Bloc « Études littéraires »

Les cours de ce bloc d'« Études littéraires » offrent un complément essentiel à la formation de base des étudiants et sont regroupés en trois séries: Théorie littéraire, Œuvres et corpus et Langue française. 

Série Théorie littéraire


FREN 334 — L'oeuvre au miroir de la critique
Prof. Jane Everett
Automne / lundi et mercredi / 10h05-11h25

Description détaillée

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable.

Contenu

Étude de quelques approches du texte littéraire.

Formule pédagogique

Cours magistral intégrant des discussions. Travail sur les textes en classe.

Lectures obligatoires

  • ROY, Gabrielle. Bonheur d’occasion, Montréal, Boréal, « Boréal compact », 2009 [1945].
  • ROY, Gabrielle, De quoi t’ennuies-tu, Éveline? Suivi de Ély! Ély! Ély!, Montréal, Boréal, « Boréal compact », 1988 [1982, 1979].
  • FREN 334 – L’œuvre au miroir de la critique, recueil de textes (« Course Pack »), disponible à la librairie McGill.

Évaluation

Contrôle de lecture 

20 %

Exposé oral 

20 %

Bibliographie commentée et plan du travail final 

20 %

Travail final 

40 %

 


FREN 335 — Théories littéraires
Prof. Gillian Lane-Mercier
Hiver / mercredi / 10h35-13h25

Description détaillée

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable. Les étudiants qui s'inscrivent à ce cours doivent cependant avoir une connaissance de base de l'histoire littéraire et connaître les grands principes de la dissertation littéraire.

Contenu

Ce cours a pour but de proposer une introduction aux deux grands courants de la théorie et de la critique littéraires depuis les années 50 : le structuralisme et le poststructuralisme.  Non seulement il vise à familiariser les étudiants avec un certain nombre de concepts, problématiques et approches qui ont marqué les études littéraires depuis environ cinquante ans, mais il cherche à vérifier l’hypothèse selon laquelle ces concepts, problématiques et approches font désormais partie intégrante des débats littéraires et culturels contemporains. Le primat sera accordé aux mouvances qui ont pris leur essor en France ou qui, amorcées ailleurs, ont exercé – et exercent encore - une forte influence sur la critique littéraire française actuelle.

Étant donné la nature introductive du cours, l’optique sera résolument historique. D’une part, il s’agira de replacer ces courants dans leur contexte idéologique et culturel de départ, en vue d’esquisser (i) l’émergence du structuralisme; (ii) le passage du structuralisme au poststructuralisme et (iii) les liens qu’ils entretiennent avec des disciplines connexes (dont la linguistique, le marxisme, la philosophie, l’histoire sociale). D’autre part, il s’agira de mettre en évidence les visées, les enjeux, les points forts et les limites de ces deux courants.

Formule pédagogique

La professeure fera des séquences de trois cours magistraux suivies d’un cours consacré tantôt à la discussion, tantôt au travail en groupe. Au total, il y aura 19 cours magistraux et 6 cours réservés à la discussion ou au travail en groupe.

Lectures obligatoires

Un manuel de 26 textes photocopiés sera à la disposition des étudiants dès le premier cours.

Évaluation

Participation aux discussions 

10 %

Assiduité au cours 

5 %

Travail écrit individuel

30 %

Travail écrit d’équipe 

20 % (pour chaque membre de l'équipe)

Examen final 

35 %

 


FREN 496— Doctrines et idées littéraires 2
Prof. Arnaud Bernadet
Automne / mardi et jeudi / 8h35-9h55

Description détaillée

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucune restriction.

Contenu

Étude des doctrines et des idées ayant orienté la littérature française depuis le XIXe siècle.

Formule pédagogique

Cours magistral.

Lectures obligatoires

- Antonin Artaud, Le Théâtre et son double, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 2008.
- Charles Baudelaire, Écrits sur la littérature, Paris, Le Livre de Poche, 2005.
- André Breton, Manifestes du surréalisme, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 2003.
- Sartre, Qu’est-ce que la littérature ?, Paris, Gallimard, Folio-Essais, 1985.
- Madame de Staël, De la littérature, Paris, Garnier/Flammarion, 1997.

