19th-Century Mark-up Language and the Future of the Library

Event

Leacock Building Room 232, 855 rue Sherbrooke Ouest, Montreal, QC, H3A 2T7, CA

A Public Lecture by 
Andrew Stauffer
Department of English, University of Virginia,
Director of the NINES Project

Friday, September 21, 2012
at 5:00 p.m.
McGill University
Leacock Building, Room 232

This lecture draws on the wealth of marginalia – names, dates, marks, signatures, comments, and drawings – which nineteenth century readers marked in their books. Prof Stauffer uses this evidence to reconstruct the history of how Victorian readers interacted with their books, and how they interacted with each other through their books. Projects such as Google Books make digital versions of these volumes more accessible to modern readers.  But as a result, many libraries are making physical copies of nineteenth-century books less accessible to readers, by moving them to off-site storage or de-accessioning them altogether. Considering not only how readers interacted with books in the past, but also how readers might interact with books in the future, Prof Stauffer’s lecture will be of interest to anyone concerned about the past and future of the book and the library.

Free and open to the public.
Reception to follow.

RSVP encouraged but not required to interactingwithprint [at] mcgill.ca

 


 

Le groupe de recherche Interactions avec l'imprimé présente : une conférence publique

« Le langage de balisage au dix-neuvième siècle et le futur de la bibliothèque »  

Une conférence publique de
Andrew Stauffer
Département d'anglais, Université de Virginie
Directeur du projet NINES

 

Vendredi, 21 septembre 2012
à 17:00
Université McGill
Pavillon Leacock, salle 232

Cette présentation porte sur les nombreuses annotations (marginalia) - noms, dates, traits, signatures, commentaires et dessins, que les lecteurs du dix-neuvième siècle ajoutaient à leurs livres. Professeur Stauffer utilise ces sources afin de reconstruire l'interaction entre les lecteurs et leurs livres à l'époque victorienne, de même que l'interaction entre les lecteurs eux-mêmes. Les projets de numérisation tels que Google Books favorisent l'accessibilité de plusieurs de ces volumes pour les lecteurs d'aujourd'hui. Mais en contrepartie, plusieurs bibliothèques restreignent maintenant l'accès aux copies physiques de ces ouvrages, soit en les plaçant dans des sites de conservation externes ou en les rendant simplement inaccessibles pour les lecteurs. Réfléchissant sur l'interaction entre les lecteurs et leurs livres dans le passé, mais aussi sur le futur de cette interaction, la présentation du professeur Stauffer intéressa tous ceux qui se soucient du passé et de l'avenir du livre et de la bibliothèque. Veuillez noter que la conférence sera donnée en anglais 

Gratuit et ouvert au public.
Une réception suivra la conférence.
RSVP suggéré mais non obligatoire à interactingwithprint [at] mcgill.ca

Back to top