffrant de problèmes neuromusculaires en rendant l’exécution de nombreuses tâches habituelles plus facile.

Michael Riedel – département des sciences terrestres et planétaires : installation d’un centre de traitement de données géophysiques à la fine pointe de la technologie pour soutenir la recherches sur les hydrates gazeux (Installation of a State-of-the-Art Geophysical Data Processing Facility to Support Research in Gas Hydrates)
45 637 dollars

Les recherches du Dr Riedel portent sur l’application de techniques géophysiques modernes dans le domaine des études sur les ressources d’hydrates gazeux, ainsi que sur la surveillance à long terme des changements climatiques dans les systèmes marins d’hydrates gazeux. La subvention du FL aidera à créer de nouvelles installations de traitement et d’interprétation de données géophysiques. Ces installations deviendront un centre de recherches scientifiques de pointe où des collaborations nationales et internationales s’attacheront à mieux comprendre les occurrences d’hydrates gazeux dans le monde entier.

Laura Stone – faculté de médecine dentaire : laboratoire de recherches intégrées sur la neurobiologie de la douleur (Integrated Neurobiology of Pain Research Laboratory)
199 923 dollars

Dans le cadre de ses recherches, le Dr Stone utilise une démarche intégrée pour étudier les mécanismes fondamentaux de la douleur chronique. Un laboratoire de neurobiologie sera mis sur pied et une variété d’approches seront appliquées – comportementale, anatomique, génomique et protéomique – pour analyser les problèmes de douleur chronique. Ce projet devrait avoir un impact majeur sur les recherches sur la douleur, tant au Canada qu’à l’étranger.

Yukiori Goto – département de psychiatrie : laboratoire de neurosciences et systèmes intégrés pour l’étude du réseau neural associé aux troubles psychiatriques liés à des anomalies du système de la dopamine (Integrative Systems Neuroscience Lab for the Study of Neural Network Associated with Dopamine-Deficit Psychiatric Disorders)
119 739 dollars

Les recherches du Dr Goto visent une meilleure compréhension des interactions fonctionnelles des régions du cerveau impliquées dans la pathophysiologie ou les changements fonctionnels associés à des troubles psychiatriques et neurologiques liés à des anomalies du système de la dopamine. Grâce à l’utilisation d’une nouvelle approche faisant appel à une évaluation in vivo chez des rongeurs, l’étude du Dr Goto fournira des données importantes sur la pathophysiologie de troubles psychiatriques et neurologiques majeurs, comme la maladie d’Alzheimer, le trouble du déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH) et la schizophrénie.

Vamsy Chodavarapu – département de génie électrique et informatique : laboratoire de recherches multidisciplinaires sur les microsystèmes intégrés de senseurs (Laboratory for Multidisciplinary Research on Integrated Sensor Microsystems)
172 000 dollars

Les recherches du Dr Chodavarapu consistent à examiner de nouvelles méthodes d’intégration comprenant des éléments biochimiques et des nanobiomatériaux existants et émergents en vue de la création de microsystèmes de senseurs hautement fonctionnels. Comme on prévoit que le domaine des microsystèmes intégrés de senseurs prendra rapidement de l’ampleur au cours des prochaines années, les technologies mises au point dans le cadre de ce projet de recherche aideront les industries au Québec et au Canada à demeurer au premier plan de la révolution technologique.

Dmytro Perepichka – département de chimie : laboratoire d’électronique moléculaire et de nanomatériaux organiques (Laboratory for Molecular Electronics and Organic Nanomaterials)
100 000 dollars

Le projet du Dr Perepichka est axé sur la création de dispositifs d’électronique moléculaire et de nanomatériaux. L’infrastructure qui sera mise en place grâce à cette subvention inclut un laboratoire rénové et l’instrumentation nécessaire pour mener des recherches en chimie de synthèse et matériaux axées sur l’électronique moléculaire et les nanomatériaux. Ces travaux marqueront la fin de la phase de préparation du projet du Dr Perepichka et assureront à son groupe de recherche en pleine expansion des conditions de recherche de classe mondiale.

Claire de Mazancourt – musée Redpath : laboratoire pour l’étude de la dynamique évolutive des écosystèmes (Laboratory for the Study of Evolutionary Dynamics in Ecosystems)
109 733 dollars

L’objectif des recherches du Dr de Mazancourt consiste à explorer les modèles mathématiques des écosystèmes en vue d’analyser le comportement de ces systèmes très complexes, qui comprennent de nombreuses entités qui interagissent les unes avec les autres et qui dépendent les unes des autres. Les données recueillies permettront de mieux gérer les perturbations causées par l’activité humaine afin d’assurer le fonctionnement permanent des écosystèmes.