Évaluation

Présence et participation 

10 %

Tests en classe 

45 %

Dossier final 

45 %

Série Œuvres et courants


FREN 250 — Littérature française avant 1800
Prof. Frédéric Charbonneau
Automne / mardi et jeudi/ 14h35-15h55

Description détaillée

Préalables, restrictions et cours conjoints

Nil.

Contenu

Introduction à l’histoire de la littérature française, des origines à la fin du XVIIIe siècle : périodes, mouvements, institutions, genres, œuvres et auteurs déterminants, contexte social et culturel. Le cours a pour but de familiariser les étudiants avec la dimension historique du phénomène littéraire et de leur fournir les bases indispensables à l’interprétation des œuvres anciennes. Une attention particulière sera portée aux problèmes de la tradition et de la modernité.

Formule pédagogique

Cours magistral.

Lectures obligatoires

Chrétien de Troyes, Le chevalier de la charette (Lancelot), Livre de poche, « Lettres gothiques », 2009 [1992].
Rabelais, Gargantua, Folio classique, 2009 [2007].
Ronsard, Les Amours, Poésie Gallimard, 2001 [1974].
Lafayette, La Princesse de Clèves, Livre de Poche, « Les Classiques de Poche », 2009 [1999].
Molière, Dom Juan, GF Flammarion, 1998.
Voltaire, Candide, Folio classique, 2010 [2007].
Rousseau, Les Confessions, Folio classique, 2007 [1997].

Un polycopié (« Coursepack »), contenant des extraits d’œuvres et de textes critiques, sera disponible à la librairie de l’Université.

Évaluation

Tests (2) 

20 % et 30 %

Examen "formal" 

50 %

 

 

 


FREN 251 — Littérature française depuis 1800
Prof. Alain Farah
Hiver / mardi et jeudi / 13h05-14h25

Description détaillée

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Ce cours propose un panorama de la littérature française allant du début du XIXe siècle à nos jours. Composé de romans, de pièces de théâtre, de poèmes et d’essais, ce parcours de lecture posera la question, inévitable, de la politique de la littérature. Il s’agira ainsi de comprendre la « situation » des œuvres et des auteurs au regard des paradigmes esthétiques et idéologiques de leur époque. L’objectif de ce cours consiste à développer des connaissances sur l’histoire de la littérature française tout en portant un regard critique sur la pratique sociale de cette discipline. Bien que l’exposé magistral demeure la formule pédagogique la plus adaptée à l’enseignement devant de grands groupes, le professeur encourage les étudiants à réagir avec concision au contenu du cours. 

Formule pédagogique

Cours magistral.

Lectures obligatoires

François-René de Chateaubriand, René, Folio. [1802]
Honoré de Balzac, Sarrasine, Magnard. [1830]
Gustave Flaubert, L’Éducation sentimentale, Folio. [1869]
André Breton, Nadja, Folio. [1928]
Samuel Beckett, Fin de partie, Minuit. [1957]
Marguerite Duras, L’Amant, Minuit. [1983]
Marie Darrieusecq, Truismes, Folio. [1996]

Évaluation

Présence en classe

10 %

Trois tests-surprises en classe

30 %

Un examen de connaissances

25 %

Un travail final

35 %

 


FREN 252 — Littérature québécoise
Jolianne Gaudreault-Bourgeois
Hiver / mardi et jeudi / 16h05-17h25

Description détaillée

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun préalable. À NOTER TOUTEFOIS QUE LES TESTS ET L’EXAMEN FINAL DOIVENT ÊTRE RÉDIGÉS EN FRANÇAIS, SANS DICTIONNAIRE.

Contenu

Introduction à la littérature québécoise des origines à nos jours. Aperçu des grandes périodes et des courants principaux. Présentation de quelques auteurs majeurs et analyse de quatre  œuvres représentatives.

Formule pédagogique

Cours magistraux.

