Paul-Etienne Rainville

Paul-Etienne Rainville a complété en 2018 une thèse de doctorat portant sur l’histoire des luttes en faveur des droits humains au Québec, des années d’après-guerre à la Révolution tranquille (1945-1960). Ses intérêts de recherche portent sur l’histoire de la citoyenneté, de l’État, des relations interethniques, du colonialisme, des identités, des mouvements sociaux et des droits humains. Publiés dans plusieurs revues (Canadian Historical Review, Histoire Sociale/Social History, Droits et libertés), ses travaux ont été récompensés par des prix prestigieux, dont le Prix du meilleur article (français) du Groupe d’histoire politique de la Société historique du Canada (2019) et le Prix du livre politique de l’Assemblée nationale du Québec (2019). Chercheur en résidence au Centre de recherches interdisciplinaires en études montréalaises (CRIEM, 2019-2020), il rédige actuellement un ouvrage synthèse sur l’histoire des identités montréalaises, destiné au développement du futur Centre des mémoires montréalaises (MEM). Depuis mai 2020, il poursuit un stage postdoctoral à l’Université de Toronto (CRSH-FRQSC, 2020-2022), sous la supervision de Sean Mills, au cours duquel il étudie les débats qui ont entouré l’adoption des premières lois antidiscrimination au Québec, au début des années 1960.

Back to top