Quick Links

Politique d'admission

Ce que nous recherchons

La politique d'admission de la Faculté a pour objectif de retenir les candidats les plus aptes à étudier le droit dans l’environnement bilingue, comparatif et transsystémique unique à McGill. L’excellence et la diversité sont essentielles à la Faculté. En effet, nous estimons que l’excellence de notre Faculté prend sa source dans sa diversité.

Le Comité des admissions cherche des indicateurs tels que la curiosité intellectuelle, l’engagement communautaire, l’éveil (culturel, économique, politique, social et autre), la capacité de leadership, l’aptitude à travailler avec les autres, l’ouverture face à la diversité, la maturité, le sens éthique, le jugement, et la faculté d’adaptation aux conditions tant positives que négatives. 

Les candidats sont retenus par le Comité des admission sur la base d'une évaluation globale du dossier d’admission, en tenant compte du dossier scolaire, des habiletés linguistiques, de la lettre de présentation personnelle, de l'engagement parascolaire, communautaire ou professionnel, ainsi que des lettres de recommandation de chaque candidat (voir Documents justificatifs).

Les étudiants doivent être en mesure de comprendre, à l'écrit et à l'oral, tant le français que l'anglais (voir Langues).

Le Comité des admissions vise la constitution d'un groupe pluriel provenant du Québec, du Canada et d'ailleurs, et représentant un éventail d'aspirations de carrière, d'origines et d'expériences personnelles.

Équité et diversité

La Faculté de droit souscrit à l’équité et la diversité.  Elle accueille les demandes d’admission de personnes autochtones, de personnes handicapées, de personnes racialisées, de personnes de toutes orientations et identités sexuelles, de personnes transsexuelles et/ou transgenres, des femmes, des personnes issues de milieux économiquement défavorisés, et de toute personne qui peut être confrontée à des obstacles systémiques qui influencent l’accès à l’éducation.

La Faculté invite ses candidats à s’auto-identifier et à partager de l’information contextuelle à cet égard dans leur demande (par exemple dans la lettre de présentation personnelle et/ou sous les « circonstances atténuantes »), laquelle sera revue par le Comité d’admission et utilisée en cohérence avec la Charte des droits et libertés du Québec. Par ailleurs, la Faculté encourage ses candidats à remplir le sondage qui suit la demande d’admission. Celui-ci est anonyme et utilisé aux seules fins de statistiques et de développement stratégique de recrutement.

Les candidats autochtones

La Faculté de droit de l'Université McGill encourage tous les candidats autochtones, qu’ils soient Inuits ou Métis ou issus des Premières nations, à présenter leur candidature à notre programme intégré B.C.L./LL.B. et elle invite ces candidats à s'auto-identifier. Cela permet à McGill d'informer ces étudiants des services spécifiques offerts et des possibilités de financement, ainsi que d'évaluer ses progrès dans le recrutement et la rétention d'étudiants qui sont autochtones. Sont inclus tous autochtones visés par un traité, inscrits ou non-inscrits.

Nous sommes conscients que l’exigence d’admission ayant trait au bilinguisme puisse représenter un défi additionnel pour certains candidats autochtones pour qui l’anglais ou le français serait une troisième langue, et potentiellement perçue comme une influence coloniale. Nous ne voulons pas que vous vous interdisiez de postuler sur une base linguistique - nous vous encourageons plutôt à nous parler si vous avez un souci à ce sujet. Une aide financière est disponible aux candidats autochtones admis qui souhaitent améliorer leur niveau d’anglais ou de français avant le début du programme. Une aide financière est également disponible pour aider à remédier à une lacune relative en anglais ou en français pendant vos études ici. Veuillez nous contacter pour savoir comme nous pouvons vous aider.

McGill offre l'occasion aux étudiants autochtones d'étudier et d'effectuer des recherches auprès d'un grand nombre d'universitaires dans un milieu bilingue, ainsi que de travailler sur des questions d'ordre juridique relatives aux intérêts des communautés des Premières nations - en classe comme sur le terrain. La Faculté est l'hôte d'une vibrante association d'étudiant(e)s autochtones en droit et des Initiatives en droits humains autochtones. McGill offre également l'occasion aux étudiants autochtones d'acquérir une expérience pratique de travail à la clinique juridique de Kahnawake, à participer au programme L.E.X.(Law-Éducation-Connexion) avec la Kahnawake Survival School ainsi que la chance de participer au concours de plaidoirie national autochtone, Kawashimhon Moot ou de compléter à McGill une mineure en Études autochtones. Un semestre à l'étranger est également possible au Indigenous Peoples and Policies Program de l'Université de l'Arizona et au Intensive Program in Aboriginal Lands, Resources and Governments de l'école de droit d'Osgoode Hall.