Lectures obligatoires

BEAUGRAND, Honoré de. La Chasse-galerie, Boréal compact, 2012 [1900].
HÉMON, Louis. Maria Chapdelaine, Bibliothèque Québécoise, 2015 [1913].
ROY, Gabrielle. La petite poule d’eau, Boréal Compact, 1993 [1950]*.
MIRON, Gaston. L’homme rapaillé, Typo, 1998 [1970].
DUCHARME, Réjean. L’hiver de force, Gallimard, « folio », 1985 [1973].
HÉBERT, Anne. Les fous de Bassan, Seuil, « points », 1998 [1982].

*Cette œuvre est sujette à changement et pourrait être remplacée par un autre titre de Gabrielle Roy.

Évaluation

Deux tests (20% et 30%)
Un examen « formal » (50 %)

 
   
   

FREN 362 — Littérature du 17e siècle 1
Prof. Normand Doiron
Hiver / mardi et jeudi / 10h05-11h25

Description détaillée

Préalables, restrictions et cours conjoints

Aucun.

Contenu

Devenir un(e) sage, capable d’affronter le malheur dans la sérénité, c’est le but que se fixe la philosophie stoïcienne, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Ce cours propose une étude de la littérature du XVIIe siècle, à partir de ce grand courant philosophique, moral et esthétique qu’est le stoïcisme. Présentation des sources antiques, grecque et romaines, et des grands rénovateurs de la Renaissance (Juste Lipse, Du Vair, etc.).

Les textes à l’étude se rattachent, soit à la vertu stoïcienne par excellence qu’est la constance, soit au genre littéraire, représentatif du Portique dès l’Antiquité, la consolation. Du théâtre de Garnier ou de Corneille, à tel essai de Montaigne, à la poésie de Chassignet, aux épîtres consolatrices de Du Perron ou de Guez de Balzac, c’est toute la littérature de la première moitié du siècle qui peut se lire comme un commentaire du stoïcisme.

Dans la seconde moitié du siècle apparaissent les mises en question et les critiques, notamment dans les Entretiens de M. Saci de Pascal. Le ton se durcit, jusqu’à L’Anti-Sénèque de La Mettrie (1748).

Formule pédagogique

Cours magistraux. Forte incitation à la participation.

Lectures obligatoires

Un cahier, réunissant les textes à l’étude, disponible au (Bookstore) de l’Université
SE PROCURER LE CAHIER AVANT LE DÉBUT DES CLASSES.

    Évaluation

     

    Participation

    10 %

    Exercice en classe

    30 %

    Bref exposé

    20 %

    Travail écrit

    40 %

     

     


    FREN 381 — Littératures francophones 2
    Prof. Mbaye Diouf
    Automne / lundi et mercredi / 16h05-17h25

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun

    Contenu

    Le cours de Littératures francophones 2. Entre discours et fictions étudie les productions francophones qui semblent croiser fortement discours et fictions. Émergeant dans un espace divers caractérisé par des particularités géopolitiques, socioculturelles et linguistiques, les littératures francophones se développent dans des contextes historiques instables, expriment des civilisations diverses et découvrent des esthétiques et des langages multiples. De l’Île Maurice à Djibouti, en passant par le Maroc, la Martinique et la Guinée, ces littératures s’approprient différemment la langue française et s’épanouissent dans un contexte mondial marqué par des convergences de valeurs mais aussi des divergences d’idéologies. À travers les œuvres d’auteurs comme Patrick Chamoiseau, Tierno Monénembo, Tahar Ben Jelloun et d’autres, les étudiant.e.s analyseront la fictionalisation de cultures et de croyances séculaires disséminées dans un espace sociolinguistique riche mais peu ou mal connu, tout en se familiarisant avec d’autres modèles narratifs et discursifs en langue française.                 

