La science ouverte dans la presse

Des articles en anglais sont disponible ici. 


La Presse

Des millions pour tisser des ponts

La plateforme de science ouverte de l’Institut et hôpital neurologiques de Montréal (Neuro) s’associe au Consortium de génomique structurelle (SGC) afin d’accélérer le développement de médicaments ciblant la maladie de Parkinson et la sclérose latérale amyotrophique (SLA). 


Ici Radio-Canada

Un institut de McGill veut être à l'avant-garde de la science ouverte

Depuis 2016, l'Université McGill a transformé son Institut et hôpital neurologiques de Montréal en ce qu'il vante d'être le tout premier centre de recherche au monde dédié à la science ouverte. En collaboration avec la communauté scientifique locale spécialisée en intelligence artificielle, le Neuro aide à faire de Montréal un leader mondial dans le mouvement de démocratisation de la recherche scientifique. En savoir plus


La Presse 

1,5 million pour la sclérose latérale amyotrophique

La Fondation Tenaquip a fait un don de 1.5 million de dollar au Neuro, qui permettra de financer le premier centre d’étude clinique de phase 1 pour l’étude de traitements contre la Sclérose Latérale amyotrophique (SLA). La centre commence fort avec l’approbation de quatre essais cliniques, et la mise en place d’une banque d’échantillons biologiques à partir des données des patients atteint de SLA, dans l’esprit de l’audacieuse initiative « open science », entreprise par le Neuro au cours de l’année passée. En savoir plus


Science Presse

Fausses nouvelles, science ouverte : changement de culture

Un sujet d’actualité abordé à l’AAAS : la science ouverte, qui continue de progresser aux quatre coins du monde. L’Université McGill, par l’intermédiaire de son Institut neurologique de Montréal, a décidé d’aller plus loin encore : devenir le premier établissement d’enseignement au monde de science ouverte. Notre invité :Guy Rouleau , directeur de l’Institut et hôpital neurologique de Montréal. Il est allé présenter une initiative ambitieuse de cinq ans à ses confrères américains : devenir plus transparent et plus ouvert. En savoir plus


La Presse

Libre accès : la peur des «parasites»

Partager ou ne pas partager ? Pendant longtemps, un réflexe de beaucoup de chercheurs envers les données que leurs labos généraient étaient, si l’on me permet de caricaturer un brin, de «s’asseoir dessus». C’est-à-dire, grosso modo, les garder confidentielles et ne les partager qu’avec des projets de recherche qui acceptent que les producteurs de données participent activement — et apparaissent dans la liste des auteurs des articles à venir. En savoir plus


Ici Radio-Canada

Science ouverte à l'Institut neurologique de Montréal

À partir de cette année, tous les travaux et découvertes de l'INM seront rendus publics dès leur publication. Cette initiative du directeur de l'établissement lié à l'Université McGill, Guy Rouleau, a pour but d'accélérer la transformation de la recherche en soins. L'urgentologue Alain Vadeboncoeur parle à Catherine Perrin des frustrations qui ont inspiré cette mesure. En savoir plus

 

 

L’Institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d’enseignement de l’Université McGill. L’Hôpital neurologique de Montréal, qui offre des soins de haut calibre aux patients, est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. L’Institut neurologique de Montréal est fier d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.