S’attaquer à la crise des opioïdes

Événement

Chancellor Day Hall NCDH 312, 3644 rue Peel, Montreal, QC, H3A 1W9, CA

Le Groupe de recherche en santé et droit accueille Louis Letellier de St-Just, Caroline Hosatte-Ducassy et Nicholas King, pour une conversation sur les problèmes sanitaires, sociaux et juridiques liés à l'épidémie d'opioïdes, ainsi que sur les mesures possibles pour faire face à cette crise. Cet événement est bilingue.

Résumé

Les opioïdes sont des médicaments qui soulagent la douleur et sont prescrits pour un certain nombre de conditions, souvent pour soulager la douleur. Ils peuvent également être produits ou obtenus illégalement. L'abus et la dépendance aux opioïdes sont devenus une crise de santé publique nationale. Selon le gouvernement du Canada, les surdoses et les décès causés par les opioïdes continuent d'augmenter avec un nombre apparent de 3 987 décès liés aux opioïdes en 2017. La crise exerce également une pression croissante sur les systèmes de santé du pays. En novembre 2016, le ministre de la Santé du Canada a réuni des partenaires du secteur de la santé pour qu'ils s'engagent à prendre des mesures conjointes pour faire face à la crise. Par ailleur, lLe mois dernier, le gouvernement de la Colombie-Britannique a intenté une poursuite contre des sociétés pharmaceutiques pour avoir minimisé les risques liés aux opioïdes.

Panel

Me Louis Letellier de St-Just est avocat en droit de la santé et cofondateur et actuel président de CACTUS MONTRÉAL, le premier programme d’échange de seringues en Amérique du Nord. Il est membre du conseil d’administration du Réseau juridique canadien VIH/Sida et a été l’un des procureurs impliqués dans l’affaire INSITE devant la Cour suprême du Canada. Chargé de cours à la Faculté de médecine de l’Université de Sherbrooke au sein de son département de toxicomanie, il s’intéresse particulièrement à la question du changement des politiques en matière du contrôle des drogues et les droits humains.

Dr. Caroline Hosatte-Ducassy, qui a reçu son diplôme de médecine de l’Université Laval en 2015, complète actuellement sa quatrième année de résidence en médecine d’urgence spécialisée à McGill. Elle s’est toujours intéressée aux défis organisationnels et aux questions éthiques et médicolégales, ce qui l’a motivée à compléter une maîtrise en droit et politiques de la santé à l’Université de Sherbrooke en 2018. Dans ce cadre, elle a rédigé un essai portant sur le rôle des prescripteurs dans la crise des opioïdes, crise de santé publique dont les effets se vivent au quotidien en médecine de première ligne.

Dr. Nicholas B. King is an Associate Professor in the Biomedical Ethics Unit and an Associate member of the Institute for Health and Social Policy and Dept. of Epidemiology, Biostatistics and Occupational Health at McGill University, where he also directs the Policy and Data Science program. He has written on the ethics and determinants of, and policy responses to increasing opioid-related mortality.

Une demande d'accréditation pour 1,5 heures de formation continue obligatoire pour juristes a été déposée auprès d'un dispensateur reconnu.

 

Back to top