    Formule pédagogique

    - Cours magistraux  et analyse d’œuvres intégrales
    - Étude d’extraits de textes critiques et théoriques
    - Visionnements et commentaires de documents audiovisuels
    - Présentations orales de groupe des étudiant.e.s          

    Lectures obligatoires

    Recueil de textes (« Course pack ») FREN 381 Littératures francophones 2. Entre discours et fictions, Automne 2017, DLLF, disponible à la Librairie de McGill.
    Tierno Monénembo, L’aîné des orphelins, Paris, Seuil, 2000.
    Assia Djebar, L’amour, la fantasia, Paris, Livre de poche, 2001 [1985].
    Patrick Chamoiseau, Texaco, Paris Gallimard, 1989. 

    Évaluation

    présence et participation active au cours : 10%
    3 travaux en classe sur chaque roman : 30%
    présentation orale en groupe (avec remise du texte rédigé) : 25%
    examen final formal portant sur l’ensemble des œuvres et du cours : 35%

     

     


    FREN 382 — Littérature québécoise 2
    Prof. Catherine Leclerc
    Automne / mardi et jeudi / 13h05-14h25

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun.

    Contenu

    Étude d'œuvres, d'auteurs ou de courants de la littérature québécoise.

    Ce cours portera sur la traduction non pas de, mais dans la littérature québécoise. Il se penchera sur des textes littéraires qui abordent la traduction comme thème, qui mettent en scène des personnages de traducteurs ou qui adoptent des procédés d’écriture s’apparentant à la traduction. On étudiera ces textes à partir d’une approche traductologique, qui servira ici de mode de lecture d’enjeux littéraires et culturels contemporains. Il s’agira de discerner quelles sont les conceptions de la traduction véhiculées dans la littérature québécoise des dernières décennies, et quelles sont leurs répercussions sur notre définition de la culture québécoise.

    Formule pédagogique

    Cours magistraux, analyse de textes théoriques et littéraires en groupe, discussion.

    Lectures obligatoires

    Corpus (à titre indicatif)
    Blodgett, E.D. et Jacques Brault, Transfiguration.
    Brossard, Nicole, Le désert mauve.
    Desbiens, Patrice, L’homme invisible/The Invisible Man.
    Poulin, Jacques, La traduction est une histoire d’amour.
    Tremblay, Larry, The dragonfly of Chicoutimi.

    Un recueil de textes théoriques sera rendu disponible.

    Évaluation

    Analyse de texte, 6-7 pages, mi-session : 30 %
    Analyse de texte, 10-12 pages, fin de session : 60 %
    Présence et participation : 10 %

     

     


    FREN 453 — Littérature du 20e siècle 2 
    Prof. Isabelle Daunais
    Automne / mardi et jeudi / 16h05-17h25

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun.

    Contenu

    La saisie du temps et de l'espace, la manière de les habiter et de les mesurer, de les définir et de les concevoir comptent parmi les grands objets de la littérature française du XXe siècle. Ce cours vise à comprendre les enjeux liés à cette saisie lors la période charnière de la mi-siècle, entre, d'une part, l'expérience encore récente de de la guerre (comme forme maximale de désordre du temps et de l'espace) et, d'autre part, l'expérimentation de formes nouvelles de possession (ou de dépossession) de l'espace, de mémoire, d'errance et de traversée. L'étude portera sur des œuvres rédigées au cours des trois décennies 1940, 1950 et 1960.

    Formule pédagogique

    Cours magistral.

    Lectures obligatoires

    Marcel Aymé, Le passe-muraille.
    Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes.
    Nathalie Sarraute, Tropismes.
    Albert Camus, L'Exil et le Royaume.
    Claude Simon, La Route des Flandres.
    Georges Perec, Un homme qui dort.

    Évaluation

    Deux tests en classe (2 x 15%):

    30 %

    Travail écrit

    40 %

    Examen final (formal):

    30 %

     

     


    FREN 456 — Littérature médievale 2
    Prof. Isabelle Arseneau
    Automne / mardi et jeudi / 10h05-11h25

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Cours ouvert à tous les étudiants. Surtout à ceux qui pensent ne pas aimer la littérature des vieux siècles…

    Les étudiants ayant suivi le FREN 456 en 2015-2016 peuvent s'inscrire au FREN 456 de l’automne 2017 puisque le contenu du cours est différent.

