Sauver les données météorologiques historiques de Montréal

Des scientifiques de McGill ont besoin de vous afin de transcrire des données climatiques enregistrées à l’Université, dont certaines remontent à 1875. Les informations contenues dans ces dizaines de milliers de pages de registres météorologiques ont déjà été numérisées et transférées sur le site du Secours d’archives météorologiques (SAM) et doivent maintenant être saisies manuellement, un travail de moine qui représente plus de 45 000 heures de travail pour une seule personne. C’est la raison pour laquelle l’équipe de Victoria Slonosky, chercheuse invitée au Département de géographie, a besoin de l’aide de citoyens scientifiques comme vous! On ne trouve pour ainsi dire nulle part ailleurs en Amérique du Nord des données météorologiques antérieures à 1950 aussi détaillées. Ces dernières représentent donc une véritable mine d’informations, puisqu'elles permettront de mesurer directement l’évolution du climat depuis 150 ans. Si vous souhaitez devenir citoyen scientifique, rendez-vous sur la page d’inscription du SAM.