Des scientifiques québécois ont comme objectif de mieux comprendre le changement climatique et ses répercussions

Nouvelles

Plus de 40 experts issus de cinq universités québécoises réunissent leur volumineux bagage de connaissances intellectuelles pour s'attarder à un défi très important auquel la société actuelle doit faire face — l'amélioration de notre compréhension des caractéristiques multifacettes du changement climatique et de son incidence sur l'environnement. Les scientifiques de l'Université Laval, l'Université McGill, l'Université de Montréal, l'Université de Sherbrooke et de l'Université du Québec à Montréal sont membres d'un nouveau groupe de recherche, le Centre sur les changements climatiques et de l'environnement global (GEC3), dont le lancement aura lieu aujourd'hui à l'Université McGill. Reconnaissant l'importance que pourra prendre cet organisme dans le cadre d'un débat à l'égard des politiques environnementales, le ministre québécois de l'Environnement, monsieur Thomas Mulcair, sera présent au lancement du Centre, à l'instar de madame Sylvie Dillard, présidente-directrice générale du Fonds québécois de la recherche sur la nature et les technologies (FQRNT), le principal bailleur de fonds du Centre, et des représentants des universités partenaires.

« Une caractéristique importante et novatrice du Centre repose dans sa composition multidisciplinaire », a indiqué le directeur du Centre, le Pr Charles Lin. « Les problèmes liés au changement climatique couvrent divers points, de la compréhension de la manière dont les individus créent les conditions causales du changement climatique par le biais de pratiques telles que la modification des modes de distribution de la végétation, l'utilisation des sols et l'utilisation de combustibles fossiles, à la nécessité de mettre en oeuvre des modèles météorologiques améliorés destinés à la prévision des conditions météorologiques régionales et mondiales à long terme, à l'élaboration de méthodes fiables permettant de prévoir l'incidence du changement climatique, notamment sur l'agriculture, les forêts et autres écosystèmes, la configuration des précipitations ainsi qu'à la disponibilité en eau dans le sol, les rivières, les lacs et les réservoirs hydrauliques. »

Le Centre remplit une triple mission :

  • promouvoir un programme de recherche exceptionnel à tous les niveaux (étudiants diplômés, titulaires de bourses de recherche postdoctorales et membres du corps professoral) qui met l'accent sur l'intégration des processus physiques, biologiques et chimiques agissant comme régulateurs du système climatique et leur incidence sur le plan socioéconomique;
  • permettre la coopération scientifique au sein d'un groupe interdisciplinaire composé de chercheurs québécois spécialisés en science du changement climatique et mondial ainsi qu'en analyse d'impacts et promouvoir la recherche québécoise aux niveaux national et international;
  • occuper un rôle de premier plan en matière de questions relatives au changement mondial et offrir une perspective dans le cadre de discussions théoriques et de débats publics sur le changement environnemental et climatique au Québec, au Canada et à l'échelle internationale.

Des collaborateurs externes, dont le Service météorologique du Canada, le consortium Ouranos sur le changement climatique régional et ses répercussions, et Hydro-Québec, seront appelés à travailler de concert avec les responsables du Centre. Au départ, le Centre comptera un personnel scientifique composé de 46 chercheurs et de 259 étudiants diplômés et titulaires de bourses de recherche postdoctorales qui se concentreront sur les sujets de recherche suivants :

  • les changements et la variabilité du système climatique planétaire;
  • la modélisation et l'analyse du climat régional;
  • l'incidence du changement climatique et environnemental sur les écosystèmes;
  • la réponse des systèmes hydrologiques aux changements environnementaux;
  • l'évaluation des répercussions, de l'adaptation et de la vulnérabilité : une approche intégrée à la gestion durable des eaux.

Administration du GEC3

Directeur :
Pr charles.lin [at] mcgill.ca (Charles Lin), Département des sciences atmosphériques et océaniques Université McGill; 514-398-6079

Directeurs associés :
Pr laprise.rene [at] uqam.ca (René Laprise), Département des sciences de la terre et de l'atmosphère, Université du Québec à Montréal; 514-282-6464 poste 265, 514-987-3000 poste 3302

Pr andre.roy [at] umontreal.ca (André Roy), Département de géographie, Université de Montréal; 514-343-8036

Pr tim.moore [at] mcgill.ca (Tim Moore), Département de géographie, Université McGill; 514-398-4961

Pr van.tv.nguyen [at] mcgill.ca (Van-Thanh-Van Nguyen), Département de génie civil et mécanique appliquée, Université McGill; 514-398-6870

Pr alain.royer [at] usherbrooke.ca (André Royer), Département de géographie et télédétection, Université de Sherbrooke; 819-821-8000 poste 2286