Introduction: Cancer de l'Ovaire

Pour commencer, il existe 5 types principaux des cancers liés à la gynécologie: Cancers Ovarien, Cervical, Utérin, Vaginal et Vulvaire. Bien que certains de ces cancers puissent être détectés et diagnostiqués avec un examen unique et spécialisé (comme le test de Pap pour le cancer du col de l'utérus), le cancer de l'ovaire est une exception. 

Malheureusement, il n'y a pas un seul examen médical qui peut être utilisé pour déterminer définitivement la présence du cancer de l'ovaire. Ce manque d'un seul examen médical spécifique est l'une des principales raisons pour lesquelles le cancer de l'ovaire est souvent diagnostiqué dans son stade irréversible et avancé. Une autre explication du diagnostic fréquemment retardé du cancer de l'ovaire est que les symptômes sont vagues et non-spécifiques. 

"Il n'y a pas un seul examen médical qui peut être utilisé pour déterminer définitivement la présence du cancer de l'ovaire."

 

Les signes physiques signalant le début du cancer de l'ovaire sont très vagues et, par conséquent, sont souvent rejetés comment physiologiquement normaux par les femmes symptomatiques. 

Par exemple, les symptômes vagues, mais dominants, liés au cancer de l'ovaire incluent le ballonnement, satiété précoce, douleur dans le bas-ventre, et augmentation de la fréquence urinaire. Par conséquent, parce que les symptômes prédominants signalant le cancer de l'ovaire sont ambigus, il sont souvent ignorés.

"Les signes physiques signalant le début du cancer de l'ovaire sont très vagues et, par conséquent, sont souvent rejetés."

                                                                                                                                                                             

En résumé, il existe deux justifications qui expliquent la nature mortelle du cancer de l'ovaire. Tout d'abord, il n'y a pas de test médical spécifique capable de détecter et de diagnostiquer le cancer de l'ovaire. Deuxièmement, les femmes symptomatiques ne trouvent pas nécessaire de se présenter chez un médecin, en raison de la nature silencieuse et peu claire de leurs symptômes. 

Le développement d'un examen médical innovant pour la détection précoce du cancer de l'ovaire et la présentation immédiate des femmes symptomatiques à leurs médecins sont essentiels, car le cancer de l'ovaire est le cancer gynécologique le plus grave. En fait, il est statistiquement prouvé que 2800 femme canadiennes seront diagnostiquées avec un cancer de l'ovaire en 2016. Parmi ces 2800 femmes diagnostiquées, 1750 de ces femmes décéderont de la maladie. Ces données se traduisent par un taux de décès de 62,5% chez les femmes canadiennes atteintes du cancer de l'ovaire.

"Le cancer de l'ovaire est le cancer gynécologique le plus meurtrier. Il y a un taux de décès de 62,5% chez les femmes canadiennes." 

 

Maintenant qu'une brève introduction au cancer de l'ovaire a été définie, la principale question qui nous interroge à ce moment est:

Comment le cancer de l'ovaire peut-il être diagnostiqué à son stade précoce?

                                                                              C'est là que le projet DOvEE arrive! 

 

 

 

 

 

 

 

Banneau en bas

Le Projet DOvEE est subventionné par les Instituts de Recherche en Santé du Canada et le Centre Universitaire de Santé McGill