Dans le sillage du progrès

Nouvelles

"The Ethical Canary" dissèque les répercussions de la technologie médicale

Les progrès continuels réalisés dans le domaine de la technologie médicale permettent d’effectuer sur le corps humain et ses composantes des interventions que l’on n’aurait pas imaginées il y a quelques décennies. Ces nouvelles possibilités suscitent toutefois de nouvelles questions ; devrions-nous faire tout ce que nous avons les moyens d’accomplir ? À quel moment devons-nous écarter nos choix individuels pour le bien collectif ? Comment décider ?

Ces questions difficiles et controversées sont au cœur du plus récent livre de la professeure Margaret Somerville intitulé The Ethical Canary. L’auteure, directrice fondatrice du Centre de médecine, d’éthique et de droit de McGill, analyse ces questions en étudiant des problèmes actuels tels que le clonage, l’euthanasie, la xénotransplantation et l’affectation de ressources médicales limitées. Bien que ses conclusions soutiennent le caractère fondamentalement mauvais de certains emplois de la nouvelle technoscience, tel le clonage humain, l’auteure appuie dans l’ensemble l’application prudente de la technologie, application qui doit être précédée de l’étude et de la compréhension des conséquences possibles des décisions retenues.

« Nous devons également nous rappeler qu’en choisissant nos valeurs, attitudes et croyances, nous faisons des choix non seulement pour nous-mêmes en tant qu’individus, mais aussi pour le monde dans lequel nous vivons [...] Le progrès scientifique à lui seul serait une fausse victoire s’il n’était pas accompagné du progrès moral et éthique. »
Extrait du livre The Ethical Canary

Originaire d’Australie, Margaret Somerville est professeure à l’Université McGill depuis 1978 et membre du Barreau du Québec depuis 1982. Elle est titulaire de la Chaire Samuel Gale à la Faculté de droit et professeure à la Faculté de médecine. La professeure Somerville a grandement contribué au développement mondial de la bioéthique. Elle a publié plusieurs textes et ouvrages et elle a été invitée à de nombreuses conférences internationales portant sur les aspects éthiques et juridiques de la science et de la société.

Le lundi 4 décembre à 18 h, l’Université McGill célébrera le lancement de The Ethical Canary à l’Atrium de la Faculté de droit située au 3644, rue Peel.