Directives : Prévention de la propagation de la COVID-19 sur le campus

Révisé le 20 octobre 2020

Les présentes directives décrivent les mesures de sécurité et de prévention mises en place dans le cadre de la reprise progressive et graduelle des activités sur les campus de l’Université McGill. Conformes aux directives des autorités de santé publique fédérales et provinciales ainsi qu’aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), ces consignes visent à préserver la santé des membres de notre communauté et à prévenir la propagation de la COVID-19.

Le présent document fera l’objet de mises à jour au fur et à mesure que de nouvelles consignes seront données.

Responsabilités

Notre engagement collectif : La toux, la fièvre et les difficultés respiratoires font partie des symptômes courants de la COVID-19, mais il arrive qu’ils soient plutôt subtils, surtout au début de la maladie, comme une toux occasionnelle ou un léger essoufflement, sans fièvre. Chez certaines personnes, on constate une perte temporaire du goût ou de l’odorat. Tous les membres de la communauté mcgilloise doivent s’engager à se placer en isolement à la maison à l’apparition du moindre symptôme de ce genre. Il vaut mieux manquer quelques jours de travail ou de cours par excès de prudence que transmettre la maladie.

Principes directeurs

Alors que les activités reprennent graduellement sur le campus, il faut tenir compte des principes de base suivants :

  • La santé et la sécurité des McGillois sont la priorité.
  • La reprise des activités sur le campus doit se dérouler dans le respect des exigences émises par les autorités de santé publique et conformément aux directives gouvernementales.

Dans cet esprit, il faut respecter les directives ci-dessous :

  • Maintenir une faible densité partout. On estime qu’avec une densité moyenne correspondant à 30 % de la densité habituelle d’un immeuble (une personne sur trois), il est généralement possible de respecter la règle des deux mètres de distance.
  • Lorsqu’il n’est pas possible de maintenir une distance physique suffisante, il faut adopter d’autres mesures, comme l’installation de barrières physiques ou le port d’équipement de protection individuelle (EPI).
  • Chaque unité doit élaborer un plan décrivant les mesures prises pour un redémarrage en toute sécurité des activités en présentiel avant son retour sur le campus.
  • Nous devons tous promouvoir la santé publique et, ensemble, veiller à la santé et à la sécurité de la communauté mcgilloise. Conformément au Système de responsabilité interne de McGill, tous les McGillois, peu importe leur fonction, doivent prendre des initiatives en matière de santé et de sécurité, chercher des solutions aux problèmes et favoriser l’amélioration continue.

Planification de la reprise des activités

  • C’est aux facultés et aux unités administratives qu’incombe la responsabilité de déterminer quelles activités peuvent reprendre graduellement et à partir de quel moment, dans le respect des présentes directives. Un plan de reprise doit décrire les mesures prises pour assurer la santé et la sécurité. La page Directives : Reprise des activités en présentiel renferme des renseignements à ce sujet.
  • La reprise doit se faire en coordination avec le directeur de l’immeuble si les activités doivent avoir lieu dans des immeubles de l’Université.

Transmission du virus

Les coronavirus humains peuvent infecter le nez, la gorge et les poumons. Ils se propagent le plus souvent :

  • par les gouttelettes respiratoires projetées lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue;
  • par contact personnel étroit prolongé avec une personne infectée, comme une poignée de main;
  • par contact avec des surfaces infectées, suivi du contact de la main avec la bouche, le nez ou les yeux avant un lavage des mains.

Les données actuelles indiquent que la COVID-19 se transmet de personne à personne lorsqu’il y a un contact étroit; l’éloignement physique est donc une mesure de prévention essentielle. Les gouttelettes peuvent parcourir quelques pieds avant de tomber au sol ou de s’évaporer, d’où la règle des deux mètres (six pieds) de distance. Un bon lavage des mains, une bonne hygiène respiratoire et l’utilisation d’un désinfectant efficace pour le nettoyage sont également des mesures importantes à adopter pour limiter la transmission du virus.
Les personnes infectées par la COVID-19 peuvent n’avoir que peu de symptômes, voire aucun symptôme. Vous ne reconnaîtrez peut-être pas les symptômes de la COVID-19, car ils s’apparentent à ceux d’un rhume ou d’une grippe. Parmi les symptômes, on compte :

  • la toux;
  • la fièvre;
  • des difficultés respiratoires;
  • la perte soudaine de l’odorat.

