Conférence de Galia Yanoshevsky: «De l'entretien littéraire à la lettre d'arnaque: les biens politiques de la littérature»

Évènement

Pavillon Leacock salle 738, 855, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, QC, H3A 2T7, CA

Quel point commun entre l'entretien littéraire et l'usage poétique de la lettre d'arnaque? Bien que d'origine différente, les deux genres sont des manifestations du pouvoir politique de la littérature. À la croisée des media et de la littérature, l'entretien littéraire est le «champ de bataille» des forces littéraires et de ses divers acteurs: l'écrivain et son critique, les diffuseurs de la littérature, les éditeurs. Quant à elle, la lettre d'arnaque constitue une source d'inspiration pour les littéraires et les artistes contemporains: la reprise poétique de la lettre d'arnaque (dans la poésie contemporaine sur le web ou dans des spectacles) constitue une manière de parodier les scammeurs, mais constitue aussi une technique de prise de distance critique avec une pratique répandue, destinée à tirer profit du monde développé et rassasié. La reprise esthétique de la lettre d'arnaque permet donc de s'attarder, comme pour un livre ou toute autre œuvre littéraire, sur le sens et les raisons de l'action menée par les scammeurs.

Professeure titulaire à l’Université Bar Ilan (Tel-Aviv), Galia Yanoshevsky est l'auteure de l'essai L'entretien littéraire, anatomie d'un genre (Classiques Garnier, 2018). Elle s'intéresse au pouvoir politique de la littérature à travers des genres routiniers ou peu considérés.

Bienvenue à tous et à toutes.

 

Coordonnées

Contact: 
Alain Farah
Courriel: 
alain.farah [at] mcgill.ca