Cours  |  Séminaires 

Automne 2024 

Horaire Provisoire*

*IMPORTANT : Ne considérez ces horaires qu'à titre indicatif. Nous incitons fortement les étudiant·es à consulter régulièrement Minerva pour obtenir les dernières modifications.

COURS SOUS-TITRE HORAIRE
FREN 710 : Séminaire du doctorat 1   Lundi 10h30-12h30
FREN 712 : Séminaire de recherche 3 Traduction et littérature populaire : écriture et littérarité Jeudi 11h30-13h30
FREN 725 : Séminaire de recherche 5 La littérature à l'ère des grands modèles de langue Mercredi 11h30-13h30
FREN 759 : Séminaire de recherche 6 Les personnages frontaliers (XIXe-XXIe siècles) Mardi 14h30-16h30
FREN 761 : Thème de littérature québécoise 1 Le tournant éthique dans la littérature québécoise contemporaine Mardi 9h30-11h30
FREN 765 : Littérature francophones 1 Géocritique du roman francophone Mercredi 13h30-15h30

FREN 710 -  Séminaire de doctorat 1

Prof. Pascal Brissette

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Ce séminaire obligatoire offre aux nouveaux étudiant·e·s du programme de doctorat un cadre de réflexion et d'échanges où seront abordés les enjeux théoriques et méthodologiques de leur projet de thèse, ainsi que les éléments nécessaires à sa réalisation, tels que le financement et les habitudes de travail. Le projet de thèse (FREN 706) servira de fil conducteur au séminaire et balisera les discussions autour des différentes composantes du projet : la formulation de la problématique, les critères de sélection du corpus, l'orientation théorique, les hypothèses de recherche et la méthodologie adoptée. L'objectif est de fournir les étudiants les outils nécessaires pour situer leur recherche au sein de la discipline et de les initier aux ressources de la recherche contemporaine. Comment accéder aux informations clés pour contextualiser sa recherche ? Comment exploiter les bases de données spécialisées en en tirer pleinement profit? Quelles normes régissent l'utilisation des technologies avancées, comme ChatGPT, dans le cadre d'une recherche doctorale ? Ce sont quelques-unes des questions que le séminaire entend explorer et auxquelles il veut répondre.

Formule pédagogique

Présentations du professeur et des étudiant·e·s. Les rencontres auront lieu aux deux semaines tout au long de l'année. Un calendrier des séances sera proposé au début de la session d'automne.

Évaluations

Présentation du sujet et de l'état de la question, avec bibliographie: 15%

Présentation orale de la problématique et des hypothèses: 30%

Première version écrite du projet (15-20 pages): 40%

Présence et participation: 15%

Ouvrages à consulter

Cavalié, Étienne, Frédéric Clavert et Olivier Legendre (dir.), Expérimenter les humanités numériques : Des outils individuels aux projets collectifs, Montréal, Les Presses de l'Université de Montréal, 2017.

Hébert, Louis (dir.), Introduction à l'analyse des textes littéraires, Paris, Classiques Garnier, 2023.

Jimenez, Aude, Guide méthodologique universitaire, Montréal, Presses de l'Université de Montréal, 2019.

Lalancette, Mireille et Jason Luckerhoff (dir.), Initiation au travail intellectuel et à la recherche: pratique réflexive de recherche scientifique, Montréal, Presses de l'Université du Québec, 2023.

FREN 712 - Séminaire de recherche 3 : Traduction et littérature populaire : écriture et littérarité

Prof. Audrey Coussy

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable en traduction. Une connaissance passive de l’anglais est requise afin de pouvoir lire certains textes théoriques et analyser les traductions étudiées.

Contenu

Nous explorerons dans ce séminaire les liens entre littératures populaires et traduction. La traduction a historiquement été considérée comme une « sous-littérature » (Berman), ce qui la rapproche en ce sens des littératures populaires, dont la qualité littéraire continue d’être remise en question. Face à cette hiérarchisation des littératures, la traduction peut servir d’outil de légitimation pour ce qu’on considère encore comme de la paralittérature. Elle joue également un rôle important dans la circulation des textes et des genres littéraires, permettant notamment la constitution de nouveaux architextes (c’est-à-dire « l’ensemble des catégories générales, ou transcendantes – types de discours, modes d’énonciation, genres littéraires, etc. – dont relève chaque texte singulier », selon Genette) dans les cultures d’arrivée – c’est le cas par exemple pour la littérature d’horreur. Notre étude d’œuvres anglophones et francophones (littératures de l’imaginaire, horreur, polar) nous amènera aussi à considérer le travail d’écriture et la créativité qu’implique l’acte traductif.

Formule pédagogique

Cours magistraux, analyse de textes théoriques et d’œuvres littéraires, discussions, exposés des étudiant·e·s.

Lectures obligatoires

Les étudiant·e·s devront se préparer à chacune des séances en lisant les textes mis en ligne sur MyCourses.

