Programmes de cours autochtones à McGill


McGill s’emploie à accroître la présence des points
de vue et des méthodes autochtones en classe.

 


Pour obtenir des recommandations de ressources et de méthodes de recherche autochtones, consultez cette page.

Pour en savoir plus sur l’expédition des étudiants du Bureau de l’éducation des Premières Nations et des Inuits ou le cours d’études autochtones sur le terrain, regardez les vidéos ci-dessous.

Si vous étudiez à McGill, vous trouverez ci-après une liste des cours auxquels vous pouvez vous inscrire.

Faculté des arts

Anthropologie

Histoire de l’art

Études canadiennes

Anglais

Genre, féminisme, sexualité et justice sociale

Histoire

Études autochtones

Leprogramme d’études autochtones de l’Université McGill a vu le jour en 2014 après des années de recherche, de réflexion et de militantisme de la part des étudiants et des communautés autochtones du campus. Actuellement un programme de mineure offert par la Faculté des arts, il est administré par l’Institut d’études canadiennes de McGill. Les études autochtones, ce ne sont pas que des cours avec du contenu autochtone : c’est la mobilisation du savoir autochtone et des méthodes, normes et attentes qui lui sont propres dans le milieu universitaire.

Même s’il est relativement nouveau, ce programme de mineure est un vecteur essentiel de mobilisation et de rayonnement des Autochtones. En organisant et en parrainant des activités publiques et des projets de rayonnement, et en faisant venir chaque année des détenteurs du savoir autochtone à McGill, les acteurs du programme en ont fait le pilier des initiatives autochtones et du développement de la communauté sur le campus.

Cours interdisciplinaire sur le terrain

Les étudiants de l’École de service social, de la Faculté de droit, de la Faculté de médecine et du Département d’anthropologie peuvent suivre le cours d’études autochtones sur le terrain (IDFC 500). Pendant ce cours de quatre semaines, dont une passée à Kahnawà:ke, les étudiants découvrent les coutumes, les valeurs et les modes de vie autochtones en participant à des ateliers avec des Aînés et en étant encadrés par leurs professeurs de McGill. Au moyen d’une approche globale et d’un travail collectif interdisciplinaire, on leur présente les dimensions physique, affective, intellectuelle et spirituelle des cultures autochtones. Cet apprentissage de terrain est complété par des activités sur le campus.

Sciences politiques

Service social

Sociologie

Faculté des sciences de l’agriculture et de l’environnement

Faculté des sciences de l’éducation

Le Bureau de l’éducation des Premières Nations et des Inuits travaille en collaboration avec les autorités scolaires des Premières Nations et des communautés inuites partout au Québec – comme la commission scolaire Kativik Ilisarniliriniq (Première Nation KI), la commission scolaire crie, le Kahnawà:ke Education Center, le Centre d’éducation de Kanehsatà:ke et la Commission scolaire Central Québec au nom de la Nation Naskapi de Kawawachikamach – pour offrir des programmes de formation à l’enseignement et de perfectionnement professionnel dans les communautés.

Études intégrées en sciences de l’éducation – Bureau de l’éducation des Premières Nations et des Inuits

Faculté de médecine

Le Programme autochtone des professions de la santé, qui relève de la Faculté de médecine, consiste en plusieurs initiatives qui visent à enseigner du contenu autochtone aux étudiants des professions de la santé. Plusieurs départements y participent (médecine, médecine dentaire, soins infirmiers, entre autres). Pour en savoir plus, cliquez ici.

École d’éducation permanente

L’École d’éducation permanente propose plusieurs programmes de certificat destinés aux étudiants autochtones et aux étudiants qui veulent travailler dans une communauté autochtone. Ces programmes, qu’on peut suivre dans certaines communautés, portent entre autres sur l’éducation et la gestion d’entreprise. Ils ont été créés en collaboration avec des Autochtones et financés par des subventions visant à améliorer l’éducation autochtone.

Pour en savoir plus, consultez la page des programmes.

Découvrez le certificat en gestion d’entreprise autochtone et le certificat en administration et gouvernance publiques :

Icône PDF Gestion d’entreprise autochtone

Icône PDF Administration et gouvernance publiques

Certificat en gestion d’entreprise autochtone

Certificat en gestion des services de santé et des services sociaux

  • Uniquement offert en partenariat avec les organismes de santé sous forme de programme adapté.
  • En savoir plus ici.

Certificat en administration et gouvernance publiques

  • En savoir plus ici.

Diplôme en gestion des services de santé et des services sociaux

  • Uniquement offert en partenariat avec les organismes de santé sous forme de programme adapté.
  • En savoir plusici.

Diplôme en administration et gouvernance publiques

  • En savoir plus ici.

