À la veille de la conférence de McGill sur la crise alimentaire, un don de Seymour Schulich stimule la recherche en agriculture

Nouvelles

Des fonds de cinq millions de dollars aident aussi d’autres sciences ainsi que l’architecture

Au moment où l’Université McGill se prépare à accueillir une conférence internationale sur la crise alimentaire mondiale, de l’aide à la recherche en agriculture arrive d’un des principaux philanthropes canadiens, Seymour Schulich. Ce nouveau don de cinq millions de dollars s’ajoute à tous ceux que l’on doit à la générosité continue de M. Schulich envers McGill et permettra la création de bourses de recherche à l’intention d’étudiants de troisième cycle dans diverses disciplines, y compris dans les sciences de l’agriculture.

La Conférence de McGill sur la sécurité alimentaire mondiale se tiendra du 24 au 26 septembre et réunira des représentants de divers gouvernements et organismes internationaux, des universitaires, des experts en agriculture ainsi que des négociateurs et détaillants en aliments provenant des quatre coins du globe. À l’heure où des millions de personnes sont aux prises avec la pauvreté, la faim, la malnutrition et l’agitation sociale, la conférence a été convoquée pour que l’on y discute des problèmes mondiaux découlant des changements climatiques, de la hausse vertigineuse des prix, du changement dans les habitudes alimentaires et, finalement, des solutions à cette situation qui a laissé tant de gens sans source d’aliments convenables et abordables.

L’une des premières en ce domaine, la conférence insistera sur l’urgence pour les divers pays de la planète de consacrer plus de ressources à la recherche en agriculture. L’Université McGill possède, grâce à son campus Macdonald, une des principales facultés en sciences de l’agriculture et de l’environnement au Canada, ce qui en fait l’hôte idéal de cette importante conférence.

Le don de cinq millions de Seymour Schulich permettra de créer de généreuses bourses de recherche à l’intention d’étudiants de troisième cycle dans de nombreux domaines au sein de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'environnement ainsi qu’au sein des écoles d'architecture et d'urbanisme et des facultés de physique, de mathématiques et de statistiques. Les récipiendaires des nouvelles bourses Schulich recevront entre 25 et 100 000 $ par année.

« Tout le monde veut que son passage sur terre améliore les choses. Cela me motive beaucoup », a indiqué M. Schulich. Sa générosité envers McGill est extraordinaire : en 2005, il a donné 20 millions de dollars à la Faculté de musique (rebaptisée École de musique Schulich), puis en 2006, il lui a remis le Violon d’or, qualifié de Coupe Stanley de la musique classique. Il a également contribué à la mise sur pied de la Bibliothèque de sciences et de génie Schulich. De plus, Seymour Schulich a fait d’importants legs philanthropiques à des universités et centres de santé en Amérique du Nord et en Israël.

« Il s’agit là d’un don incroyable de la part d’un bienfaiteur extraordinairement généreux et d’un champion de l’éducation supérieure, a remarqué Heather Munroe-Blum, principale et vice-chancelière de McGill. Ce qui rend ce don différent des autres dons de M. Schulich, c’est qu’il s’applique à des champs de la formation universitaire auxquels ce bienfaiteur n’a pas contribué auparavant. Les bourses qui seront créées grâce à ce don aideront des recherches importantes et favoriseront la connaissance dans une vaste gamme de domaines et, par conséquent, raffermiront la compétitivité de McGill et attireront et soutiendront des étudiants de troisième cycle brillants; voilà un avantage tant pour le Québec que pour le Canada dans son ensemble! Le fait qu’une partie de ce don serve à la recherche en agriculture, domaine important s’il en est, constitue une bonne nouvelle pour ceux qui doivent relever le gigantesque défi que pose la crise alimentaire mondiale. Nous devons applaudir Seymour Schulich et son aide visionnaire envers l’éducation supérieure et son alma mater. »

Seymour Schulich est un chef de file dans le domaine des affaires au Canada; il possède plus de 35 ans d’expérience dans l’industrie minière et pétrolière. En 1978, il a mis en oeuvre un nouveau concept de paiements de redevances dans l’industrie minière; c'est ainsi que la société qu'il a fondée avec son partenaire Pierre Lassonde est devenue l’une des plus importantes sociétés de redevances dans le secteur des ressources. Seymour Schulich est membre de l’Ordre du Canada et a reçu quatre diplômes honorifiques, y compris un doctorat en littérature de l’Université McGill en 2004.

Selon lui, sa réussite est due en grande partie à une bourse de 1 600 $ qu’il a reçue quand il faisait son MBA à McGill. « Je ne suis vraiment pas certain que j’aurais pu faire ce que j’ai fait si je n’avais pas reçu cette formation à McGill. »

D’après Martin Kreiswirth, vice-principal exécutif adjoint et doyen (études supérieures et postdoctorales), « dans un monde où la concurrence pour le recrutement est particulièrement féroce, les bourses de recherche décernées grâce au don généreux de Seymour Schulich permettent d’attirer, et de retenir, les meilleurs étudiants de troisième cycle dans des champs d’étude très importants. »

Pour plus d’information sur la conférence de McGill sur la crise alimentaire mondiale – y compris la liste des participants et la façon de s’inscrire – visiter le site https://mcgill.ca/globalfoodsecurity/.

Pour plus d’information sur la campagne de financement McGill et notre effort sans précédent pour recueillir 750 millions de dollars pour soutenir la mission de l’université, consulter le site http://francais.mcgill.ca/campaign/

Coordonnées

Contact: 
Douglas Sweet
Organisation: 
Bureau des relations avec les médias
Courriel: 
doug.sweet [at] mcgill.ca
Téléphone au bureau: 
514-398-6752