Processus de gestion des cas de COVID-19 à l’Université McGill

Les autorités de santé publique de Montréal ont demandé qu’il incombe à l’Université de gérer les symptômes et les cas de COVID-19 chez les étudiants et les employés mcgillois qui se sont rendus sur ses campus. L’Université doit notamment s’assurer que les espaces sont désinfectés et que le traçage des contacts a été effectué selon les directives qu’elle a reçues des autorités de santé publique, et ce, pour tous les étudiants et les employés symptomatiques ou ayant reçu un diagnostic de COVID-19 et qui étaient sur ses campus alors qu’ils pouvaient être contagieux (la « période de contagion »).

Les autorités de santé publique définissent la période de contagion comme les 48 heures précédant l’apparition de symptômes ou, si la personne est asymptomatique, les 48 heures précédant la réalisation d’un test de dépistage de la COVID-19 dont le résultat est positif.

Le processus comprend les étapes suivantes :

  1. Déclaration de symptômes de COVID-19 ou d’un résultat positif au test de dépistage : Si un étudiant ou un employé de McGill commence à ressentir des symptômes de COVID-19 ou reçoit un résultat positif au test de dépistage ET qu’il s’est rendu sur le campus durant la période de contagion (dans les 48 heures précédant l’apparition de ses symptômes, ou, s’il n’a pas de symptôme, dans les 48 heures précédant le passage du test), il doit composer le 514 398‑3000 dès que possible. Par « sur le campus », on entend toute propriété appartenant à l’Université McGill ou louée par cette dernière, y compris les résidences étudiantes et les installations sportives.
     
  2. Entretien confidentiel : Le groupe de gestion des cas de l’Université McGill réalisera un entretien confidentiel avec la personne afin de déterminer où elle se trouvait sur le campus et avec qui elle a été en contact, et d’obtenir d’autres renseignements nécessaires pour la réalisation de l’évaluation du cas.
     
  3. Évaluation du cas : Les renseignements recueillis sont examinés afin de déterminer 1) si les espaces doivent être davantage désinfectés (principalement si l’espace n’a pas été désinfecté par la personne après usage, ou n’a pas été désinfecté depuis que l’usager y était) et 2) le niveau de risque des personnes qui ont été en contact avec l’individu.
     
  4. Désinfection (en cas de symptômes ou de diagnostic) : Les espaces où la personne s’est trouvée durant la période de contagion sont fermés et désinfectés au besoin.
     
  5. Information des personnes qui ont été en contact (seulement dans les cas de diagnostic) : Le groupe de gestion des cas communique avec les personnes qui sont considérées comme des contacts à risque modéré ou élevé, selon les directives des autorités de santé publique, et leur donne des consignes à suivre, comme passer un test de dépistage. Si une personne qui était présente dans une classe reçoit un diagnostic, le groupe de gestion des cas communique également avec les enseignants et les étudiants, même si les contacts en salle de classe sont considérés à faible risque lorsque les étudiants portent un masque chirurgical.
     
  6. Suivi auprès des personnes qui ont été en contact : Le groupe de gestion des cas demande aux personnes qui ont eu un contact à risque modéré ou élevé de lui communiquer le résultat de leur test afin de s’assurer qu’il n’y a pas de transmission sur le campus.
     
  7. Transmission et éclosions sur le campus : Si deux cas ou plus qui ont été déclarés peu de temps l’un après l’autre peuvent être liés à un contact sur le campus, on considère alors qu’il y a transmission sur le campus. Lorsque plusieurs cas sont liés ou qu’il y a une éclosion, le groupe de gestion des cas dépêche le groupe chargé des interventions en cas d’éclosion et travaille avec les autorités de santé publique de Montréal à la gestion de l’éclosion.
     
  8. Publications des statistiques sur les cas : Le groupe de gestion des cas dresse un bilan hebdomadaire du nombre de cas qui lui ont été signalés et indique s’il y a ou non de la transmission sur le campus; ces renseignements sont publiés les mardis sur la page Bilan des cas de COVID-19.
Back to top