    Contenu

    Ce cours poursuit un double objectif : permettre aux étudiant-e-s de fréquenter et de commenter un corpus varié de formes littéraires du Moyen Âge et leur apprendre à lire « dans le texte », en se familiarisant avec les contextes linguistique (l’ancien et le moyen français) et matériel (le codex ou le manuscrit).

    Nous orienterons notre réflexion autour des grands ingrédients qui ont fait le succès de la littérature médiévale — amour, armes et merveilles —, que déclinent chacun à leur façon les différents genres à l'étude. Nous nous intéresserons autant aux œuvres « canoniques » qu’à celles qui, très tôt, mettent à mal les codes établis par la pratique. Ainsi, nous lirons en succession les œuvres lyriques des troubadours et des trouvères les plus connus et les variations proposées par les premiers romanciers (le récit bref de Pyrame et Thisbé ou le Tristan de Béroul, moins convenu qu’il n’y paraît) ou les poètes eux-mêmes. (En effet, en même temps qu’il compose les œuvres où se formulent, en creux et pour la première fois, les codes policés de l’amour courtois, Guillaume IX d’Aquitaine, premier troubadour recensé, compose le poème obscène d’« Agnès et Ermessen », qui prend à rebours la tradition qu’il invente). Nous aborderons autant les modèles épique et chevaleresque tels qu’ils s’incarnent dans les premiers témoins (chansons de geste et romans en vers et en prose des XIIe et XIIIe siècle) que les excès violents de Raoul de Cambrai ou de Perlesvaus, héros d’un roman éponyme que l’on tient, depuis les travaux d’Armand Strubel, pour un « ancêtre du gore ». Enfin, nous évaluerons de la même façon la mise en scène d’un prosaïsme marqué dans le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole de Jean Renart (ca. 1212-1214), où les personnages assistent dans l’indifférence la plus totale au spectacle des merveilles qui parvenaient à émouvoir les héros de jadis (et ainsi de suite).

    Formule pédagogique

    Cours magistraux, conférences et discussions

    Lectures obligatoires

    Nous lirons certaines œuvres dans leur intégralité mais nous travaillerons également à partir d’extraits choisis.

    1) Un recueil de textes polycopiés disponible à la librairie de l’Université.

    2) Raoul de Cambrai, chanson de geste du XIIe siècle, édition Sarah Kay et traduction William Kibler, Paris, Librairie générale française / Le Livre de Poche, coll. « Lettres gothiques », 1996.

    3) Jean Renart, Le Roman de la Rose ou de Guillaume de Dole, édition de Félix Lecoy et traduction de Jean Dufournet, Paris, Honoré Champion, coll. « Champion Classiques / Moyen Âge », 2008.

    *** Vous pouvez vous procurer ces ouvrages à la librairie Le Port de tête (262 Avenue du Mont-Royal Est, 514-678-9566) ***

    Évaluation

    Commentaire composé (écrit ou oral) 20%

    Travail d’analyse et de recherche 40%

    Contrôles sur table 40%

     

     


    FREN 457 — Littérature de la Renaissance 2
    Prof. Diane Desrosiers
    Automne / lundi et mercredi / 11h35-12h55

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun

    Contenu

    Vue d’ensemble de la littérature française produite dans la seconde moitié du XVIe siècle. À travers l’étude de quelques textes représentatifs, nous nous proposons d’illustrer les principaux courants et les divers genres littéraires présents à la fin de la Renaissance et à la période baroque. Nous examinerons d’abord le contexte politique, social et culturel de cette époque marquée par les guerres de religion et les bouleversements que provoquent les découvertes géographiques et astronomiques. Nous préciserons alors le contenu d’un certain nombre de notions fréquemment utilisées : « Renaissance », « Réforme », « Contre-Réforme », « baroque », etc. Puis, nous aborderons l’analyse de la Défense et illustration de la langue française (1549) de Joachim Du Bellay qui constitue en quelque sorte le manifeste poétique de la Pléiade. Nous analyserons par la suite le premier livre des Amours (1552) de Ronsard ainsi que quelques essais de Montaigne en tentant de dégager la poétique et l’esthétique caractéristiques de cette période.

