Andrew Gonzalez : pour des villes plus vertes que grises

Nouvelles

« Avec peu d'efforts, on peut avoir un grand impact sur la résilience des villes », estime le chercheur Andrew Gonzalez, qui étudie depuis plusieurs années les liens entre la vitalité des milieux naturels et urbains. Au micro de Manon Globensky, il plaide pour une plus grande connectivité des écosystèmes. Il en va de la capacité des communautés à faire face aux maladies et aux catastrophes naturelles, mais aussi du bien-être général des populations. 

En savoir plus: Radio-Canada

Étiquettes: