Étude exhaustive des politiques des soins de santé

Nouvelles

Une conférence conjointe de l'Université McGill et de l'Université de Montréal réunit 400 chercheurs du monde entier.

Les politiques et les programmes de soins de santé évoluent au rythme des priorités des décideurs. Dans presque tous les débats sur les soins de santé, on ne fait aucune mention des professionnels qui élaborent les services médicaux. Mais ce ne sera plus le cas.

Du 25 au 28 mai, la première conférence de l'Association canadienne pour la recherche sur les services et les politiques de la santé (ACRSPS) réunit des responsables des politiques de santé du Canada, d'Europe, d'Amérique latine et de la Nouvelle-Zélande. Les sujets à l'étude seront très variés et comprendront, notamment, la rentabilité des vaccins contre l'hépatite C, la gestion de la pénurie de main-d'œuvre infirmière et les soins à domicile pour les personnes âgées.

Plusieurs scientifiques de l'Université McGill seront des participants vedettes de la conférence. Le 25 mai, Russell Steele, professeur adjoint du Département de mathématiques et statistique, donnera un cours sur les méthodes bayesiennes en recherche sur la santé, tandis que Danielle Groleau, professeure adjointe de la Division de psychiatrie sociale et transculturelle, dirigera une session sur le recours aux méthodes qualitatives pour informer la recherche en santé.

Du 25 au 27 mai, Pierre Tousignant, professeur d'épidémiologie et de biostatistique de l'Université McGill, participera à trois réunions d'experts consacrées respectivement à la planification régionale des questions d'intérêt pour les personnes âgées, aux variations du taux d'appendicite accompagnée de péritonite dans le contexte des changements affectant l'organisation des services de santé à Montréal et à l'évaluation des programmes de soins à domicile pour les personnes âgées dans le contexte des budgets actuels.

Le 27 mai, Marie-Josée Fleury, chercheuse au Département de psychiatrie de l'Université McGill, donnera un cours intitulé « Modélisation des réseaux intégrés de services en santé mentale. » Le 28 mai, Howard Bergman, directeur de la Division de gériatrie de l'Université McGill, participera à une discussion panel intitulée « Stratégies pour faire changer les systèmes de santé », tandis que Antonia Maioni, spécialiste des politiques de santé publique et directrice de l'Institut d'études canadiennes de McGill agira comme modératrice dans ce débat.

Le président du comité organisateur de l'ACRSPS, Eric Latimer, est un professeur du Département de psychiatrie de l'Université McGill et un expert des politiques de santé à l'Hôpital Douglas. Il est convaincu que la conférence sera bénéfique pour tous les spécialistes des politiques de soins de santé : « Il faut partager les idées et les connaissances et ne plus se limiter aux politiques locales, régionales ou nationales. »

Le professeur Latimer approfondit un sujet de recherche résolument axé sur le partage, puisque le 28 mai, il présentera les résultats préliminaires du premier essai randomisé au Canada sur le placement des personnes souffrant d'un grave handicap mental et sur l'aide qui leur est accordée pour trouver et conserver un emploi soumis à la concurrence.

Les journalistes qui souhaitent assister à la conférence, qui aura lieu du 25 au 28 mai, doivent s'inscrire mardi, le 25 mai à 8 h, au Hyatt Regency Hotel, situé au 1255 de la rue Jeanne-Mance. Le programme détaillé de la conférence est disponible sur le site web.