Rapport sur le rendement de la dotation 2009-10

Rapport sur le rendement de la dotation 2009-10

Le fonds de dotation de McGill est constitué : i) de dons et legs reçus par l’Université pour être détenus à perpétuité et qui sont, pour la plupart, affectés à des fins particulières; ii) d’actifs désignés par le Conseil des gouverneurs pour constituer une dotation; et iii) d’actifs de certaines unités de McGill et d’entités affiliées à McGill qui ont été affectés au Fonds commun de placement de McGill (le « FCPM »), qui sert d’instrument de placement. La dotation est gérée par le Service des placements de McGill, sous la direction du Comité des placements.

L’objectif général de la dotation est de dégager un rendement global suffisant (rendement et plus-value en capital) pour fournir une source de revenu fiable et optimale aux bénéficiaires du fonds de dotation, couvrir les coûts de fonctionnement annuels de la dotation et préserver la valeur (en dollars réels) du capital de la dotation tout en respectant les normes sociales et éthiques de l’Université.

Le fonds de dotation est géré dans le cadre du FCPM, qui a été créé en 1970. La mise en commun des actifs permet d’investir une masse critique et ainsi obtenir une grande diversification et des économies d’échelle, ce qui s’est traduit au fil des années par de bons rendements, une volatilité réduite et des frais peu élevés de gestion des placements.

Au 31 mai 2010, date de clôture de l'exercice de l’Université, le Fonds commun de placement de McGill (« FCPM »), dont la valeur de marché atteignait 849,2 millions de dollars, était constitué de placements pour les dotations et comptes de McGill gérés au nom des unités de McGill et de ses entités affiliées.

 

Valeur de marché et valeur unitaire du FCPM

Le graphique ci-dessous illustre l’évolution de la valeur de marché et de la valeur unitaire du FCPM sur cinq ans, jusqu’au 31 mai 2010.

Évolution de la valeur de marché et de la valeur unitaire du FCPM (31 mai 2006-2010)

RAPPORT SUR LE RENDEMENT DE LA DOTATION

Croissance du FCPM

Tableau 1 : Variation de la valeur de marché pour l’exercice terminé le 31 mai 2010

  (000’s)
   
Valeur de marché du FCPM au début de l’exercice   769,238
Valeur de marché du FCPM à la fin de l’exercice   849,163
     
Plus-value latente à la valeur de marché 3,296  
Gain réalisé sur la vente de placements 15,364  
Revenu de placements 17,671  
Gain de change 42,546  
Bénéfice total du FCPM   78,877
     
Distribution des revenus de la dotation et frais de gestion   (48,185)
     
Dons et legs 38,676
Capitalisation nette du revenu distribué 10,557  
Apport de capital total net   49,233
     
Variation nette de la valeur de marché durant l’exercice   79,925

UDistribution des revenus

Distribution des revenus pour l’exercice clos le 31 mai

RAPPORT SUR LE RENDEMENT DE LA DOTATION

Pour l’exercice clos le 31 mai 2010, des revenus de 40,3 millions de dollars ont été distribués aux bénéficiaires de la dotation de l’Université. Les revenus sont distribués mensuellement et ajustés chaque trimestre selon les ajouts et retraits de fonds.

En 2009-2010, le taux de distribution unitaire était établi en fonction de 4,25 % de la valeur de marché moyenne de la dotation durant les trois exercices précédents, calculée au 31 mai. Cette pratique permet d’atténuer les effets des fluctuations du marché sur le fonds de dotation et rejoint les pratiques adoptées par d’autres grandes universités nord-américaines; l’idée étant de distribuer une proportion adéquate et prudente des revenus à tous les détenteurs d’unités.

En 2009-2010, le taux de distribution des revenus a été de 14,60 $ par unité. Après qu’il eût été décidé de maintenir le taux de distribution pour l’exercice 2010-11 au même niveau que celui de 2009-10 (14,60 $ par unité), le gouvernement du Québec a annoncé en février 2010, que toutes les universités de la province devaient changer la date de fin de leur exercice financier du 31 mai au 30 avril, à partir du 30 avril 2011. Par conséquent, la distribution des revenus au cours de l’exercice 2010-11 sera calculée sur la période de onze mois se terminant le 30 avril 2011.

En 2009-2010, les frais de gestion ont été de 0,9 % de la valeur de marché moyenne pour les trois exercices précédents. Les frais de gestion incluent les frais d’administration du fonds de dotation, les frais de gestion des placements et les droits de garde, ainsi qu’une contribution aux coûts indirects de l’Université. Les frais de gestion seront calculés de la même manière pour l’exercice 2010-2011, alors qu’ils reposeront sur la valeur de marché moyenne pour les trois exercices se terminant le 31 mai 2009.

Gouvernance et gestion des placements

Le Comité des placements (le « Comité ») est un comité du Conseil des gouverneurs (le « Conseil ») qui supervise le placement des actifs du FCPM. Il incombe au Service des placements d’exécuter les décisions du Comité des placements.