Lectures complémentaires suggérées

Xavier Aldana Reyes, Horror: A Literary History (2016)

Bernard Banoun, Isabelle Poulin et Yves Chevrel, Histoire des traductions en langue française XXe siècle (2019)

Jacques Baudou, La Science-fiction (2005)

Antoine Berman, Pour une critique des traductions : John Donne (1995)

Anne Besson, La Fantasy (2007)

Ellen Constans, Parlez-moi d'amour : le roman sentimental, des romans grecs aux collections de l'an 2000 (1999)

Daniel Couégnas, Introduction à la paralittérature (1992)

Jean-Marc Gouanvic, Hard-boiled fiction et Série noire. Les métamorphoses du roman policier anglo-américain en français (1945-1960) (2018)

Jayashree Kamblé, Eric Murphy Selinger, Hsu-Ming Teo (eds), The Routledge Research Companion to Popular Romance Fiction (2020)

Marielle Macé, Le Genre littéraire (2004)

Gina Wisker, Horror Fiction: An Introduction (2005)

Belphégor, revue sur les littératures populaires et la culture médiatique : https://journals.openedition.org/belphegor/

Meta, revue canadienne bilingue consacrée à la traduction et la traductologie : https://www-erudit-org.proxy3.library.mcgill.ca/fr/revues/meta/

Palimpsestes, revue française consacrée à la traduction et à la traductologie : https://journals.openedition.org/palimpsestes/

ReS Futurae, revue d’Études sur la science-fiction : https://journals.openedition.org/resf/

TTR – Traduction, terminologie, rédaction, revue canadienne bilingue consacrée à la traduction et la traductologie : https://www-erudit-org.proxy3.library.mcgill.ca/fr/revues/ttr/

Évaluations

Synthèse de documents : 25 %

Exposé oral : 30 %

Travail écrit final : 45 %

FREN 725 -  Séminaire de recherche 5 : La littérature à l’ère des grands modèles de langage

Prof. Pascal Brissette

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable, aucune restriction, aucun cours conjoint.

Contenu

Les grands modèles de langage (GML), qui ont été démocratisés en 2022 avec le lancement de ChatGPT, ne sont sans doute pas encore capables de générer de grandioses poèmes ou romans, ni même de poser des questions de recherche totalement nouvelles. Cependant, les types de tâches qu’ils peuvent accomplir dans le processus de création littéraire, ainsi que dans la recherche en littérature, ne cessent de s’accroître. Que sont-ils ? Comment fonctionnent-ils ? Quelles sont leurs forces, leurs limites et leurs biais ? Leur usage en création littéraire et dans la recherche en littérature modifie-t-il notre conception du texte en général et du texte littéraire en particulier ? Comment les écrivain·e·s et les chercheur·e·s les utilisent-ils aujourd'hui, et quels rôles sont-ils appelés à jouer dans l’avenir proche ? Qu’est-ce qu’un usage éthique des GML ? Ce sont les questions que nous nous poserons et que nous poserons à nos écrivain·e·s et spécialistes des humanités numériques invité·e·s dans ce séminaire. Les séances théoriques alterneront avec des conférences et des ateliers, au cours desquels les étudiant·e·s auront l’occasion d’utiliser des GML pour accomplir des tâches concrètes telles que la création de résumés de textes, l’extraction de concepts ou de formes lexicales complexes, ou encore l’annotation de corpus. Ils auront également l’occasion de se familiariser avec l’utilisation de GML ouverts, gratuits et pouvant fonctionner « localement » (sur un ordinateur personnel, sans transmission de données par Internet), tel Mixtral, un modèle multilingue développé par la firme française Mistral.

 

Le séminaire se veut accessible et une connaissance préalable en programmation n’est pas requise. Des ateliers d’initiation à la programmation pourront être tenus parallèlement au séminaire pour celles et ceux qui souhaitent approfondir leur expérience du cours.

 

Selon les profils et intérêts des étudiant·e·s, les travaux de session pourront aborder et approfondir la réflexion sur des enjeux particuliers des GML (épistémologiques, éthiques, légaux, sociaux) ou offrir des cas d’étude concrets.

 

Formule pédagogique

Discussion, conférence, atelier

Lectures obligatoires

À préciser à la première séance.

Évaluations

Exposé oral : 30 %

Travail final : 50 %

Participation : 20 %

FREN 759 -  Séminaire de recherche 6 : Les personnages frontaliers (XIXe-XXIe siècles)

Prof. Isabelle Daunais

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun

Contenu

Ce séminaire a pour but d'étudier le statut, la fonction et la nature des personnages qui occupent dans la fiction, et plus spécifiquement dans la fiction romanesque, une position que l'on peut qualifier de frontalière : personnages secondaires; personnages «réels» (historiques ou biographiques); narrateurs enchâssants; personnages «collectifs» (foule, entités désignées par le pronom «nous») ; figurants... À partir d'une série d'études de cas, il s'agira de voir ce que nous disent de l'existence, comme aussi bien du fonctionnement de la fiction, ces personnages qui ne sont pas des protagonistes mais qui restent dans notre mémoire de façon parfois plus forte que ces derniers. Ce séminaire sera également l'occasion de faire le point critique et théorique sur la notion de personnage.

Formule pédagogique

Exposés magistraux, exposés des étudiant.es et discussions.

Lectures obligatoires

La liste des œuvres à l'étude sera précisée ultérieurement.

Un recueil de textes critiques (disponibles sur MyCourses).

Évaluations

Un exposé long sur le travail de recherche : 30%

Un exposé court sur un des textes vus en classe: 10%

Un travail écrit : 50%

Participation : 10%

FREN 761 -  Thème de littérature québécoise 1 : Le tournant éthique dans la littérature québécoise contemporaine

Prof. Michel Biron

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable.

