Centre Azrieli de recherche sur l’autisme (CARA)  Transformer la recherche, la formation et les soins en matière d’autisme et améliorer les vies grâce à la science ouverte

Wei-Hsiang Huang

Wei-Hsiang Huang

Le neuroscientifique Wei-Hsiang Huang travaille au Centre de recherche en neurosciences (CRN) du département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill.

Qu’est-ce qui motive vos recherches?

Je m’intéresse aux formes monogéniques de l’autisme syndromique. Il me semble tout à fait extraordinaire que l’intellect, la cognition et le fonctionnement social puissent être affectés par les mutations d’un unique gène. Quelles sont les fonctions de ce gène au cours du développement et à l’âge adulte? Quelles sont les fonctions moléculaires, cellulaires, comportementales et conductives de ce gène?

En répondant à ces questions, je crois que nous progresserons suffisamment dans nos connaissances pour mettre au point des traitements destinés aux patients atteints d’autisme et d’autres troubles connexes.

Mon laboratoire étudie les fonctions moléculaires, cellulaires, comportementales et conductives des gènes impliqués dans les troubles du spectre autistique (TSA) et l’épilepsie. Nous nous concentrons actuellement sur le syndrome de Smith-Magenis (SMS), un trouble neurodéveloppemental chez l’enfant provoqué par la perte de l’acide rétinoïque induit 1 (RAI1).

Pour déchiffrer les fonctions moléculaires et neurales du RAI1, nous employons des techniques moléculaires et des outils neuroscientifiques. Nous cherchons à développer des thérapies à partir de différents modèles expérimentaux, de la souris aux cellules souches pluripotentes humaines induites.

Comment vos recherches contribueront-elles à améliorer la vie des autistes?

Afin d’améliorer la qualité de vie des patients, je veux mettre au point un programme de recherche de pointe pour étudier la fonction moléculaire et neuronale des gènes responsables des troubles du spectre autistique, et développer des traitements de fond.

Pour atteindre cet objectif, je pense puiser dans mes divers domaines d’expertise : neurophysiologie, techniques d’ingénierie moléculaire, imagerie cérébrale, essais neurocomportementaux et modélisation in vivo.

Comment le CARA vous a-t-il permis d’avancer dans votre recherche?

Le financement reçu nous aide à bâtir des modèles animaux avancés pour le syndrome de Smith-Magenis (SMS), qui présente un potentiel énorme pour l’étude des trajectoires de développement de la fonction cérébrale.

Notre projet présente des retombées translationnelles élevées en offrant une voie unique vers l’élaboration future d’approches thérapeutiques pour normaliser les taux de RAI1.

Biographie

Le neuroscientifique Wei-Hsiang Huang travaille au Centre de recherche en neurosciences (CRN) du département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill.

Il a suivi une formation auprès du neurologue pour enfants de renommée mondiale, Huda Zoghbi, au Baylor College of Medicine et au Howard Hughes Medical Institute. Dans ces établissements, l’électrophysiologie, l’imagerie confocale et les modèles génétiques de souris lui ont permis d’étudier les neurones du tronc cérébral (noyau rétrotrapézoïde), connus depuis longtemps pour leur implication dans le syndrome d’hypoventilation alvéolaire centrale d’origine congénitale et le syndrome de mort subite du nourrisson.

Il a poursuivi des études postdoctorales à l’Howard Hughes Medical Institute de l’Université de Stanford avec Liqun Luo, qui fait autorité en neurosciences, et a mis au point des outils génétiques. M. Huang a créé plusieurs lignées de souris et développé des tests neurocomportementaux et des techniques de pointe en neurosciences et génomique. Ces outils lui ont permis d’examiner les conséquences de la perte de l’acide rétinoïque induit 1 (RAI1) dans le syndrome de Smith-Magenis (SMS), une affection souvent liée à l’autisme.

Afin de définir des cibles thérapeutiques pour le SMS et les troubles neurodéveloppementaux connexes, son laboratoire adopte deux approches complémentaires :

  • le déchiffrement des programmes moléculaires et les fonctions neuronales régulées par le RAI1 en disséquant ses fonctions temporelles et spatiales;
  • l’identification de l’origine du syndrome en mettant au point de nouvelles thérapies pour rétablir le déséquilibre du dosage génique dans le SMS.

Son laboratoire a étudié le RAI1 comme une protéine sensible au dosage, par l’entremise de modèles génétiques animaux et humains, de techniques moléculaires, d’électrophysiologie, d’imagerie calcique et de tests neurocomportementaux pour élucider les mécanismes précis de cette pathogénicité.

Domaines de recherche

Autisme, syndrome de Smith-Magenis, neurodéveloppement, cellules souches pluripotentes induites, modèles animaux avancés

Coordonnées

Courriel :  wei-hsiang.huang [at] mcgill.ca

Liste sélective de publications

Javed S, Lee YJ, Xu J, Huang WH Temporal dissection of Rai1 function reveals brain-derived neurotrophic factor as a potential therapeutic target for Smith-Magenis Syndrome Human Molecular Genetics, 2021 Aug 31;. doi: 10.1093/hmg/ddab245.

Huang WH*, Wang DC, Allen, WE, Klope M, Hu H, Shamloo M, Luo L* Early Intervention Reversed Abnormal Social Interaction in a Mouse Model of Smith-Magenis Syndrome PNAS, 2018, Oct 16;115(42):10744-10749. (*correspondence)

Yeh SY, Huang WH, Wang W, Ward CS, Chao ES, Wu Z, Tang B, Tang J, Sun JJ, van der Heijden ME, Gray PA, Xue M, Ray RS, Ren D, Zoghbi HY Respiratory Network Stability and Modulatory Response to Substance P Require Nalcn Neuron, 2017, Apr 19;94(2):294-303.e4.

Huang WH*, Guenthner CJ, Xu J, Nguyen N, Wilkinson AW, Gozani O, Chang HY, Shamloo M, Luo L* Molecular and Neural Functions of Rai1, The Causal Gene for Smith-Magenis Syndrome Neuron, 2016, Oct 19;92(2):392-406. (*correspondence)

Huang WH, Tupal S, Huang TW, Ward CS, Neul JL, Klisch TJ, Gray PA, Zoghbi HY Atoh1 governs the migration of postmitotic neurons that shape respiratory effectiveness at birth and chemoresponsiveness in adulthood Neuron, 2012, Sep 6; 75(5): 799-809.

 

Le Neuro McGillMcGill University Health CentreKillam Laureates

Le Neuro (L'Institut-hôpital neurologique de Montréal) - un institut de recherche et d’enseignement bilingue de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients - est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

Back to top