Plusieurs sources de financement sont disponibles pour les personnes autochtones.

La Maison des Premières nations est là pour accueillir les étudiants autochtones qui ont quitté leur communauté pour venir étudier à McGill. Un second chez-soi, la Maison des Premières nations propose les services de jumelage, l'accès à des ordinateurs, conférenciers invités, visites d'aînés, conseiller pédagogique, Association des étudiants autochtones, un centre de ressources en pleine expansion, ainsi que l'hébergement.

Les étudiants autochtones admis en droit peuvent s'inscrire au programme d'été en pré-droit proposé par l'université de Saskatchewan (Program of Legal Studies for Native People (PLSNP)). De l'aide financière est également disponible pour la formation préparatoire.

Les étudiants à temps partiel

Un candidat peut demander l'autorisation de poursuivre ses études à temps partiel, soit avant l'admission (du Comité des admissions qui consultera le Vice-doyen à l'enseignement) ou pendant son cursus à la Faculté (du Vice-Doyen à l'enseignement).  La Faculté peut accorder l'autorisation pour la durée des études ou pour une période limité, à condition que l'étudiant peut démontrer qu'il est incapable de poursuivre des études à temps plein pour une des raisons suivantes:

  • Une grossesse
  • Un problème de santé, un handicap
  • L'obligation d'assumer la charge d'une autre personne
  • De graves difficultés financières
  • Toute autre circonstance exceptionnelle

Les candidats désirant s'inscrire à temps partiel doivent fournir une lettre expliquant les raisons de leur demande, et satisfaire aux mêmes critères d'admission que les candidats désirant s'inscrire à temps plein. Un étudiant à temps partiel doit s'inscrire à un minimum de neuf crédits par semestre et compléter le programme de B.C.L./LL.B. à l'intérieur de sept années académiques. 

Horaire des cours

Tous les cours offerts par la Faculté de droit sont donnés du lundi au vendredi durant le jour. Bien que quelques cours puissent se terminer plus tard, la majorité de nos cours sont enseignés dans la période comprise entre 8h00 et 19h00. La Faculté n’offre pas de cours du soir, de cours par correspondance ou à distance, ou par internet.

Nos étudiants assistent en personne au cours dans les salles de classe de la Faculté. Nous nous attendons à ce que nos étudiants participent pleinement à la vie de la Faculté et à celle de la communauté. 

Un programme contingenté

Le programme de droit à McGill est contingenté et l'admission est donc compétitive. Chaque année, la Faculté accueille 180 nouveaux étudiants. L'expérience des dernières années démontre que le nombre de demandes d'admission est sept fois supérieur au nombre de places disponibles.

Les candidats sont retenus par notre Comité des admissions qui se compose cette année de huit membres à temps plein du corps professoral nommés par le doyen, de deux étudiants finissants en droit choisis par le Comité exécutif de l'Association des étudiant(e)s en droit, et de la doyenne adjointe, Admissions et recrutement. Chaque demande est évaluée par au moins un membre du Comité des admissions. La majorité des demandes sont évaluées par deux ou trois membres avant qu'une décision finale soit rendue par la doyenne adjointe, Admissions et recrutement.

Honnêteté et intégrité de la part des candidats et candidates

L’Université McGill et la Faculté de droit tiennent à l’honnêteté et l’intégrité et s’attendent à ce que les candidats et les candidates se conduisent en conséquence. Le dépôt d’informations fausses, incomplètes, inconsistantes ou trompeuses, ou toute omission qui peut mener à une conclusion fausse ou erronée représente une inconduite dans le dossier de candidature. Des exemples d’inconduite incluent une lettre de présentation personnelle rédigée par une personne autre que le candidat ou la candidate; l’omission de révéler l’existence d’un score LSAT.

La découverte d’une inconduite dans un dossier de candidature pourrait mener – et a déjà mené par le passé – à un refus, ou, si une offre d’admission a été faite, du retrait de cette offre à la discrétion exclusive de l’Université. L’intention n’est pas prise en considération dans la constatation d’une inconduite dans un dossier de candidature.

À titre d’institution membre du Law School Admissions Council (LSAC), la Faculté de droit de McGill se réserve le droit de signaler toute inconduite au Misconduct and Irregularities in the Admissions Process Subcommittee du LSAC pour que cet organisme puisse faire enquête.