    Formule pédagogique

    Les cours prendront la forme d’exposés magistraux ce qui n’exclut pas évidemment la participation des étudiants.

    Lectures obligatoires

    DU BELLAY, Joachim. Défense et illustration de la langue française, dans Les Regrets. Les Antiquités de Rome, Paris, Gallimard, coll. « Poésie », 1967, p. 197-267.

    RONSARD, Pierre de. Les Amours de Cassandre, dans Les Amours, Paris, Garnier-Flammarion, coll. « GF », no 335, 1981, p. 55-132.

    MONTAIGNE, Michel de. Les Essais, Paris, Librairie générale française, coll. « Le Livre de Poche, classiques modernes », La Pochothèque, 2001. (La meilleure édition des œuvres de Montaigne, mais plus chère, est disponible aux Presses Universitaires de France, 1988, dans la coll. « Quadrige »; les trois livres sont dans un coffret).

    Évaluation

    1) Dossiers de lecture : 15%
    2) Travaux écrits : 60%
    3) Examen final : 25%

     

     


    FREN 459 — Littérature du 18e siècle 2
    Prof. Frédéric Charbonneau
    Hiver / mardi et jeudi / 13h05-14h25

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Nil.

    Contenu

    Étude d’œuvres relatives à la barbarie, à la civilisation et à la tolérance dans la littérature de la seconde moitié du XVIIIe siècle en France.

    Notre corpus vise à donner de la production de l'époque une perception variée, qui sache prendre en compte les œuvres secondaires aussi bien que les classiques. Nous voudrions également souligner l'existence d'un continuum entre les œuvres de fiction et celles qui, historiques ou critiques, relèvent d’un autre régime discursif.

    Formule pédagogique

    Cours magistral.

    Lectures obligatoires

    Rousseau                              Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité, GF
    Voltaire                               Traité sur la tolérance, GF
    Voltaire                               Candide, dans Romans et contes, GF
    Diderot                               Supplément au Voyage de Bougainville, GF

    Un polycopié sera disponible au début de la session.

    Évaluation

    Un examen de mi-session

    25 %

    Un examen final « formal »

    40 %

    Travail écrit

    35 %

     

     

     


    FREN 461 — Enjeux littéraires et culturels 1 - Dialogues sur le progrès
    Prof. Frédéric Charbonneau
    Automne / mardi et jeudi / 11h35-12h55

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun

    Contenu

    Parmi les idées fortes de la modernité, celle de progrès jouit d’un statut particulier. Dans une certaine mesure, elle pourrait bien être définitoire. Son rôle dans la pensée du Siècle des Lumières est certainement considérable : corollaire de la conception d’un homme perfectible, elle contribue par le passage de l’individuel au collectif à l’avénement des philosophies de l’histoire. Pourtant, l’idée de progrès a hésité tout au long du siècle entre une valeur euphorique et une valeur critique, tant est problématique le passage de l’erreur à la vérité, qui implique la transgression d’interdits, voire la profanation de tabous. Ce cours sera consacré à l’étude d’œuvres dialogiques majeures de l’Ancien Régime — entretiens et dialogues philosophiques —, dont la forme mi-savante mi-littéraire, faisant intervenir une pluralité de voix et de points de vue, s’est prêtée à la mise en œuvre de cette idée fondamentale d’un progrès du savoir et de la civilisation.

    Formule pédagogique

    Cours magistraux et ateliers animés par le professeur.