Contenu

Ce séminaire portera sur le roman québécois depuis le tournant des années 2000 environ. Il sera centré sur l’émergence de fictions ayant en commun de soulever la dimension éthique de la littérature. Il ne s’agira pas de rechercher la valeur éducative des textes, comme le font la philosophie morale ou les care studies, ni de documenter les nouvelles formes de transgressions ou de censures, mais d’identifier et d’interroger une certaine littérature dite compassionnelle, réparatrice (A. Gefen), liée à une « éthique de l’attention » (M. Macé), à un « pluralisme fort » (P. Nepveu), et de marquer à la fois ce qui la distingue et ce qui la rapproche de la tradition moderne (associée à la « négativité »). Cette réflexion portera sur un corpus québécois et supposera donc de considérer le contexte spécifique de cette littérature. La dimension morale de la littérature y rappelle, plus qu’ailleurs peut-être, une tradition édifiante, dénoncée par les écrivains et les critiques de la Révolution tranquille. Comment penser la nouvelle dimension éthique en lien avec l’héritage de la Révolution tranquille ? Quelles sont les nouveautés du corpus contemporain par rapport à la tradition dite de la rupture ? Telles seront quelques-unes des questions soulevées dans le cadre de ce séminaire « exploratoire », qui s’inscrit dans une réflexion plus large sur les mutations esthétiques de la littérature québécoise contemporaine.

Formule pédagogique

Le séminaire comprendra trois volets : d’abord des cours magistraux portant sur les éléments de théorie associés au tournant éthique, ensuite des analyses de textes littéraires lus par l’ensemble du groupe, enfin des exposés au cours desquels chaque étudiant.e étudiera un texte littéraire de son choix.

Lectures obligatoires

Marie-Claire Blais, Soifs, Boréal, 1995

Suzanne Jacob, Rouge, mère et fils, Seuil, 2001

Michael Delisle, Dée, Leméac, 2002

Naomi Fontaine, Kuessipan, 2011

Recueil de textes (course pack)

Évaluations

Un exposé oral d’environ trente minutes : 30%

Un travail d’une vingtaine de pages : 60%

Participation : 10%

FREN 765 -  Littérature francophones 1 : Géocritique du roman francophone

Prof. Mbaye Diouf

Automne 2024

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable.

Contenu

Le séminaire de recherche Géocritique du roman francophone étudie les représentations spatiales dans les littératures francophones contemporaines d’Afrique subsaharienne, du Maghreb et des Antilles. Il interroge les possibilités géocritiques des textes francophones et analyse les déterminants historiques, linguistiques et sociologiques qui construisent et déconstruisent la référence spatiale durant les périodes coloniales et postcoloniales. Sur la base de textes d’auteurs significatifs originaires de ces trois régions et d’autres espaces francophones, les étudiant.e.s du séminaire examineront comment, du Rwanda à la Martinique en passant par l’Algérie, Haïti et le Sénégal, l’écriture de l’espace constitue un des lieux générateurs des littératures francophones actuelles qui invitent à découvrir autrement les notions de « centre », « périphérie », « territoire », « frontière », « pays » ou « perspective ».

Formule pédagogique

-cours magistraux et invitation (éventuelle) d'intervenants spécialisés

-analyse d’œuvres intégrales et d’extraits de textes critiques et théoriques

-présentations orales individuelles des étudiant.e.s

-visionnements et commentaires de documents audioviduels

Lectures obligatoires

À venir.

Évaluations

À venir.

Hiver 2025 

Horaire Provisoire*

*IMPORTANT : Ne considérez ces horaires qu'à titre indicatif. Nous incitons fortement les étudiant·es à consulter régulièrement Minerva pour obtenir les dernières modifications.

COURS SOUS-TITRE HORAIRE
FREN 595 : Séminaire de recherche   Vendredi 8h30-11h30
FREN 611 : L'expérience littéraire Ma vie à frapper ma tête contre ce mur Mardi 14h20-16h30
FREN 624 : Question de genre 1 Les usages de la mémoire : roman, autobiographie (XVIIe-XXe siècles) Jeudi 13h30-15h30
FREN 694 : Théorie littéraire 2 Autour de la cancel culture Jeudi 11h30-13h30
FREN 697 : Méthodologie et théorie littéraires   Lundi 12h30-14h30
FREN 711 : Séminaire de doctorat 2   Mercredi 11h30-13h30
FREN 737 : XXe siècle 1 Littérature acadienne Lundi 9h30-11h00

FREN 595 - Séminaire de recherche

Prof. Mbaye Diouf

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Séminaire réservé aux étudiant.e.s de dernière année (U3) du programme de Spécialisation en « Études et pratiques littéraires » et aux étudiant-e-s de maîtrise.

Contenu

Le séminaire avancé de recherche « Le procès descriptif » présente les diverses pratiques et perceptions de la description dans les productions littéraires françaises du XXe et du XXIe siècles. Marqué par deux guerres mondiales, une division du monde en deux blocs idéologiques, des séquelles coloniales et de nouveaux conflits identitaires, les XXe et XXIe siècles sont aussi des périodes de renouvellement esthétique et narratif en France et dans le monde francophone, renouvellement qui interroge la fonction et le fonctionnement des « séquences descriptives » souvent négativement perçues dans les récits. Du portrait à la topographie, en passant l’ekphrasis et l’hypotypose, le séminaire examinera de façon interactive les pratiques descriptives très personnalisées d’écrivain.e.s français.e.s contemporain.e.s et dira comment ce « grand retour du descriptif » modifie l’articulation et la signifiance romanesques et entraîne un réajustement des discours théoriques.