Les symptômes peuvent prendre jusqu’à 14 jours à apparaître après l’exposition à la COVID-19. Des études récentes prouvent qu’une personne infectée qui ne présente aucun symptôme peut transmettre le virus. Il peut s’agir d’une personne :

  • qui ne présente pas encore de symptômes (présymptomatique); ou
  • qui ne présentera jamais de symptômes (asymptomatique).

Mesures générales

  • Ne venez pas sur le campus si vous présentez un symptôme associé à la COVID-19 ou si vous avez été exposé à une personne qui a reçu un diagnostic de COVID-19 au cours des 14 derniers jours.
  • Lavez-vous les mains fréquemment avec du savon et de l’eau pendant au moins 20 secondes en frottant les paumes, le dos de chaque main, entre les doigts, les pouces et le dessous des ongles. Rincez-vous les mains et séchez-les bien. (Vidéo sur le lavage des mains).
  • En l’absence de savon et d’eau, utilisez un antiseptique à base d’alcool. Des distributeurs de désinfectant pour les mains ont été installés à l’entrée de chaque immeuble du campus.
  • Pratiquez une bonne hygiène respiratoire en toussant ou en éternuant dans un mouchoir en papier ou dans le pli du coude, et non dans votre main; jetez immédiatement dans une poubelle les mouchoirs utilisés et lavez-vous les mains.
  • Portez un masque ou un couvre-visage lorsque vous entrez ou circulez dans un immeuble.
  • Évitez les contacts directs avec d’autres personnes.
  • Restez toujours à deux mètres des autres personnes lorsqu’aucun autre moyen de protection physique n’est en place.
  • Portez un masque ou tout autre EPI approprié lorsqu’il n’est pas possible de maintenir une distance de deux mètres avec les autres personnes et qu’aucun autre moyen de protection physique n’est en place.
  • Maintenez une faible densité partout. On estime qu’avec une densité moyenne correspondant à 30 % de la densité habituelle d’un immeuble (une personne sur trois), il est généralement possible de respecter la distanciation de deux mètres. Dans les laboratoires où les chercheurs utilisent plusieurs instruments ou appareils, ces derniers doivent respecter une densité de 16 mètres carrés par personne afin de pouvoir se déplacer tout en respectant la distanciation de deux mètres.
  • Réorganisez les lieux de travail ou les processus afin que la règle de distanciation puisse être respectée. La page Trousse : Planification de la reprise des activités en présentiel renferme des renseignements supplémentaires à ce sujet.
  • Les salles de repas et de pause peuvent être utilisées, mais les occupants doivent respecter la règle des deux mètres de distance et les surfaces doivent être nettoyées après usage.
  • Nettoyez fréquemment les surfaces et les objets, surtout ceux que l’on touche souvent.
  • Évitez de partager des fournitures et du matériel, si possible. Sinon, respectez les règles concernant le nettoyage.
  • L’accès est réservé aux personnes munies d’une carte d’accès. Une autorisation préalable est nécessaire.
  • Des affiches apposées aux entrées et aux sorties, près des ascenseurs, dans les cages d’escalier et dans d’autres lieux communs rappellent à tous les nouvelles mesures de prévention mises en place.
  • Livraisons : Des mesures doivent être mises en place pour réduire le nombre de personnes de l’extérieur de McGill qui circulent dans les immeubles, y compris pour des livraisons.

Un non-respect de ces consignes pourrait entraîner une limitation de l’accès, une exclusion de l’immeuble ou des mesures disciplinaires.

