Comment adoucir la mort?

Nouvelles

Un groupe d'étudiants de McGill lancent le projet Asclepius pour promouvoir une médecine holistique.

La mort est une certitude de la vie. Mais comment les professionnels de la santé peuvent-ils adoucir la mort? M. David Kuhl, MD, expert en soins auprès des patients gravement malades, répondra entre autres à cette question le 24 mars.

Auteur d'un ouvrage qui se veut un guide de sagesse pratique concernant les personnes mourantes et leurs derniers souhaits, What Dying People Want : Practical Wisdom for the End of Life (publié par Doubleday Canada), M. Kuhl sera l'orateur principal de la première conférence annuelle de McGill organisée dans le cadre du projet Asclepius et intitulée : « Toward a Healing Profession ».

Conférencier en demande dans toute l'Amérique du Nord pour son expertise sur les soins palliatifs et les processus de prises de décision en fin de vie, M. Kuhl a débuté sa carrière en soignant des patients cancéreux dans sa clinique privée. Il a par la suite mis sur pied un programme de soins palliatifs pour les personnes atteintes de cancer ou du SIDA à l'hôpital Saint-Paul de Vancouver. À l'heure actuelle, M. Kuhl élabore un programme sur la façon dont les médecins peuvent aborder le mieux possible des sujets difficiles avec leurs patients.

La conférence de M. Kuhl, « Toward a Healing Profession », aura lieu à 19 h, le 24 mars 2004 à l'amphithéâtre Charles Martin, au sixième étage du pavillon McIntyre. Pour de plus amples renseignements sur M. Kuhl, veuillez consulter le site Web.

Asclepius, dieu grec de la médecine

Étudiants en troisième année de médecine, Adam Hofmann et plusieurs de ses confrères ont récemment créé le projet Asclepius de McGill, dont le nom fait référence au dieu grec de la médecine. L'objectif de ce projet est de promouvoir une médecine axée sur la personne globale, connue également comme la médecine holistique, qui propose aux professionnels de la santé d'ériger en système les soins basés sur la compassion.

Selon M. Hofmann, « Il faut absolument promouvoir la médicine compassionnelle » et c'est la raison d'être du projet Asclepius : sensibiliser à la fois les étudiants en médecine et les professionnels chevronnés en soins de santé. « Nous voulons nous assurer que les médecins ne perdent pas la dimension humaine de leur travail et qu'ils traitent leurs patients avec le plus de compassion possible ».

La conférence de M. David Kuhl est l'une des initiatives lancées dans le cadre du projet Asclepius. Ce groupe d'étudiants a également mené des recherches sur l'attitude des médecins, des étudiants, des infirmières et infirmiers et d'autres professionnels de la santé à l'égard des besoins affectifs et spirituels des patients en phase terminale. De plus, les membres du projet Asclepius ont mis sur pied une bibliothèque sur la médicine axée sur la personne globale, qui sera ouverte sous peu. Sur ses étagères, on pourra trouver des livres et des vidéos suggérés par des étudiants en médecine et des médecins et qui sont destinés à encourager le développement personnel et professionnel.

Pour plus de renseignements sur le projet Asclepius, nous vous invitons à visiter le site Web.