Formule pédagogique

Introductions générales et supports cartographiques, lectures dirigées et comparées de textes, présentations orales encadrées des étudiant.e.s, projections et commentaires de documents audiovisuels, invitation (possible) d’intervenant.e.s.

Lectures obligatoires

À venir.

Évaluations

À venir.

FREN 611 -  L’expérience littéraire : Ma vie à frapper ma tête contre ce mur

Prof. Alain Farah

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

N/A

Contenu

Cet atelier vise à initier les étudiant.e.s à l’écriture narrative par la production de plusieurs textes et l’exploration de diverses notions (arc narratif, personnage, conflit, etc.) propres à la fiction.

Formules pédagogiques

L’atelier se déroulera en plusieurs temps: interventions magistrales; bref exposés où les étudiant.e.s présentent leurs intentions; nombreux exercices de lecture collective des textes proposés; visite de l’écrivain en résidence ; rédaction et réécriture, tout au long de la session, de plusieurs textes destinés à engager l’étudiant.e le plus sérieusement possible dans une démarche d’écriture.

Lectures obligatoires

Textes distribués sur Mycourses

Évaluations

Trois exposés oraux (25%)

Plusieurs formes courtes (40%)

Journal de bord (15%)

Forme finale (20%)

FREN 624 -  Questions de genre 1 : Les usages de la mémoire : roman, autobiographie (XVIIe-XXe siècles)

Prof. Frédéric Charbonneau

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Le séminaire prendra pour objet d’étude et de réflexion les usages littéraires de la mémoire chez quelques grandes figures d’écrivains ayant oeuvré à la fois dans le domaine du témoignage (mémoires, autobiographie) et dans celui du roman : Marie-Madeleine de Lafayette au XVIIe siècle, François-René de Chateaubriand au tournant des XVIIIe et XIXe siècles et Marguerite Yourcenar au XXe siècle. De l’un à l’autre et à l’enfourchure de cette double pratique, nous nous intéresserons à l’inscription du roman dans la mémoire individuelle ou collective et à l’affleurement de la fiction dans le témoignage ; à ce que ces genres littéraires permettent d’expression mémorielle ; aux rapports qu’entretient la mémoire avec l’identité et avec la temporalité (celles de l’auteur, du narrateur, du personnage) ; aux phénomènes d’appropriation et de désappropriation ou d’oblitération dont la mémoire est le lieu — nous penchant en somme sur les différents « régimes de mémoire » que ces oeuvres nous donnent à lire et à penser.

Formules pédagogiques

Cours magistraux et ateliers animés par le professeur ; exposés d'étudiants suivis de périodes de discussion.

Lectures obligatoires

Lafayette, La Princesse de Montpensier et Histoire de Madame Henriette d’Angleterre.

Chateaubriand, René et Mémoires d’Outre-Tombe, livre I.

Yourcenar, Mémoires d’Hadrien et Souvenirs pieux.

Évaluations

Travail écrit : 50%

Présentation orale : 30%

Participation aux discussions : 20%

FREN 694 -  Théorie littéraire 2 : Autour de la cancel culture

Prof. Isabelle Arseneau et Prof. Arnaud Bernadet

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Notre époque se place sous le signe de la cancel culture : mots interdits, ouvrages retirés des bibliothèques, programmes scolaires expurgés, lectures publiques boycottées et, pour finir, de spectaculaires autodafés qui défraient la chronique. Chacun a ses raisons. Pour les uns, il s’agit de corriger les textes, en les purgeant de tout ce qui pourrait porter atteinte aux groupes marginalisés au nom d’une société plus inclusive ; pour les autres, il s’agit d’exclure toute question sur l’identité sexuelle, le genre et la race en « sauvegardant » les valeurs morales de la société. Si elles expriment une sorte de révisionnisme culturel et historique, les pratiques d’annulation n’en sont pas moins un hommage indirect et involontaire au pouvoir de la littérature. Car c’est sa force corruptrice et même subversive, sa capacité à agir dangereusement sur les lecteurs qu’elles voudraient à tout prix limiter ou neutraliser.

 

En vérité, loin d’être un phénomène inédit, la cancel culture s’inscrit dans une plus longue histoire, celle de la censure en régime littéraire. Ce séminaire entend ainsi proposer une exploration approfondie des liens entre la culture de l’annulation et l’histoire de la censure littéraire en empruntant deux axes : d’une part, une enquête théorique approfondie visant à définir de manière opérationnelle la notion elle-même et à interroger son potentiel heuristique, en retournant aux travaux qui l’ont abordée ; d’autre part, une approche historique et empirique des œuvres, aussi bien françaises que québécoises, depuis le grand Débat sur le Roman de la Rose au XVe siècle jusqu’aux récentes destructions de livres. Au nom de quelle autorité ou de quel droit censure-t-on ? Selon quel modèle de lecture ? En vertu de quels critères, esthétiques, éthiques ou politiques ? Quels rapports enfin censeurs et censurés entretiennent-ils entre eux ?

Formules pédagogiques

Cours magistraux, conférences, discussions, exposés oraux, journée d’étude

Lectures obligatoires

Bibliographie indicative :

-Anna Arzoumanov, La création artistique et littéraire en procès. 1999-2019, Paris, Classiques Garnier, 2022.

-Julie Assouly, La cancel culture. Des États-Unis à la France, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2022.

