État de la situation sur l’équité salariale

Nouvelles

Chers collègues,

En mars 2016, l’Université McGill a complété l’évaluation du maintien de l’équité salariale de 2010 pour tous les groupes d’employés, comme l’exige la législation québécoise. Nous comptions alors déployer la phase de mise en œuvre à l’automne 2016, qui comprend l’entrée en vigueur d’ajustements salariaux rétroactifs pour certains groupes d’employés.

Cependant, trois organisations syndicales et certains employés ont exercé un droit que leur confère la loi en déposant une plainte auprès de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) du Québec, organisme responsable de l’équité salariale. Ces plaintes, qui ont donné lieu à l’interruption du processus, doivent être réglées avant que nous puissions verser des paiements ou procéder à des ajustements salariaux. En effet, ces plaintes proposent l’adoption de modifications qui pourraient entraîner des répercussions à l’égard du calcul de l’évaluation du maintien de l’équité salariale à l’échelle de l’Université, si bien que pour l’instant, il est impossible de déterminer quels employés ont droit à un ajustement salarial ni quelle somme ils devraient recevoir. Désireuses de résoudre ce différend, les parties ont entamé, sous l’égide de la CNESST, une démarche de conciliation au printemps 2017.

Nous sommes convaincus de parvenir à un dénouement positif. Les discussions se poursuivent, et l’Université demeure engagée à étudier l’ensemble des pistes de solution à sa portée afin d’aboutir à une conclusion qui soit à la fois acceptable de part et d’autre et respectueuse des exigences imposées par la Loi sur l’équité salariale. 

Nous vous tiendrons au fait de l’évolution de la situation.

Bien cordialement,

 

Diana Dutton
Vice-principale adjointe par intérim, Ressources humaines

Étiquettes: