Nicole Drinkwater

  1. Pourquoi avoir choisi une carrière d’ergothérapeute? Est-ce qu’il y a une personne, une raison ou un événement particulier qui a motivé votre choix?
    Pendant mes études en kinésiologie, on a présenté l’ergothérapie et la physiothérapie comme des trajectoires de carrière possibles. Je me suis intéressée de plus près à l’ergothérapie quand j’ai travaillé pour un organisme à but non lucratif qui fournissait de l’aide pour l’intégration des étudiants universitaires souffrant de troubles du développement. Aider les étudiants dans leurs études, leur emploi et leur vie sociale s’est révélé très stimulant et intéressant, et c’est ça qui m’a incitée à poursuivre mes études.
     
  2. Ce livret présente plus d’une quarantaine d’activités regroupées par catégorie en six sections. Sur quelles sections du livret d’activités sur la démence avez-vous travaillé, et pourquoi ces catégories d’activités sont-elles importantes? 
    J’ai travaillé sur la section « Stimuler vos sens ». Cette section est importante parce qu’on oublie souvent que la communication va au-delà du verbal. Les activités qui intègrent le toucher, l’ouïe, l’odorat et la vue peuvent être stimulantes et réconfortantes. Elles peuvent se révéler particulièrement utiles pour les personnes non verbales ou à un stade avancé de la démence.
     
  3. Dans ce livret, vous parlez de l’importance de personnaliser les activités pour l’être cher en adaptant le niveau de difficulté à ses capacités sociales, physiques et cognitives afin de favoriser son autonomie et sa prise de décision. Pourquoi est-ce important, et quel conseil donneriez-vous pour donner du sens au temps passé ensemble?
    Il est impossible d’écrire un livre qui convient parfaitement à tous. Chaque personne a des forces, des faiblesses et des intérêts qui peuvent changer au jour le jour. Nous voulons favoriser l’autonomie le plus longtemps possible, c’est pourquoi le proche aidant ne doit fournir de l’aide qu’en cas de besoin, et décider quelles parties de l’activité doivent être modifiées. L’idée, c’est de passer du temps avec l’être cher à faire une chose que vous aimez tous les deux, quel que soit le nombre d’étapes qu’il peut accomplir ou le produit final.
     
  4. Y a-t-il une activité en particulier dans ce livret que vous avez personnellement aimé faire? Pourquoi? 
    La cuisine et la pâtisserie font partie de mes activités préférées. Je trouve que cuisiner est très relaxant et méthodique, et j’adore partager ce que j’ai préparé avec mes amis et ma famille.
     
  5. Qu’avez-vous le plus aimé en travaillant sur ce projet?
    Pour ce projet, j’ai aimé passer du temps avec mes amies (virtuellement) tout en appliquant certains concepts d’ergothérapie que nous avions appris de manière plus créative et amusante.
Back to top