McGill Alert / Alerte de McGill

Updated: Thu, 07/18/2024 - 18:12

Gradual reopening continues on downtown campus. See Campus Public Safety website for details.

La réouverture graduelle du campus du centre-ville se poursuit. Complément d'information : Direction de la protection et de la prévention.

Andrea Lavoie

J’étais sportive et en bonne santé, lorsque la manifestation soudaine d’une violente douleur au dos m’a forcée à cesser de travailler. Des tests ont révélé une tumeur à la colonne vertébrale et un cancer du sein. Inutile de dire que cette période a été la plus terrifiante de ma vie.

J’étais sportive et en bonne santé, lorsque la manifestation soudaine d’une violente douleur au dos m’a forcée à cesser de travailler.  Des tests ont révélé une tumeur à la colonne vertébrale et un cancer du sein. 

Inutile de dire que cette période a été la plus terrifiante de ma vie.  J’étais impatiente de trouver un neurologue, mais j’ai vite déchanté après l’attitude impersonnelle et sans cesse peu professionnelle du personnel soignant que j’ai rencontré.  Une connaissance a tenté de me préparer à ce qui s’annonçait difficile : « Tu veux le meilleur chirurgien.  Tu n’as pas besoin d’un médecin qui te tient la main.  Ta famille est là pour ça. » 

Dans mon malheur, on peut dire que j’ai été chanceuse quand ça comptait lorsque j’ai consulté le Dr Jeffery Hall, à l’Hôpital neurologique de Montréal!  Sa bienveillance, son affabilité et sa gentillesse étaient au diapason de son intellect et de son savoir-faire.  En somme, je n’aurais pas pu surmonter cette période très éprouvante sans lui.  Mon intervention chirurgicale était unique et compliquée : nous étions seulement douze au monde à avoir ce type de tumeur. 

Le Dr Hall a consulté plusieurs collègues durant mon intervention pour retirer la tumeur de ma moelle épinière.  C’était rassurant de savoir que les meilleurs spécialistes des techniques et connaissances les plus pointues s’occupaient de moi.  Le DHall et son personnel au Neuro m’ont aidée à recouvrer la santé durant les neuf mois de mon hospitalisation.  Nombre de membres du personnel venaient de très loin et avaient laissé famille et pays pour travailler au Neuro, et je me souviens avoir pensé quelle chance j’avais d’avoir le « monde entier » pour prendre soin de moi. 

Des infirmières et infirmiers remarquables, comme Berthe et John, ont pris soin de moi jour et nuit.  Comment oublier les voix joyeuses d’Edward, de Joyce, de Renveer et de nombreux autres préposés aux patients qui s’occupaient de mes besoins personnels? Les thérapeutes Melanie et Anne-Marie se sont employées avec enthousiasme à m’aider à retrouver mes forces. 

Des bénévoles du Neuro m’ont rendu visite, m’ont apporté de la lecture, m’ont offert un petit cadeau durant les fêtes ou venaient bavarder un peu pour faire passer le temps.  J’appréciais le calme que me procurait le fait de m’asseoir près du magnifique arbre de Noël dans le hall du Neuro durant les fêtes, la période de l’année que je chéris le plus.  Tout cela a nourri mon esprit et a contribué à rendre mon séjour plus heureux, pendant que mon corps se rétablissait sous l’œil attentif du personnel du Neuro.  Plusieurs années se sont écoulées depuis mon intervention. 

Je continue de voir le DHall… toujours aussi dévoué, bienveillant et attentionné.  Cette expérience incroyable m’a rendue à tout jamais reconnaissante envers le Neuro, son personnel, ses bénévoles et ses donateurs.

RECEVEZ NOTRE INFOLETTRE

 

Le Neuro McGillMcGill University Health CentreKillam Laureates

 

Le Neuro (L'Institut-hôpital neurologique de Montréal) - un institut de recherche et d’enseignement bilingue de McGill, qui offre des soins de haut calibre aux patients - est la pierre angulaire de la Mission en neurosciences du Centre universitaire de santé McGill. Nous sommes fiers d’être une institution Killam, soutenue par les fiducies Killam.

 

 

Facebook instagram x, formerly known as twitter linkedIn youtube

Back to top