Allocution de Mary Robinson aux Retrouvailles de McGill

Nouvelles

Les Retrouvailles de l'Université McGill vont prendre une nouvelle tournure cette année : Mary Robinson s'adressera aux anciens élèves dans le cadre d'un effort spécial visant à attirer ceux qui ont quitté McGill avec un diplôme universitaire supérieur plutôt qu'un diplôme universitaire de premier cycle. L'ancien haut-commissaire des droits de l'homme de l'ONU et ancienne présidente de l'Irlande, prononcera une allocution, intitulée Réflexion sur les droits de l'homme, le développement humain et la sécurité le samedi 18 octobre, de 11 h à 12 h 15, salle 132 de l'édifice Leacock.

« La visite de Mary Robinson représente un intérêt particulier pour ceux qui ont fait des études au niveau de la maîtrise et du doctorat à l'Université, a indiqué Martha Crago, doyenne des études supérieures et postdoctorales, Université McGill. Ces anciens élèves sont souvent ignorés dans les retrouvailles habituels, qui s'adressent plutôt aux détenteurs d'un diplôme universitaire de premier cycle. J'ai toutefois remarqué un très fort sentiment d'appartenance à McGill chez les anciens étudiants ayant obtenu un diplôme universitaire supérieur et je crois qu'il est important de les inclure dans notre famille à l'occasion de ces retrouvailles. C'est pourquoi nous avons demandé à Mary Robinson de venir leur parler. »

Mary Robinson, première femme présidente d'Irlande (1990-1997), a été haut-commissaire des droits de l'homme de l'ONU de 1997 à 2002. Fille de deux médecins, elle a fait ses études à l'Université de Dublin (Trinity College), à King's Inns Dublin et à la faculté de droit de Harvard. En tant que professeur d'Université (faculté de droit, Trinity College de 1968 à 1990), législatrice (sénatrice de 1969 à 1989) et avocate (de 1967 à 1990, avocate principale en 1980 et membre du barreau anglais depuis 1973), elle a toujours cherché à utiliser la loi comme instrument de changement social, plaidant des causes décisives devant la Cour européenne des droits de l'homme, les tribunaux irlandais et le Tribunal européen du Luxembourg. En 1988, Mary Robinson et son mari, l'avocat et défenseur de l'environnement Nicholas Robinson, ont fondé le Centre for European Law au Trinity College. Dix ans plus tard, elle était élue chancelière de l'Université.

Lauréate de plusieurs distinctions et prix internationaux, Mary Robinson est membre de la Royal Irish Academy et de l'American Philosophical Society. Depuis 2002, elle est présidente honoraire d'Oxfam International. Membre fondatrice et prochaine présidente du Conseil des dirigeantes mondiales, elle siège à de nombreux conseils, y compris le Vaccine Fund, et elle préside l'Orchestre de chambre irlandais. Mary Robinson, qui travaille actuellement à New York, dirige, en tant que directrice administrative, un nouveau projet intitulé Initiative pour une mondialisation éthique. L'objectif est d'intégrer les normes et standards des droits de l'homme dans le processus de mondialisation et d'appuyer la capacité d'une saine gestion publique dans les pays en voie de développement.