 

Programmes d’études autochtones – Éléments essentiels

Faculté de droit

À la Faculté de droit, il y a désormais un cours de première année obligatoire sur les traditions juridiques autochtones. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Programme autochtone des professions de la santé

Réponse aux appels à l’action très à propos formulés par la Commission de vérité et réconciliation en 2015, le Programme autochtone des professions de la santé vise à améliorer l’éducation en santé autochtone pour qu’apprenants et enseignants prodiguent aux peuples autochtones des soins culturellement adaptés qui répondent à leurs besoins.

À l’heure actuelle, en ce qui concerne les programmes d’études, les acteurs du Programme jouent un rôle de consultation et de mentorat auprès de chacune des écoles selon l’évolution de leurs programmes autochtones en santé, favorisent le perfectionnement des membres du corps professoral selon les principes du rayonnement communautaire et prônent l’équité des processus pour les étudiants et les enseignants autochtones.

Bureau de l’éducation des Premières Nations et des Inuits

Le Bureau de l’éducation des Premières Nations et des Inuits a pris d’importantes mesures pour autochtoniser le contenu et la présentation des cours. À Listuguj, à Eeyou Istchee et au Nunavik, les cours sont tous donnés (entièrement ou conjointement) par des détenteurs de savoir de la région qui, en classe, ont recours à des pratiques de formation et d’apprentissage locales et à des connaissances culturelles pertinentes, le tout constituant la base de leur enseignement.

Lors de la création du baccalauréat en éducation des Premières Nations et des Inuits à Listuguj, le Bureau a collaboré avec la direction de l’enseignement locale pour modifier les modalités des cours et adapter et sélectionner les cours avant que le programme soit lancé. Les étudiants de Listuguj ont suivi des cours d’éducation physique autochtone et de compétences culturelles micmaques. Avant que les cours soient donnés au Nunavik, les enseignants de McGill s’y sont rendus et ont passé trois jours à faire de la planification intensive aux côtés de leur pair inuk.

Dans tous les programmes du Bureau, les cours (contenu et présentation) sont autochtonisés, en étroite collaboration avec les partenaires locaux. On prévoit généralement des interventions d’Aînés, des prières et déclarations d’intention d’ouverture et de clôture, des bilans ainsi que plusieurs formes d’expression et de transmission des connaissances.

École d’éducation permanente

L’École d’éducation permanente offre des ateliers de formation culturelle au personnel enseignant. Par exemple, tous les chargés de cours qui travaillent auprès des communautés inuites suivent un atelier de deux jours pour en savoir plus sur la culture inuite et la vie nunavikoise grâce à la Régie régionale de la santé et des services sociaux du Nunavik. Cette formation, qui a lieu à Ullivik (Module du Nord québécois), débouche sur des ressources et des programmes d’études adaptés aux étudiants inuits. Comme les enseignants de l’École exercent également dans leur domaine d’enseignement, ils peuvent faire profiter la classe de leur savoir-faire et de leur expérience concrète. Les chargés de cours de l’École d’éducation permanente ont constamment recours à des pratiques culturelles dans leurs cours, et beaucoup d’entre eux ont déjà donné des cours dans des communautés de Premières Nations, de Métis et d’Inuits au Québec.

École de service social

À l’École de service social, dans le cadre du mandat d’élaboration des programmes d’études d’Indigenous Access McGill qui a bénéficié d’une subvention initiale de Santé Canada, les membres du corps professoral ont créé le cours d’études autochtones sur le terrain. . L’objectif était d’enseigner aux étudiants les cultures et points de vue autochtones, notamment les enseignements iroquoiens et leur rapport au champ de pratique des étudiants.

Durant ce cours intensif de quatre semaines (dont une passée à Kahnawà:ke, en territoire mohawk), les étudiants découvrent les coutumes, les valeurs et les modes de vie autochtones en participant à des activités et des ateliers quotidiens, animés par un Aîné de Kahnawà:ke et des représentants locaux du domaine de pratique des étudiants. En huit ans, ce cours est devenu un espace de réconciliation, où étudiants autochtones et allochtones découvrent les cultures autochtones dans leur globalité. Il comporte des dimensions physique, affective, intellectuelle et spirituelle axées sur l’expérience, de sorte que les étudiants participent en permanence à des activités culturelles.

L’École de service social a aussi prévu un cours obligatoire sur les enjeux des Premières Nations dans le baccalauréat en travail social. Elle estime que ce cours essentiel préparera les futurs travailleurs comme il se doit. McGill est le premier endroit au Québec à avoir pris une telle mesure. Qui plus est, le cours est exclusivement donné par des Autochtones (membres permanents du corps professoral et chargés de cours à temps partiel de l’École), ce qui illustre le savoir-faire autochtone grandissant de l’École de service social.

Back to top