McGill investit 3,1 M$ dans le plus grand parc éolien en mer d'Amérique du Nord

Lorsqu’il sera fonctionnel en 2026, le projet d’énergie renouvelable fournira de l’électricité pour alimenter 660 000 ménages.
Image par BOEM-OPA. Licence Attribution, Pas d'Utilisation Commerciale, Partage dans les Mêmes Conditions

Le 22 février 2024, le gestionnaire des placements alternatifs Stonepeak a fait l’acquisition de 50% du projet Coastal Virginia Offshore Wind, ou « CVOW », du Dominion Energy. Le Fonds de dotation de McGill a engagé 25 millions $ américains dans le Global Renewable Fund de Stonepeak, un fonds spécialisé dans les infrastructures d'énergie renouvelable. Cet investissement fait partie des exemples les plus récent des investissements durables de l’université qui s’inscrit dans le cadre des nouveaux objectifs d’investissement socialement responsable.

CVOW est un parc éolien extracôtière avec une capacité de 2,6 gigawatts qui devrait être opérationnel d’ici la fin de 2026. Situé environ 45 kilomètres des côtes de la Virginie, le projet sera le plus grand parc éolien en mer au l’Amérique du Nord. Les 176 éoliennes de Siemens Gamesa généreront assez énergie pour répondre à la demande d’électricité de 660 000 foyers. En évitant les émissions générées par les installations électriques alimentées par des combustibles fossiles, CVOW jouera un rôle fondamental aux décarbonisations de la Virginie et la Caroline du Nord.

Le projet, dont le cout total est de 9,8 milliards $ américains, fait partie de la première génération des parcs éoliens en mer aux États-Unis. Comparée à l’Europe et l’Asie, l’énergie générée par des parcs éolien en mer est encore peu développée. Les hausses de taux d'intérêt et de l’inflation ont freiné le développement entrainant plusieurs annulations de projets au cours des dernières années, mais cette tendance semble s’inverser en 2023. L’année passée, la capacité nationale était à seulement 42 mégawatts qui étaient générés du parc éolien du Block Island et le projet pilote du CVOW. Cependant, d'ici à la fin de l'année, elle augmentera à environ 1 gigawatt suivant l'achèvement des parcs éoliens South Fork and Vineyard Wind 1 plus tard cette année.

Le projet CVOW respecte présentement les délais et le budget, ayant entièrement achevé les phases de location et de développement, y compris une revue environnementale par l'agence gouvernmentale Bureau of Ocean Energy Management. Selon Dominion Energy, le projet devrait générer 1100 emplois et plus de 82 millions $ de salaires et d'avantages pour l'économie locale annuellement lorsqu’il sera fonctionnel. La compagnie s’est aussi engagé à employer une main-d'œuvre syndiquée pendant la construction, ayant annoncé un partenariat avec les syndicats du bâtiment d'Amérique du Nord.

L'investissement durable est l'un des huit engagements de la phase II de l'approche d'investissement socialement responsable de McGill. L'objectif de la phase II prévoit que 10 % du Fonds d'investissement de McGill soit investi en alignement avec les objectifs de développement durable des Nations Unies. CVOW contribue directement à cet engagement, car l'énergie éolienne offshore est alignée sur l'ODD 7 : «garantir l'accès à une énergie abordable, fiable, durable et moderne pour tous» et l'ODD 14 : «conservation et utilisation durable des océans, des mers et des ressources marines pour un développement durable. »

Le Global Renewable Fund de Stonepeak représente 11,3 M$ ou 0.5% du Fonds commun de donation de McGill au 29 de février 2024. Le fonds comprend également des actifs éoliens en mer taïwanais et japonais, des projets solaires nord-américains et caribéens, et a également récemment acquis quatre parcs éoliens terrestres situés aux États-Unis, d'une capacité totale de 957 mégawatts.

Back to top