Le Comité est composé de onze membres, qui étaient au 31 mai 2010 : Ian Soutar (Montréal), président; Heather Munroe-Blum (Montréal), principale et vice-chancelière, membre d’office; Marc Weinstein (Montréal), vice-principal (Développement et relations avec les anciens), membre d’office; Anthony Campbell (New York), Gerry Manolovici (New York), Brenda Norris (Montréal), Jeremy Reitman (Montréal), Gerald Sheff (Toronto), Arnold Steinberg (Montréal), Danny Ritter (Montréal) et Stuart Cobbett (Montréal), président du Conseil des gouverneurs, membre d’office qui a joint le Comité des placements au cours de l’exercice. Il n’y a eu aucun départ du Comité durant l’exercice. Les membres sont désignés eu égard à leurs connaissances spécialisées et leur intérêt en matière de placement, d’affaires et d’économie.

En vertu de son mandat, le Comité est chargé de superviser la gestion des placements de l’Université conformément à l’Énoncé de politique de placement (Statement of Investment Policy). Il a notamment pour fonctions : i) de fournir des avis au Conseil quant à l’établissement de politiques liées aux placements et soumettre à cet égard des recommandations à l’approbation du Conseil; ii) de réviser chaque année la justesse de l’Énoncé de politique de placementet présenter des recommandations sur les modifications proposées au Conseil; iii) de recommander au Conseil des lignes directrices concernant le taux de distribution annuel des revenus de la dotation de l’Université; iv) d’étudier et approuver la nomination des gestionnaires et la fin de mandat des gestionnaires de placements et des fournisseurs de services, les mandats des gestionnaires et le rendement de chaque gestionnaire de fonds; et v) de s’assurer que l’Énoncé de politique de placementest respecté.

Les membres du Comité se sont réunis sept fois au cours de l’exercice qui s’est terminé le 31 mai 2010, soit en personne soit par téléconférence. Le taux de participation moyen a été de 66 %.

À l’issue de son examen annuel de l’Énoncé de politique de placement, le Comité a recommandé au Conseil de porter le taux cible de rendement réel à 5,15 % ou un rendement nominal de 5,15 % plus IPC, taux qui était 5,9 % plus IPC l’année précédente, pour refléter l’évolution du taux de distribution des revenus. Cette recommandation a été appliquée à partir du 1er juin 2010.

L’Énoncé des opinions en matière de placement (Statement of Investment Beliefs) est un document de référence utilisé par le Comité pour formuler ses décisions de placement. Il a été examiné et des modifications y ont été apportées au cours de l’exercice.

Il a été recommandé au Conseil de maintenir le taux de distribution des revenus à 4,25 % pendant l’exercice 2010-2011 et d’appliquer ce taux à la moyenne mobile sur trois ans calculée en incluant les trois exercices se terminant le 31 mai 2009. Le Conseil a approuvé ces recommandations en mai 2010.

Les décisions liées aux changements de gestionnaires pour l’exercice terminé le 31 mai 2010 sont indiquées ci-après.

Au cours de l’exercice, de nouveaux accords d’investissement ont été conclus avec deux gestionnaires de fonds spéculatifs. Un de ces gestionnaires investit dans des stratégies globales de positions acheteur/vendeur et des stratégies événementielles. L’autre investit dans un portefeuille orienté acheteur de positions événementielles selon une approche valeur dans des instruments de capitaux propres et des instruments d’emprunt.

Par ailleurs, deux nouveaux mandats de gestion de placements ont été confiés à Desautels Capital Management inc. pour (i) un fonds d’actions mondiales et (ii) un fonds mondial à revenu fixe. Ces mandats sont gérés par des étudiants de la Faculté de gestion Desautels à l’Université McGill.

Des engagements ont aussi été pris dans un fonds de contrats de marchandises et un fonds de sociétés fermées. L’engagement dans les contrats de marchandises visait un fonds canadien de début de croissance dans le secteur pétrolier et gazier (10 millions de dollars). L’engagement dans des fonds d’actions de sociétés fermées visait un fonds canadien investissant dans des titres de sociétés canadiennes en difficulté et sous-évaluées (15 millions de dollars US). 

Durant l’exercice, le mandat de fonds d’actions valeur internationales de Brandes Investment Partners a pris fin et les actifs sous ce mandat de gestion ont été transférés temporairement à State Street Global Markets. Après la clôture de l’exercice, un mandat de fonds d’actions valeur internationales a été confié à Hexavest inc. Aussi après la clôture de l’exercice, les mandats d’actions canadiennes et de fiducie de revenu gérés par Phillips, Hager & North, Acuity Investment Management et MFC Global Investment Management ont pris fin et leur portefeuille d’actions respectif, ainsi que le portefeuille d’actions canadiennes iShares dans RIAL-Holding, ont été assignés à Jarislowsky Fraser, un gestionnaire existant, et à Fidelity Investments Canada (Pyramis Global Advisors), un nouveau gestionnaire, pour les mandats de gestion d’actions canadiennes.