Masques et couvre-visage

Conformément à la récente directive du gouvernement du Québec, toutes les personnes qui entrent et qui circulent dans un immeuble de l’Université McGill doivent porter un masque ou un couvre-visage. Il faut notamment porter un masque ou un couvre-visage dans les halls d’entrée, les aires d’accueil, les ascenseurs, les corridors, les aires communes et les toilettes.

Le port du masque ou du couvre-visage est particulièrement important lorsque le respect de la distance de deux mètres est impossible. Des conditions et exceptions peuvent s’appliquer dans certains endroits. Par exemple, lorsqu’elle ne circule pas dans une aire commune, une personne peut retirer son couvre-visage si elle peut rester à deux mètres des autres, qu’elle est protégée par une barrière physique ou qu’elle est seule dans un bureau fermé, une unité ou un laboratoire. Une personne qui travaille seule dans une zone de 16 mètres carrés qui lui est réservée dans un laboratoire peut également retirer son couvre‑visage.

Cette directive ne s’applique pas aux personnes qui ne peuvent pas porter de masque ou de couvre‑visage pour des raisons de santé.

Les règles en matière d’EPI au travail passent avant cette directive. Par exemple, une personne qui travaille dans un laboratoire doit retirer son couvre-visage s’il constitue un risque pour la sécurité, comme pendant une tâche effectuée à proximité d’une flamme nue.

L’Université vous encourage à apporter vos propres couvre-visage réutilisables. Des masques jetables seront toutefois offerts sur demande.

Le port du masque ou du couvre-visage en public vient s’ajouter aux mesures de prévention déjà en place, comme le lavage des mains et le respect de la distanciation physique; il ne les remplace pas.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consultez la page Port du couvre-visage (masque artisanal) dans les lieux publics.

Rappel sur l’utilisation des masques et des couvre-visage :

  • Apprenez à bien utiliser les masques et les couvre-visage en regardant ce vidéo.
  • Lavez-vous les mains avant de mettre le masque ou le couvre-visage et après l’avoir enlevé. Retirez le masque ou le couvre-visage en le tenant par les élastiques pour éviter de toucher le devant du masque ou du couvre-visage.
  • Portez le masque ou le couvre-visage sur la bouche et le nez.
  • Remplacez le masque ou le couvre-visage s’il est humide ou souillé.

Équipement de protection individuelle

Divers articles d’équipement de protection individuelle (EPI), notamment des masques et des gants, sont déjà utilisés dans un certain nombre d’activités régulières – recherche, nettoyage, construction – qui se déroulent sur les campus de McGill.

Le port d’articles d’EPI contre la COVID-19, comme des masques médicaux et des lunettes de protection, est obligatoire lorsque les travailleurs ne peuvent pas maintenir une distance de deux mètres entre eux et en l’absence d’autres mesures de prévention, notamment des cloisons de protection.

Le cas échéant, le superviseur ou le directeur établira la liste de l’EPI contre la COVID-19 pendant sa planification de la reprise des activités, et les articles seront fournis par l’Université.

Remarque : Le couvre-visage n’est pas considéré comme un article d’EPI. Si un masque fait partie de l’EPI obligatoire, il s’agit d’un masque médical ou d’un masque ASTM niveau 1.

Nettoyage

Conformément aux présentes directives, il faut procéder à une intensification du nettoyage, notamment sur les surfaces fréquemment touchées.

La page Directives : Reprise des activités en présentiel renferme une description détaillée des mesures de nettoyage à respecter dans les immeubles. Les éléments à prendre en compte lors de la planification des activités de nettoyage supplémentaires dans les lieux de travail sont expliqués dans la page Trousse : Planification de la reprise des activités en présentiel.