-Fernando Baez, Histoire universelle de la destruction des livres, Paris, Fayard, 2008.

-Robert Darnton, De la censure, Paris, Gallimard-Essais, 2014.

-Pierre Hébert, Yves Lever, Kenneth Lendry, Dictionnaire de la censure au Québec – littérature et cinéma, Montréal, Fides, 2006.

-Pierre Hébert, Faut-il (encore) protéger la fiction ? Combats pour la liberté d’écrire et de lire au Québec, Montréal, XYZ, 2023.

-Laure Murat, Qui annule quoi ? Sur la cancel culture, Paris, Seuil-Libelle, 2022.

-Lucien Xavier Polastron, Livres en feu, Paris, Folio-Gallimard, 2009.

Évaluations

Exposé oral court 25%

Exposé oral long (dans le cadre d'une journée d'étude organisée autour du thème de notre séminaire) 30%

Travail écrit 45%

FREN 697 -  Méthodologie et théorie littéraires

Prof. Michel Biron

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun. Séminaire obligatoire pour les étudiant·e·s inscrit·e·s au programme de maîtrise du Département des littératures de langue française, de traduction et de création.

Contenu

L’objectif de ce séminaire est de fournir à chaque étudiant.e les notions et instruments utiles pour élaborer un projet de recherche (et de création ou de traduction) en suivant les exigences propres aux programmes de maîtrise du DLTC. On y discutera de questions méthodologiques susceptibles d’intéresser l’ensemble des étudiant.e.s et des aspects plus terre-à-terre de la recherche en littérature (documentation, référencement et bibliographie, outils informatiques, financement). Les étudiant.e.s seront invité.e.s à présenter leurs hypothèses de recherche pour qu'elles soient discutées en termes méthodologiques.

Formule pédagogique

Lectures recommandées

Évaluations

FREN 711 - Séminaire de doctorat 2

Prof. Pascal Brissette

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Séminaire obligatoire réservé aux étudiants inscrits au programme de doctorat du Département des littératures de langue française, de traduction et de création.

Contenu

Obligatoire dès la première année de scolarité pour les étudiants de doctorat, le séminaire FREN 711 est la suite du FREN 710. Il porte sur les hypothèses et la problématique du projet de thèse. Les étudiants devront soumettre une première version complète de leur projet, la réviser, puis soumettre à la fin du séminaire une version revue du projet.

Formule pédagogique

Lectures obligatoires

Évaluations

FREN 737 -  XXe siècle 1 : Littérature acadienne

Prof. Catherine Leclerc

Hiver 2025

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Ce séminaire propose un tour d’horizon de la littérature acadienne, de La Sagouine d’Antonine Maillet (1971) jusqu’à ses manifestations les plus contemporaines. On s’intéressera à l’évolution des représentations de l’Acadie que les textes véhiculent, aux rapports divers à la tradition et à l’identité qui s’y manifestent, à la multiplicité des usages linguistiques qu’on y trouve et aux stratégies parfois contradictoires de légitimation de leurs œuvres auxquelles les écrivain·es ont recours. On observera certaines divergences entre les générations d’écrivain·es, entre les zones rurales et urbaines, entre le nord et le sud du Nouveau-Brunswick, ou entre le Nouveau-Brunswick et la Nouvelle-Écosse. On réfléchira à la complexité des rapports que la littérature acadienne entretient avec le monde et avec sa voisine québécoise. On tâchera de démêler ce qu’elle a de typique, d’hétérogène, d’universel. Vous ne connaissez rien à l’Acadie? Ce séminaire vous invite à découvrir sa littérature et les concepts théoriques qui servent à son interprétation. Vous vous êtes déjà fait une idée de celle-ci? Il vous fournira l’occasion de l’approfondir et de la complexifier.

Formule pédagogique

Cours magistraux, discussions en classe, exposés oraux.

Lectures obligatoires

Les textes théoriques et critiques à lire seront rendus disponibles dans myCourses. Le corpus littéraire sera composé d’une sélection d’œuvres d’Antonine Maillet, de Guy Arsenault, de Gérald Leblanc, d’Herménégilde Chiasson, de France Daigle, de Georgette LeBlanc, de Dyane Léger, d’Arthur Comeau, de Céleste Godin et de Xavier-Xénia Gould.

Évaluations

Exposé oral : 30 %

Travail écrit : 60 %

Participation : 10 %

Stages et travaux dirigés 

FREN 599 - Stage en milieu de travail

Conditions d'admission

  1. Être inscrit à temps complet dans le programme de maîtrise ou de doctorat du Département;
  2. Obtenir l'approbation de la Direction des études de 2e et 3e cycles.

Contenu

Activité visant à offrir aux étudiants la possibilité d'acquérir une expérience pratique en effectuant un stage, rémunéré ou non, dans une institution ou une entreprise.

Exigences

  1. Le stage doit correspondre à 150 heures de travail, réparties sur un trimestre (12 semaines);
  2. L'étudiant doit faire la preuve, en soumettant son « Projet de stage », que le travail qu'il compte accomplir a un lien direct avec ses études et l'aide à parfaire sa formation;
  3. Pour obtenir ses crédits, l'étudiant stagiaire doit présenter un « Rapport de stage » qui doit ensuite être approuvé par un professeur du Département.