François Barthelat – département de génie mécanique : installations d’essai mécanique à l’échelle micro et nanométrique pour la recherche en biomimétique (Micro- and Nano-scale Mechanical Test Facility for Biomimetics Research)
160 000 dollars

Le projet du Dr Barthelat fera appel à de l’équipement de haute puissance, comme des microscopes optiques et des microscopes à forces atomiques, pour étudier les performances mécaniques de tissus biologiques durs, comme des coquillages et des dents, et élaborer de nouvelles structures et de nouveaux matériaux inspirés de la biologie. Ces travaux ont pour objectif de comprendre comment la microstructure de ces matériaux contrôle leur performance mécanique et de mettre au point de nouveaux matériaux composites de haute performance qui auront des applications dans des domaines comme l’aérospatiale et la médecine.

Tarek Bismar – département de pathologie : plate-forme de signatures moléculaires pour la caractérisation du cancer de la prostate indolent ou agressif (Molecular Signatures Platform to Characterize Aggressive and Indolent Prostate Cancer)
61 200 dollars

Les recherches du Dr Bismar ont pour but d’élaborer, à l’aide d’une plate-forme de signatures moléculaires, un test moléculaire à l’aide de tissus humains qui permettra aux professionnels de la santé de distinguer la forme indolente du cancer de la prostate de la forme agressive de ce même cancer, avant le traitement. Une distinction fiable entre ces deux formes de cancer de la prostate aurait un impact important sur la pratique médicale en réduisant les traitements excessifs et en faisant en sorte que les traitements systématiques et coûteux soient ciblés et visent les personnes qui en ont véritablement besoin.

Martin Rochette – département de génie électrique et informatique : infrastructure de traitement de signaux non linéaires (Nonlinear Signal Processing Infrastructure)
260 000 dollars

La prochaine génération d’infrastructures de transmission de données optiques devrait être basée sur des réseaux optiques avec fonctions de traitement dans le domaine optique plutôt que dans le domaine électrique. Le projet du professeur Rochette est axé sur l’optique non linéaire, un nouveau sujet en génie optique qui a un énorme potentiel pour le traitement des signaux entièrement optiques. L’infrastructure de traitement de signaux non linéaires fournira un laboratoire à la fine pointe de la technologie en matière de recherche, d’élaboration et d’essai de dispositifs optiques non linéaires.

Jeff McKenzie – département des sciences terrestres et planétaires : laboratoire de recherche en hydrologie des nappes souterraines (Research Laboratory for Groundwater Hydrology)
60 000 dollars

Le projet du Dr McKenzie repose sur une grande variété de sujets touchant l’hydrologie des nappes souterraines, y compris la compréhension du rôle de l’échelle dans le traitement des eaux souterraines et de surface, du rôle de la congélation saisonnière des sols dans les systèmes hydrologiques et du transport de la chaleur dans les tourbières nordiques. Cette subvention servira à soutenir un laboratoire de terrain à la fine pointe de la technologie où des recherches seront menées pour résoudre des questions cruciales en hydrogéologie et en géosciences de l’environnement.

Ian Gold – département de philosophie : la théorie de la croyance (The Theory of Belief)
149 995 dollars

Dans le moment, on ne comprend pas clairement les processus cognitifs ou neuraux qui donnent lieux à des croyances. Le projet du Dr Gold sur la théorie de la croyance sera la première tentative faite pour combiner des méthodes neurobiologiques, cognitives et philosophiques dans une investigation sur la croyance normale et la croyance pathologique. Il contribuera à mettre le Québec à l’avant-plan des tentatives faites pour mieux comprendre le cerveau délirant et contribuer au traitement des personnes atteintes de maladies neurologiques et psychiatriques.

Thomas Bureau – département de biologie : des transposons aux gènes : ré-outillage en laboratoire ou découverte de nouveaux gènes (Transposons to Genes : Laboratory Retooling or Novel Gene Discovery)
72 000 dollars

Un transposon (élément transposable) est une séquence d’AND capable de se déplacer et de se multiplier de manière autonome dans le génome d’une seule cellule. Le projet du Dr Bureau vise la mise au jour et la caractérisation complète des gènes domestiques liés à la mobilité et des interactions gènes-transposons. L’infrastructure que leur procurera la subvention de la FCI permettra au Dr Bureau et à son équipe de déterminer le rôle réel des transposons dans l’évolution des gènes/ du génome.

Une liste complète des projets subventionnés, par université, se trouve sur le site www.innovation.ca.

Coordonnées

Contact: 
Allison Flynn
Organisation: 
Université McGill
Courriel: 
allison.j.flynn [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-7698