« Exclusion » d’activités universitaires

  • Présentez-vous un ou plusieurs de ces symptômes?
    • Fièvre, perte soudaine de l’odorat ou du goût, toux inhabituelle ou plus intense, difficulté à respirer ou essoufflement
  • Présentez-vous un ou plusieurs symptômes dans deux des catégories suivantes?
    • Catégorie 1 – Symptômes ORL : mal de gorge
    • Catégorie 2 – Symptômes généraux : fatigue intense, perte d’appétit importante, douleurs musculaires généralisées non attribuables à un effort physique
    • Catégorie 3 – Symptômes gastro-intestinaux : vomissements, diarrhée, douleurs abdominales
  • Avez-vous êtes allé à l’extérieur du pays au cours des deux dernières semaines? Les voyageurs qui entrent au Canada doivent s’isoler pendant 14 jours.
  • Avez-vous été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19? (Les professionnels de la santé qui ont été en contact avec un patient atteint de la COVID-19 pendant qu’ils portaient l’EPI approprié peuvent se rendre sur le campus.)

Exemple : si vous souffrez d’une fatigue intense et de vomissements, vous devez répondre « oui », parce que ces symptômes se trouvent dans deux catégories distinctes. Toutefois, si vous souffrez de vomissements et de diarrhée, vous devez répondre « non », parce que ces deux symptômes se trouvent dans la catégorie des symptômes gastro-intestinaux.

Chaque jour, avant d’entrer sur le campus, les employés et les étudiants embauchés doivent remplir le formulaire d’autoévaluation dans Minerva pour confirmer qu’ils répondent aux conditions susmentionnées.

Personnes vulnérables ou immunodéprimées

Membres du personnel dont le système immunitaire est affaibli, qui sont atteints d’une maladie chronique ou qui sont âgés de 70 ans ou plus

Nous demandons aux employés qui présentent un risque élevé de complications en cas de COVID-19 de travailler de la maison s’ils peuvent s’acquitter de la totalité de leurs fonctions à distance, conformément aux recommandations du gouvernement. 

Si l’Université juge que : 

  1. le télétravail n’est pas possible;  
  2. ou que l’employé doit accomplir des fonctions et des activités indispensables sur le campus; 
    • le cas doit faire l’objet d’une évaluation et les renseignements sur l’état de santé doivent être transmis à hr [at] mcgill.ca.
      • S’il est établi que :
        1. la maladie n’expose pas l’employé à un risque de complications, l’Université demandera à ce dernier de retourner travailler sur le campus.
        2. la maladie expose l’employé à un risque de complications en cas de COVID-19, les mesures ci-après peuvent être prises.
          • L’Université doit mettre en place les mesures recommandées par la Direction de la santé publique (DSP) sur le lieu de travail, et l’employé doit les respecter.Si l’employé a des motifs raisonnables de croire que son environnement de travail met sa santé en danger, il peut exercer son droit de refus de travailler, conformément à l’article 12 de la Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST). Consultez la section sur le refus de travailler.
          • L’Université peut décider d’attribuer d’autres tâches à l’employé. Cette modification de tâche doit se faire en collaboration avec les Ressources humaines ou les Relations de travail et relations avec les employés.
          • L’employé a le droit de rester au travail, à condition qu’il ait été bien informé des risques liés à son travail et que l’Université ait pris toutes les mesures nécessaires pour prévenir la propagation de la COVID-19 au travail.
          • Si l’Université estime ne pas être en mesure de prendre les dispositions nécessaires pour garantir la sécurité de l’employé sur le lieu de travail, l’employé sera invité à prendre des jours de congé annuel, des heures supplémentaires en réserve, des jours de congé mobile ou des jours de congé autorisé sans salaire, conformément aux politiques de l’Université.

Étudiants dont le système immunitaire est affaibli ou qui sont atteints d’une maladie chronique

Les personnes qui présentent un risque élevé de complications à la COVID-19 doivent suivre les recommandations du gouvernement et travailler ou étudier de la maison, si c’est possible.

Les étudiants qui sont dans cette situation, et dont la présence sur le campus est nécessaire pour certaines activités, doivent communiquer avec le bureau des affaires étudiantes de leur faculté pour que des arrangements puissent être pris.