    Lectures obligatoires

    Fontenelle, Les entretiens sur la pluralité des mondes
    Perrault, Parallèle des Anciens et des Modernes (extr.)
    Lahontan, Dialogues avec un sauvage
    Voltaire, Le dîner du comte de Boulainvilliers
    Diderot, Le rève de d’Alembert ; Le neveu de Rameau
    Sade, Dialogue entre un prêtre et un moribond

    Évaluation

    Test

    20 %

    Examen final « formal »

    40 %

    Travail écrit

    40 %

     

     

     


    FREN 472 — Enjeux littéraires et culturels 2 - La chanson hétérolingue au Québec
    Prof. Catherine Leclerc
    Hiver / mardi et jeudi / 11h35-12h55

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun.

    Contenu

    Cours à contenu variable : un enjeu (thème, question, auteur, genre, période, etc.) de littérature, ou de culture, québécoise ou franco-canadienne.

    Partout dans la francophonie canadienne, les traces linguistiques du contact français/anglais constituent un terrain idéologique miné. Ce cours partira de la présence de telles traces dans la chanson, c’est-à-dire de l’hétérolinguisme (Grutman) de certaines chansons, pour étudier l’évolution des représentations linguistiques au Québec. Il fera sien le postulat sociolinguistique d’un lien entre les pratiques langagières (notamment les pratiques artistiques) et ces représentations linguistiques, soient « les images, les opinions, les préjugés qui circulent sur les langues et qui sont partagés, inégalement, par un ensemble de locuteurs dans une communauté donnée » (Boudreau, 2009, p. 441). Dans cette perspective, il se penchera à la fois sur les paroles de chansons hétérolingues circulant au Québec et sur la réception critique et médiatique à leur sujet. Il s’agira de cerner tant les variations dans les usages que la chanson fait de l’hétérolinguisme que les oscillations du discours québécois sur la langue.

    Formule pédagogique

    Cours magistraux, analyse de textes théoriques et littéraires en groupe, discussion.

    Lectures obligatoires

    Corpus
    Chansons des Dead Obies, de Loud Larry Adjust, de Radio Radio, de Lisa LeBlanc et d’autres.
    Un recueil de textes théoriques sera rendu disponible.

    Évaluation

    Définition de concept, 5 pages, mi-session : 30 %
    Analyse de texte, 10-12 pages, fin de session : 60 %
    Présence et participation : 10 %


    FREN 480 — Littérature québécoise contemporaine
    Kiev Renaud
    Automne / mercredi et vendredi / 8h35-9h55

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun

    Contenu

    Ce cours dressera un portrait d’ensemble du paysage littéraire québécois contemporain, en situant d’abord le monde de l’édition et les instances de légitimation critique (journaux, revues et émissions littéraires), avant de plonger dans un éventail de textes. La session sera divisée selon les différents genres littéraires : la poésie et le slam, la nouvelle et le conte, le théâtre, l’essai et le roman. Chaque partie du cours se penchera sur un texte exemplaire et fournira ainsi des outils d’analyse différents (avec au programme des questions de narration, de mise en recueil, etc.). La question de l’héritage traversera la session : comment être un écrivain québécois aujourd’hui, s’inscrire dans une filiation ou s’en détacher pour appartenir à un contexte plus global? Une attention particulière sera accordée à l’intertextualité et au rapport à la langue (effacement ou renforcement des particularités linguistiques). Les étudiants seront invités à suivre l’actualité littéraire pour participer aux échanges, qui seront enrichis par des rencontres ponctuelles avec des conférenciers.

    Formule pédagogique

    A venir

    Lectures obligatoires

    AUDE, Cet imperceptible mouvement, Montréal, XYZ, 1997.

    BALZANO, Flora. Soigne ta chute, Montréal, Michel Brûlé, 2011 [1991]. 

    DUVAL, Isabelle et Ouanessa YOUNSI (dir.), Femmes rapaillées, Montréal, Mémoire d’encrier, 2016. 

    LALONDE, Robert Le monde sur le flanc de la truite : notes sur l’art de voir, de lire et d’écrire, Montréal, Boréal, 1999.

    TREMBLAY, Larry, The Dragonfly of Chicoutimi, Montréal, Les Herbes Rouges, 2005. 

    WILHELMY, Audrée, Les sangs, Montréal, Leméac, coll. « poche », 2017 [2013]. 