Fonctionnement

C'est à l'étudiant lui-même que revient la responsabilité d'organiser son stage et d'obtenir l'accord de l'institution ou de l'entreprise qui l'accueillera et qui lui attribuera un superviseur. Des ressources logistiques et financières pourront être obtenues au Bureau d'Arts Internship Office. La personne à laquelle s'adresser pour les stages du DLTC est la directrice d'AIO, anne.turner [at] mcgill.ca (Mme Anne Turner).

Une fois cet accord obtenu, l'étudiant prépare un « Projet de stage » (maximum: 5 pages à double interligne) où sont précisés:

  1. Les modalités du stage prévu (lieu, durée, nature du travail, nom et qualités du superviseur, etc.);
  2. L'apport escompté du stage à la formation universitaire de l'étudiant;
  3. La nature du travail écrit de recherche ou de réflexion que l'étudiant compte préparer pendant son stage.

Ce document doit porter la signature et les commentaires de la personne qui agira comme superviseur de l'étudiant stagiaire.

Vers la fin du trimestre universitaire précédant le début du stage, l'étudiant soumet son « Projet de stage » à la Direction des études de 2e et 3e cycles. C'est seulement après que le « Projet de stage » a été approuvé par la Direction des études de 2e et 3e cycles, que l'étudiant peut entreprendre son stage comme prévu.

Au plus tard un mois après la fin du stage, l'étudiant soumet au professeur du Département qui supervise son stage un rapport comprenant deux grandes parties:

  1. Le compte rendu détaillé de ses activités pendant le stage (maximum: 5 pages à double interligne), compte rendu qui doit porter la signature et les commentaires de son superviseur;
  2. Un travail écrit de recherche ou de réflexion de nature universitaire, d'une vingtaine de pages, portant sur une question reliée au stage.

Évaluation

L'étudiant reçoit une mention de « Réussite » ou d'« Échec » (Pass ou Fail). La mention « Réussite » lui est accordée si

(a) le professeur du Département qui supervise le stage juge que son rapport est acceptable (c.-à-d. qu'il démontre que les activités et les apprentissages annoncés dans le projet de stage ont été réalisés de manière satisfaisante et ont reçu l'approbation du superviseur de l'étudiant stagiaire); et

(b) le travail écrit de l'étudiant reçoit une évaluation positive de la part du professeur qui supervise le stage.

Si l'une de ces deux conditions n'est pas remplie, l'étudiant reçoit une mention d'« Échec », auquel cas il n'a pas droit à une reprise.

Les 3 crédits associés à cette activité ne peuvent pas compter comme des crédits de programme; ils sont comptés en sus des crédits de cours requis par le programme.

FREN 600 - Travaux dirigés 1

Préalables, restrictions et cours conjoints

Activité obligatoire pour les étudiants inscrits à la maîtrise sans mémoire du Département. Cependant tous les étudiants inscrits aux divers programmes d'études supérieures du DLTC peuvent suivre ce cours donnant droit à 3 crédits de Travaux dirigés.

Contenu

Cette activité, dirigée par un professeur du Département, a pour but de permettre aux étudiants de combler des lacunes dans leur formation ou dans l'offre des cours, et d'amorcer des recherches dans un domaine d'intérêt ou de spécialisation. 

Le contenu des travaux dirigés ne doit en aucun cas faire double emploi avec un cours que l'étudiant suit ou a déjà suivi.

L'étudiant qui s'inscrit à cette activité doit déposer, avant la fin de la période de changement de cours, le formulaire « Travaux dirigés » rempli dans toutes ses parties et signé par le professeur qui a accepté de diriger le travail.

Les projets de « Travaux dirigés » doivent être approuvés par la Direction des études de 2e et 3e cycles et de la recherche.

Évaluation

Elle est fondée sur les travaux écrits et sur les discussions qui ont lieu lors des rencontres entre étudiant et professeur au cours du trimestre.

FREN 601 - Travaux dirigés 2

Préalables, restrictions et cours conjoints

Activité obligatoire pour les étudiants inscrits à la maîtrise sans mémoire du Département. Cependant tous les étudiants inscrits aux divers programmes d'études supérieures du DLTC peuvent suivre ce cours donnant droit à 3 crédits de Travaux dirigés.

Contenu

Cette activité, dirigée par un professeur du Département, a pour but de permettre aux étudiants de combler des lacunes dans leur formation ou dans l'offre des cours, et d'amorcer des recherches dans un domaine d'intérêt ou de spécialisation. 

Le contenu des travaux dirigés ne doit en aucun cas faire double emploi avec un cours que l'étudiant suit ou a déjà suivi.

L'étudiant qui s'inscrit à cette activité doit déposer, avant la fin de la période de changement de cours, le formulaire « Travaux dirigés » rempli dans toutes ses parties et signé par le professeur qui a accepté de diriger le travail.

Les projets de « Travaux dirigés » doivent être approuvés par la Direction des études de 2e et 3e cycles et de la recherche.

Évaluation

Elle est fondée sur les travaux écrits et sur les discussions qui ont lieu lors des rencontres entre étudiant et professeur au cours du trimestre.

FREN 696 - Élaboration du projet de mémoire

Préalables, restrictions et cours conjoints

Activité obligatoire réservée aux étudiants du Département préparant la maîtrise avec mémoire.

Contenu

Dès le début de sa scolarité de maîtrise, l'étudiant choisit son superviseur et entreprend sous sa direction l'élaboration de son projet de mémoire. Il doit rencontrer la direction des études de 2e-3e cycles afin d’officialiser ce choix sur Minerva. Cette rencontre doit avoir lieu au plus tard six semaines après le début des cours. S’il y a ensuite changement de superviseur, l’étudiant doit en aviser la direction.