Refus de travailler pour des raisons de santé et de sécurité

Nous tenons à rappeler que nous continuons d’offrir un milieu de travail sûr. Nous avons mis en place des mesures ayant pour but de limiter la propagation du virus. Ainsi, nous demandons à tous nos employés qui se présentent au travail de prendre des précautions en appliquant les pratiques d’hygiène de base, telles que le lavage des mains et l’éloignement physique, comme le recommandent d’ailleurs les autorités.

L’employé ayant des motifs raisonnables de croire que son milieu de travail l’expose à un danger pour sa santé peut engager une procédure de refus de travail en vertu de la Loi sur la santé et la sécurité du travail. La Loi prévoit qu’un travailleur a le droit de refuser d’exécuter un travail s’il a des motifs raisonnables de croire que l’exécution de ce travail l’expose à un danger pour sa santé, sa sécurité ou son intégrité physique ou peut avoir l’effet d’exposer une autre personne à un semblable danger. Les employés sont invités à parler de leur situation et de leurs préoccupations avec leur supérieur avant ou au moment d’engager une procédure de refus de travail afin de voir si des mesures de sécurité supplémentaires pourraient être mises en place pour accroître la sécurité dans l’environnement de travail.

Le supérieur immédiat doit consigner la procédure de refus de travail par écrit. Un refus de travail ne s’appuyant pas sur des motifs raisonnables peut être considéré comme une absence injustifiée. Les superviseurs et les gestionnaires appelés à gérer une telle situation doivent consulter les Ressources humaines.

Visiteurs

Les visiteurs sont autorisés à se rendre sur le campus à condition d’avoir planifié leur visite et d’être en contact avec une personne responsable à McGill. Avant chaque visite, le responsable de McGill devra transmettre au visiteur les mesures de prévention à suivre, notamment les suivantes :

Comme il faut détenir une carte d’accès pour entrer dans les immeubles, la personne responsable doit également aller chercher le visiteur à l’entrée désignée et le raccompagner vers la sortie.

Remarque : En raison de la situation actuelle, aucun visiteur n’est autorisé dans les résidences de McGill.

Voyageurs

  • Imposé par Affaires mondiales Canada, le Niveau de risque 3 – Éviter tout voyage non essentiel à l’extérieur du Canada est toujours en vigueur. Par conséquent, tous les déplacements à l’étranger pour le compte de l’Université sont suspendus jusqu’à nouvel ordre.
  • Les voyages au Canada commandités par l’Université demeurent suspendus jusqu’à nouvel ordre. Certaines exceptions peuvent toutefois être accordées dans le cadre de missions d’importance majeure ou de voyages urgents. Pour ce faire, il convient de soumettre une demande de dérogation au doyen ou au chef de l’unité administrative (vice-principal adjoint ou niveau supérieur).
  • En date du 24 juillet 2020, les voyageurs qui arrivent au Canada doivent s’isoler pendant 14 jours.
  • Si vous êtes un étudiant international et que vous vous demandez si vous pouvez entrer au Canada pour le semestre d'automne, veuillez consulter le site Web des Services aux étudiants internationauxpour en savoir plus sur les restrictions visant les voyages transfrontaliers.

Protocoles d’intervention en cas d’urgence

Les protocoles d’intervention en cas d’urgence restent essentiellement les mêmes pendant la pandémie de COVID-19.

Comme toujours, vous pouvez communiquer avec le Service de sécurité 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Campus du centre-ville : 514 398-3000

Campus Macdonald : 514 398-7777

Pendant une évacuation en cas d’incendie, les occupants doivent porter un masque s’ils en ont un à portée de la main puisqu’il pourrait être difficile de rester à deux mètres des autres personnes dans les escaliers. Une fois à l’extérieur, les personnes évacuées doivent se disperser afin de respecter les règles d’éloignement.

Que faire si un McGillois ressent des symptômes de la COVID-19?