Au 30 juin 2010, environ 95 % des placements de la dotation de l’Université étaient gérés par des gestionnaires de placements externes. Voici la liste de ces gestionnaires et leur mandat respectif :

  • Jarislowsky Fraser (actions canadiennes et américaines)
  • State Street Global Markets (actions internationales, marchés développés, actions canadiennes)
  • State Street Global Advisors (fonds indiciel américain à moyenne capitalisation)
  • LSV Asset Management (actions américaines à faible et moyenne capitalisation)
  • William Blair & Company (actions internationales des marchés développés et émergents)
  • Capital International et Comgest (actions des marchés émergents)
  • Gestion de Placements TD (indice des obligations canadiennes et programme de couverture passive du risque de change)
  • Phillips, Hager & North (fonds à revenu fixe)
  • Fonds de couverture (deux fonds de fonds, surtout investis dans des positions acheteur/vendeur sur actions; un fonds d’actions américaines acheteur/vendeur et deux fonds événementiels)
  • Fonds de sociétés fermées (six fonds de fonds de sociétés fermées investissant dans une combinaison de rachat de fonds de capital-risque de sociétés en Amérique du Nord et en Europe et de fonds secondaires mondiaux; un fonds canadien investissant dans des titres de sociétés canadiennes en difficulté et sous-évaluées; et deux sociétés en commandite canadiennes de financement de capital-risque)
  •  Contrats de marchandises (deux fonds de fonds nord-américains de ressources naturelles, un fonds canadien dans le secteur pétrolier et gazier)
  • Immobilier (quatre sociétés en commandite investissant dans l’immobilier canadien et un fonds de placement immobilier américain à capital variable)

Le Service des placements gère environ 5 % du FCPM à l’interne. Il détient dans un compte des titres qui sont en attente de liquidation ou d’attribution à un gestionnaire de placements externe, en plus de gérer des espèces et quasi-espèces.

Répartition de l’actif

Répartition de l’actif du portefeuille du FCPM selon les catégories d’actif au 30 juin 2010 et au 30 juin 2009.

 

Illustration de la répartition de l’actif du FCPM selon les catégories d’actif au 30 juin (2010 – 834,0 M$; 2009 – 778,6 M$)

RAPPORT SUR LE RENDEMENT DE LA DOTATION

Les changements apportés à la répartition de l’actif du FCPM depuis le 30 juin 2009 se sont traduits par des augmentations dans les actions canadiennes, les actions américaines, les actions internationales et les placements alternatifs. Ces augmentations ont été compensées par des diminutions dans les fonds à revenu fixe, les espèces et quasi-espèces. Ces changements sont le reflet de l’évolution du marché durant l’exercice, ainsi que du rééquilibrage constant du portefeuille. La cible actuelle de répartition de l’actif est 80 % d’actions et 20 % de titres à revenu fixe. La répartition effective de l’actif au 30 juin 2010 respectait la répartition cible approuvée.

Répartition de l’actif du FCPM selon la devise au 30 juin

RAPPORT SUR LE RENDEMENT DE LA DOTATION

Le tableau ci-dessus illustre la répartition de l’actif selon la devise pour l’ensemble des placements au 30 juin. La diminution de 4,9 points de pourcentage de l’engagement dans les titres canadiens et l’augmentation correspondante dans les titres américains et internationaux, reflètent l’évolution des marchés durant l’exercice ainsi que les activités de rééquilibrage.

Mesure du rendement 2009-2010

Chaque trimestre de l’année civile, un service indépendant de mesure du rendement évalue le rendement du FCPM. Les taux de rendement des placements présentés correspondent au rendement global, soit à la somme de la plus-value en capital réalisée et latente, et des revenus perçus et accumulés. Le tableau ci-dessous fait état du rendement dégagé par l’ensemble du FCPM et tous les gestionnaires externes (exclusion faite de RIAL-Holding, des prêts hypothécaires consentis au personnel et du programme de couverture du risque de change) sur diverses périodes se terminant le 30 juin 2010, ainsi que du rendement médian de BNY Mellon Canadian Master Trust Universe (comprenant 86 caisses de retraite), de BNY Mellon Endowments & Foundations Universe (comprenant 21 participants), de l’objectif de rendement absolu, du rendement composé de quatre fonds de dotation d’universités canadiennes choisies, et de l’indice de référence composé du FCPM.

 

 

Rendements annualisés

 

1 an

3 ans

5 ans

10 ans

Total du fonds de dotation (FCPM)

7,1%

-3,4%

1,6%

2,4%

Ensemble des gestionnaires externes (exclusion faite de RIAL-Holding,
des prêts hypothécaires consentis au personnel et du programme
decouverture du risque de change)

4,2%

-2,5%

2,2%

2,8%

Moyenne composée des rendements de quatre fonds de dotation
d’universités canadiennes choisies

7,8%

-5,7%

1,2%

3,5%

Rendement médian – BNY Mellon Canadian Master Trust Universe

7,9%

-1,8%

3,3%

4,3%

Rendement médian – BNY Mellon Endowments & Foundations Universe  

7,8%

-2,3%

2,3%

3,1%

Objectif de rendement absolu  

6,9%

7,2%

7,6%

7,8%

Indice de référence composé
(pondérations ciblées multipliées par le rendement des indices correspondants)

5,9%

-2,9%

1,8%

1,0%

Préparé par le Service des placements de l’Université McGill

Back to top