Ce cours sous tutorat, qui se déroule en M.A. I, doit permettre à l'étudiant de préciser son projet de mémoire en critique ou en écriture littéraire : description et justification du sujet, établissement d'un corpus et d'une bibliographie, construction d'une problématique, choix d'une méthode, énoncé d'un plan provisoire. Ce travail débouche sur la présentation du projet de mémoire, pour lequel l'étudiant doit remplir le formulaire «Projet de mémoire», et le faire signer par son directeur de mémoire. Le dépôt de ce projet doit avoir lieu au plus tard 18 mois après l'entrée dans le programme pour les étudiants à temps plein, deux ans pour les étudiants à temps partiel.

Le « Projet de mémoire », comporte 4 ou 5 pages (7 au maximum pour les projets de création littéraire) à double interligne, sans compter la bibliographie. Après avoir été signé par le directeur ou la directrice de recherche, le projet doit être transmis de façon électronique en un seul document pdf à la coordination des études de 2e et 3e cycles (info.dltc [at] mcgill.ca), avec copie conforme au directeur ou à la directrice de recherche). Il sera soumis au Comité des études de 2e et 3e cycles et de la recherche pour que ce dernier puisse en prendre connaissance, s'assurer que le formulaire a été dûment signé et en recommander l'approbation ou, si nécessaire, en demander le remaniement; le projet amendé doit alors être soumis dans un délai de trois mois.  Le Comité transmet au directeur de recherche, le cas échéant, les motifs de sa décision, les avis ou les suggestions qui lui paraissent utiles.  Une fois que le Comité a donné son aval au projet, le professeur l'approuve alors officiellement et confère à l'étudiant les 6 crédits attachés à cette activité.

Évaluation

Admis (A) ou Refusé (R) / Pass (P) or Fail (F)

Nombre de crédits: 6 (que l'étudiant obtient normalement en deux trimestres consécutifs, et exceptionnellement en un seul).

FREN 698 - Séminaire de maîtrise

Préalables, restrictions et cours conjoints

Réservé aux étudiants de M.A. du Département qui sont inscrits à la maîtrise sans mémoire et pour lesquels ce séminaire est obligatoire. L'inscription à ce séminaire a lieu au troisième trimestre.

Contenu

Rédaction de trois travaux dont la longueur est fixée par entente entre les professeurs et l'étudiant. Chacun de ces travaux est relié aux cours suivis pendant la scolarité, et dirigé par un professeur du Département.
Ces sujets de travaux, qui sont différents de ceux déjà traités dans les séminaires sous forme orale ou écrite, doivent être approuvés par les professeurs concernés et soumis au Comité des études de 2e et 3e cycles et de la recherche.
Chacun des trois travaux doit recevoir l'approbation du professeur qui le dirige.

Évaluation

Admis (A) ou Refusé (R) / Pass (P) ou Fail (F)

Nombre de crédits: 18 (que l'étudiant obtient normalement en deux trimestres consécutifs, et exceptionnellement en un seul).

Formulaire

Le formulaire « FREN 698 - Séminaire de maîtrise » se trouve sous l'onglet « Formulaires » de ce site, en version pdf. L'étudiant doit le remettre au Secrétariat des études de 2e et 3e cycles (bureau Arts 155b) une fois rempli et signé.

FREN 706 - Élaboration du projet de thèse

Préalables, restrictions et cours conjoints

Activité obligatoire réservée aux étudiants du Département préparant le Ph.D.

Objectifs du cours

Dès le début de sa scolarité de doctorat, l'étudiant choisit son superviseur de thèse. Il doit rencontrer la direction des études de 2e-3e cycles afin d’officialiser ce choix sur Minerva. Cette rencontre doit avoir lieu au plus tard six semaines après le début des cours. S’il y a ensuite changement de superviseur, l’étudiant doit en aviser la direction. Sous la supervision de son directeur de recherche, l'étudiant entreprend l'élaboration de son projet de thèse en Ph.D. II (dans le cadre des Séminaires de doctorat 1 et 2: FREN 710 et 711) ou au début de Ph.D. III.

Ce cours sous tutorat doit permettre à l'étudiant de préciser son projet de recherche doctorale: description du sujet et justification de sa nouveauté, établissement d'un corpus et d'une bibliographie, construction d'une problématique, choix d'une méthode, énoncé d'un plan provisoire. Ce travail débouche sur la présentation du projet de thèse, pour lequel l'étudiant doit remplir le formulaire « Projet de thèse » et le faire signer par son directeur de thèse. Toutes les parties du formulaire doivent être présentées sous forme dactylographiée.

Après avoir été signé par le directeur ou la directrice de recherche, le projet doit être transmis de façon électronique en un seul document pdf à la coordination des études de 2e et 3e cycles (info.dltc [at] mcgill.ca), avec copie conforme au directeur ou à la directrice de recherche).