    • Si une personne commence à ressentir des symptômes sur le campus, on doit la placer en isolement dans une pièce et lui remettre un masque chirurgical à porter immédiatement, si un tel masque est disponible, ou lui demander de porter son couvre-visage personnel ou de se couvrir la bouche et le nez d’un tissu propre (un foulard, par exemple). Il faut ensuite composer le 1 877 644-4545pour obtenir des instructions.
      • L’employé doit ensuite avertir la personne responsable sur les lieux qu’il ressent des symptômes de la COVID-19.
      • Pour sa part, un étudiant doit communiquer avec le Service de sécurité de McGill (514 398-3000) pour signaler ses symptômes.
    • En fonction des instructions reçues d’Info-Santé, la personne pourrait devoir s’isoler pendant un certain temps ou subir un test de dépistage.
    • Conformément aux directives du gouvernement, l’Université doit désinfecter les lieux lorsqu’une personne présente des symptômes d’allure grippale. En recevant un rapport de symptômes de COVID-19, le superviseur ou le responsable – chercheur principal, instructeur ou autre – doit :
      • faire évacuer les lieux où la personne concernée se trouvait;
      • appeler le Service de sécurité de McGill (514 398-3000) pour enclencher la procédure de nettoyage et de désinfection.
    • Si une personne commence à ressentir des symptômes alors qu’elle ne se trouve pas sur le campus :
      • Si cette personne n’est pas venue sur le campus au cours des sept derniers jours, elle n’a pas besoin de signaler ses symptômes, sauf si elle a besoin d’accommodements.
      • Pour obtenir des accommodements au travail, les membres du personnel doivent communiquer avec l’unité Gestion de l’invalidité des RH à disability.hr [at] mcgill.ca.
      • Pour leur part, les étudiants doivent remplir le formulaire d’autodéclaration dans Minerva pour demander des arrangements en cas d’absence ou d’incapacité à accomplir leurs travaux universitaires.
    • Retour sur les lieux: Une fois les lieux nettoyés et désinfectés, les autres employés ou étudiants peuvent revenir. Aucun suivi particulier ne s’impose pour ces employés, hormis la surveillance habituelle des symptômes.

Que doit faire un McGillois qui reçoit un diagnostic de COVID 19?

Étudiant

Si vous avez reçu un diagnostic de COVID-19 (coronavirus), veuillez remplir le formulaire d’autodéclaration pour les étudiants qui se trouve dans Minerva.

  1. Connectez-vous à Minerva.
  2. Sélectionnez le Menu des étudiants.
  3. Sélectionnez « Déclaration d’un diagnostic de COVID-19 ».

Les informations recueillies seront conservées de façon sécuritaire et confidentielle. Les renseignements personnels ne seront pas divulgués, à moins que la loi l’exige ou que l’étudiant l’autorise expressément.

Employé

L’employé ayant reçu un diagnostic de COVID-19 doit remplir le formulaire de confirmation de maladie et le faire parvenir à disability.hr [at] mcgill.ca. L’unité Gestion de l’invalidité des RH communiquera avec lui pour prendre les dispositions nécessaires. Cette consigne s’applique à tous les employés qui reçoivent un diagnostic de COVID-19, qu’ils soient tenus d’être présents sur le campus ou non.

Retour sur le campus

Vous êtes tenu de mettre l’Université au courant de votre diagnostic si ce résultat vous oblige à vous absenter, mais vous n’êtes pas obligé d’en parler à vos collègues, sauf si un professionnel de la santé vous demande de le faire. Si un employé présente des symptômes, mais qu’il n’a pas été hospitalisé, sa période d’isolement obligatoire se termine lorsqu’il satisfait aux trois conditions suivantes :

  1. Au moins 14 jours se sont écoulés depuis l’apparition des symptômes (c’est-à-dire depuis le premier jour des symptômes).
  2. L’employé n’a plus de symptômes depuis au moins 24 heures.
  3. L’employé n’a pas eu de fièvre depuis au moins 48 heures.

Important : Si l’employé présente des symptômes ou de la fièvre le quatorzième jour, il doit rester en isolement jusqu’à ce qu’il n’ait plus de symptômes depuis au moins 24 heures et plus de fièvre depuis au moins 48 heures.

Autres documents importants

La prévention de la contagion

L’éloignement physique

 

Le nettoyage des lieux de travail

Back to top