Normes universitaires et habiletés essentielles

Normes universitaires et habiletés essentielles

Les candidats qui postulent au programme de médecine de l’Université McGill sont sélectionnés selon leur profil scolaire, personnel et parascolaire. La Faculté de médecine accueille des personnes qui démontrent des aptitudes à devenir d’excellents médecins. Par conséquent, ces candidats doivent posséder les capacités intellectuelles, physiques et émotionnelles requises pour répondre aux exigences du programme tout en respectant les éléments clés du programme. De plus, les étudiants doivent répondre à ces exigences dans un délai raisonnable. McGill tente de transmettre à ses diplômés des connaissances générales diversifiées dans tous les secteurs de la médecine ainsi que les compétences requises pour entreprendre une formation médicale postdoctorale dans une vaste gamme de spécialités et de sous-spécialités.

L’Université McGill étudiera la candidature de tout étudiant qui répond aux exigences scolaires et parascolaires. Une fois admis, l’étudiant doit démontrer son habileté à s’acquitter des tâches énumérées dans ce document. Conformément à la politique de l’Université McGill relativement aux Droits des étudiants handicapés et la Charte québécoise des droits et libertés de la personne, les étudiants admissibles auront droit à des aménagements raisonnables en fonction de leurs besoins. Ces aménagements sont déterminés et gérés par la Faculté de médecine en collaboration avec le Office for Students with Disabilities.

Les compétences essentielles aux fins d’immatriculation, de promotion et de remise de diplôme à l’Université McGill sont déterminées selon les objectifs de notre programme qui, eux, sont fondés sur le cadre des compétences CanMEDS du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et les Quatre principes de la médecine familiale du Collège des médecins de famille du Canada. Les rôles énoncés par CanMEDS sont l’expert médical, le communicateur, le collaborateur, le gestionnaire, le promoteur de la santé, l’érudit et le professionnel. Les quatre principes de la médecine de famille sont : le médecin de famille est un clinicien compétent. La médecine familiale est une discipline communautaire. Le médecin de famille est une ressource pour une population définie de patients. La relation médecin/patient constitue l’essence du rôle du médecin de famille.

À titre d’expert médical et de communicateur, l’étudiant doit faire preuve de capacité d’observation, de communication, motrice, intellectuelle-conceptuelle, d’intégration et de quantification.

Des aptitudes adéquates en observation signifient que l’étudiant doit être en mesure d’observer un patient avec précision et d’acquérir de l’information visuelle, auditive et tactile. L’étudiant doit pouvoir décoder les documents écrits, utiliser un stéthoscope avec ou sans aide et observer des objets situés près ou loin.

Pour communiquer, l’étudiant doit pouvoir parler, écrire, entendre et percevoir la communication non verbale. L’étudiant doit être en mesure de communiquer efficacement et avec sensibilité avec les patients, leur famille et tout membre de l’équipe de soins de santé. Il doit également être capable de résumer et gérer de façon cohérente, verbalement et par écrit, l’état d’un patient.

L’étudiant doit posséder les habiletés motrices requises pour effectuer lui-même la palpation, la percussion, l’auscultation et tout autre acte de diagnostic au moment opportun. Il est également souhaitable qu’il soit en mesure d’effectuer les actes moteurs requis de façon raisonnable en vue de fournir des soins médicaux généraux et d’urgence.

À titre d’expert médical, l’étudiant doit démontrer des habiletés intellectuelles-conceptuelles, intégratives et quantitatives en vue de pouvoir mesurer, calculer, raisonner, analyser et synthétiser l’information cumulée, et de trouver des solutions aux problèmes à des moments opportuns.

À titre de collaborateur et de gestionnaire, l’étudiant doit être en mesure de bien communiquer avec les patients, leur famille, les membres de l’équipe de soins de santé, leurs collègues et leurs professeurs. Il doit également être en mesure d’établir de bonnes relations matures et pourvues de sensibilité avec ces personnes. Il doit, de plus, pouvoir évoluer dans divers milieux, y compris les unités de soins ambulatoires, les hôpitaux et toute autre installation médicale.

À titre de professionnel de la santé, le comportement social est particulièrement important et doit être maîtrisé. Ceci comprend poser un bon jugement et s’affranchir rapidement de toutes les responsabilités liées au diagnostic et aux soins aux patients ainsi que une certaine habileté à s’adapter aux changements d’environnements et à affronter l’incertitude. Il doit être mesure de tolérer les exigences physiques, émotionnelles et mentales du programme et de bien fonctionner sous pression. Il doit constamment faire preuve de la santé émotionnelle requise aux fins de ses habiletés intellectuelles.

La compassion, l’intégrité, l’altruisme, les relations interpersonnelles, l’intérêt et la motivation sont toutes des qualités personnelles dont les médecins doivent faire preuve. Ce sont également les qualités que l’on exige de la part des étudiants.

Enfin, l’étudiant doit se conformer au Recueil des droits et obligations de l’étudiant de l’Université McGill (en anglais) et au Code de déontologie du Collège des médecins du Québec*.

* Consultez la section ' Accès rapides ' du site CMQ