Cela doit se faire, au plus tard 18 mois après son année dans le programme s'il est à temps plein, le double s'il est à temps partiel, comporte 10 ou 12 pages (au maximum une quinzaine, à l'exclusion de la bibliographie). Il sera soumis au Comité des études de 2e et 3e cycles et de la recherche pour que ce dernier puisse en prendre connaissance, s'assurer que le formulaire a été dûment rempli et signé, et en recommander l'approbation ou, si nécessaire, en demander le remaniement; le projet amendé doit alors être soumis dans un délai de trois mois.  Le Comité transmet au directeur de recherche, le cas échéant, les motifs de sa décision, les avis ou les suggestions qui lui paraissent utiles.  Une fois que le comité a donné son aval au projet, le professeur l'approuve alors officiellement pour que l'étudiant puisse entreprendre la préparation du cours FREN 707 (Examen préliminaire) et la rédaction de sa thèse (Ph.D. IV).

Évaluation

Admis (A) ou Refusé (R) / Pass (P) or Fail (F)

FREN 707 - Examen préliminaire

Préalables, restrictions et cours conjoints

Activité obligatoire réservée aux étudiants du Département préparant le Ph.D.

Description

Une fois que son projet de thèse a été accepté, c'est-à-dire que le FREN 706 (Élaboration du projet de thèse) est terminé et que la mention « Réussite » lui a été attribuée, l'étudiant en consultation avec son directeur de recherche doit remplir et signer le formulaire FREN 707 qu'il transmettra de façon électronique à la coordination des études de 2e et 3e cycles (info.dltc [at] mcgill.ca), avec copie conforme au directeur ou à la directrice de recherche). L'étudiant prépare alors son examen de projet de thèse, qui a lieu au plus tard au cours de la 3e année (Ph.D 4).

À cette fin, en plus du projet de thèse déjà accepté, l'étudiant rédige sous la supervision de son directeur un autre texte d'une cinquantaine de pages qui constitue la première étape de son travail de thèse. Il revient au directeur de thèse et à l'étudiant de s'entendre sur la nature exacte et la portée de ce texte, qui devra être lié directement au sujet de thèse de l'étudiant. Le texte pourra consister soit en une réflexion théorique ou méthodologique, soit en un échantillon d'analyse ou d'interprétation, soit encore en la mise au point d'un premier état de ce qui deviendra l'introduction ou un chapitre significatif de la thèse. Le texte, une fois prêt, doit être remis en version électronique (pdf) au secrétariat des études de 2e et 3e cycles accompagné du projet de thèse tel que préalablement déposé et accepté par le Comité des études supérieures ainsi que d'un plan à jour de la thèse. Le dépôt de ces trois documents doit se faire au moins un mois avant la tenue de l'examen doctoral.

Le jury est constitué du directeur de thèse (et du codirecteur, s'il y a lieu) et de deux autres professeurs du Département choisis par le Directeur des études de 2e et 3e cycles et de la recherche à partir des suggestions soumises par le directeur de thèse et l'étudiant. L'un de ces professeurs (codirecteur ou autre) peut provenir de l'extérieur du Département. Pour respecter les règlements du Décanat des études supérieures, seulement deux des trois professeurs formant ce jury, dont le directeur de thèse, pourront faire partie du jury lors de la soutenance de thèse.

L'examen, qui se déroule à huis clos, consiste en la présentation de son texte par l'étudiant, suivie d'une interrogation par le jury. Au cours de l'examen, l'étudiant doit démontrer au jury qu'il possède les compétences et les connaissances nécessaires à la rédaction d'une bonne thèse, c'est-à-dire qu'il maîtrise bien ses corpus (primaire, secondaire et théorique), qu'il conçoit clairement la problématique et l'hypothèse centrale de sa recherche, qu'il peut identifier l'apport novateur de sa thèse et qu'il a une bonne idée de la méthode qu'il devra suivre pour arriver aux résultats recherchés. Il doit aussi faire preuve de compétence dans la communication et la discussion de ses idées.

Au terme de l'examen, l'étudiant est soit admis (auquel cas il peut poursuivre la rédaction de sa thèse), soit invité à se présenter à un nouvel examen; dans ce dernier cas, le jury doit motiver sa décision par écrit en indiquant précisément à l'étudiant le travail qu'il doit accomplir. La décision résulte d'un consensus entre les membres du jury. Dans le cas peu probable d'une absence de consensus, le comité des études de 2e et 3e cycles et de la recherche est saisi du dossier. Le second examen a lieu devant le même jury, au bout d'un délai maximum de six mois; si l'étudiant ne satisfait pas aux exigences de cet examen, il doit se retirer du programme.

Évaluation

Admis (A) ou Refusé (R) / Pass (P) or Fail (F)

* Pour s'inscrire à ce cours, l'étudiant doit obtenir l'approbation de son superviseur et de la Direction des études des 2e et 3e cycles.

Épreuve d'anglais 

 

FREN 790 – Épreuve d’anglais

Pour obtenir leur diplôme, les étudiants de doctorat doivent passer, au cours de l'année de Ph.D. II ou au plus tard en Ph.D. III, une épreuve destinée à vérifier leur compréhension de la langue anglaise. L’épreuve, d’une durée de deux heures, consiste à traduire vers le français un extrait d’un texte de critique littéraire rédigé en anglais. Pour passer l’épreuve il faut s’inscrire au FREN 790 – Épreuve d’anglais puis s’adresser au Bureau des affaires étudiantes (Arts 110) pour convenir du moment de l’examen. Les étudiants qui ont fait une partie substantielle (plus que quelques cours) de leurs études universitaires antérieures en anglais peuvent demander une dispense de l’épreuve, en s’adressant au même Bureau des affaires étudiantes (Arts 110).

Back to top