De nouveaux traitements contre le cancer et la dystrophie musculaire en voie d'être développés

Nouvelles

Nouveau financement accordé aux chercheurs de McGill par les IRSC

Une autre étape menant à la mise au point de traitements contre le cancer du col utérin, de la dystrophie musculaire progressive de Duchenne et d'autres maladies a été franchie grâce au financement accordé par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Les IRSC ont prêté leur appui financier à plus de 64 projets de recherche en santé menés au sein de l'Université McGill, ce qui représente un investissement global de 26 millions de dollars.

Comme l'a annoncé aujourd'hui M. Ujjal Dosanjh, ministre de la Santé, en compagnie du Dr Alan Bernstein, président des Instituts de recherche en santé du Canada, l'Université McGill recevra la deuxième plus importante subvention parmi les institutions soutenues.

Les professeurs de l'Université McGill mènent des recherches fondamentales et cliniques portant sur divers sujets, dont le cancer, la neuroscience et la santé des femmes. Les recherches sont réalisées sur le campus du centre-ville et le campus Macdonald de l'Université de même qu'au sein d'institutions qui y sont affiliées, soit :

  • le CLSC René-Cassin;
  • l'Hôpital Douglas;
  • l'Hôpital général juif et
  • le Centre universitaire de santé McGill.
Des recherches de pointe réalisées par McGill et financées par les IRSC

MM. Louis Collins et Benoit Goulet enquêtent sur l'utilisation de l'imagerie assistée par ordinateur dans le cadre de chirurgies de la région lombaire. Ces professeurs de l'Université McGill mènent leurs recherches à l'Institut et hôpital neurologiques de Montréal. Ensemble, ils évalueront dans quelle mesure cette technique peut améliorer l'exactitude et la précision de la chirurgie et, de cette manière, réduire les complications pouvant en découler. L'objectif est d'améliorer les traitements destinés à quelque 20 000 Canadiens qui doivent subir cette opération chaque année.

La Pre Debora Da Costa, de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, étudie le développement du syndrome de stress post-traumatique (SSPT) chez les femmes après l'accouchement. Ses travaux visent à déterminer l'incidence et la gravité du SSPT chez les femmes Canadiennes après avoir donné naissance et à identifier les facteurs liés au déclenchement. Les données issues de cette étude seront utilisées afin d'élaborer des stratégies de traitement pour ces nouvelles mères.

De concert avec les membres de son équipe, le Pr Eduardo Franco de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill s'intéresse aux causes et à la prévention du cancer du col utérin, une maladie qui touche annuellement 1 500 Canadiennes. Sa recherche portera sur la susceptibilité génétique ainsi que sur les autres facteurs biologiques associés à cette forme de cancer. Les données colligées contribueront à améliorer le traitement et les options préventives.

Les travaux du Pr Basil Petrof, de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill, sont axés sur le traitement potentiel de la dystrophie musculaire progressive de Duchenne, une maladie neuromusculaire et respiratoire dont est atteint un homme sur 3 500. Sa recherche consiste à identifier les facteurs qui règlent la régénération musculaire, un processus compromis chez ces patients.

Pour consulter la liste détaillée des projets financés, veuillez consulter le site web IRSC.