    + Extraits complémentaires.

    Évaluation

    Court travail de mi-session: critique de livre (4-5 pages)

    20 %

    Examen de type «take-home»

    30%

    Travail final de recherche (10-12 pages) sur un livre au choix reprenant une question liée à la problématique principale (un rapport à l'héritage)

    40%

    Participation

     

     

    10%

     

     


    FREN 485 — Littérature française contemporaine
    Prof. Mbaye Diouf
    Hiver / mardi et jeudi / 8h35-9h55

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun

    Contenu

    Le cours Littérature française contemporaine présente les nouvelles tendances de la littérature française depuis les années 80. Il analyse les pratiques narratives très personnalisées de cette période qui éclatent le récit, remettent en cause les fondements du roman et modifient le rapport de la fiction au réel. Du Nouveau roman à l’autofiction, le cours étudie les nouveaux sentiers de la littérature française contemporaine et les discours théoriques qui l’encadrent. Sur la base de textes majeurs et grâce notamment aux ressources de la sémiotique et de la narratologie, il est question d’amener les étudiant.e.s à découvrir et à interroger les enjeux littéraires contemporains qui redéfinissent les notions d’auteur, de récit, de personnage, d’intrigue ou de langage.    

    Formule pédagogique

    Introductions générales, lectures dirigées d’extraits, études comparées de textes, présentations orales encadrées des étudiant.e.s, projections et commentaires de documents audiovisuels.   

    Lectures obligatoires

    François Bon, Sortie d’usine, Paris, Minuit, 2011.    
    Atiq Rahimi, Syngué sabour. pierre de patience, Paris, P.O.L., 2008.
    Marguerite Duras, L’Amant, Paris, Minuit, 1984. 

    Lectures recommandées

    À déterminer

    Évaluation

    À déterminer

     


    Série Langue française


    FREN 231 — Linguistique française
    Prof. Simon-Pier Labelle-Hogue
    Hiver / mardi et jeudi / 11h35-12h55

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun préalable.

    Contenu

    Le cours FREN 231 a pour objectif de familiariser les étudiant.e.s avec les différents domaines de la linguistique ainsi qu’aux concepts et écoles qui les animent. Depuis les éléments constitutifs de la langue française, le cours se propose ainsi de reconstituer son système et son fonctionnement par le biais de la phonétique, de la phonologie, de la morphologie, de la syntaxe et de la sémantique. Ce survol historique et conceptuel constitue ainsi une première introduction à cette discipline de même qu’à ses applications en littérature, en communication et en traduction.

    Formule pédagogique

    Cours magistraux visant la présentation du matériel théorique, accompagnés de travaux pratiques en classe et d’exercices effectués à domicile. L’accent sera mis sur l’apprentissage progressif des méthodes employées en linguistique en vue de pouvoir les reproduire et d’appliquer ces connaissances à l’étude de textes littéraires.

    Lectures obligatoires

    Nathalie Garric, Introduction à la linguistique, Paris, Hachette Supérieur, 2007.

    Évaluation

    Examen de mi-session, en classe

    30%

    Examen final

    35%

    Devoirs et exercices

    25%

    Présence et participation

    10%

     

     


    FREN 434 — Sociolinguistique du français
    Prof. Chantal Bouchard
    Automne / lundi et mercredi / 14h35-15h55

    Description détaillée

    Préalables, restrictions et cours conjoints

    Aucun

    Contenu

    Introduction générale : linguistique et sociolinguistique. Principales notions de sociolinguistique. Structures sociolinguistiques du français au  Québec : indicateurs, marqueurs et stéréotypes. Langues en contact : diglossie, bilinguisme, multilinguisme, sabirs et créoles. La norme : formation de la langue commune, normes régionales, norme scolaire.Planification linguistique, politique linguistique.

    Formule pédagogique

    Cours magistraux

    Lectures obligatoires

    Un recueil de textes ( coursepack ) sera disponible

    Évaluation

    2 tests en classe 

    70 %

    1 travail écrit    

    20 %

    présence/participation 

    10 %