Denise Bélanger

Professeure titulaire
Faculté de médecine vétérinaire - Département de pathologie et microbiologie
 

3200, rue Sicotte - aile A, local 2209-5
T: 450-773-8521 poste 8472
denise.belanger [at] umontreal.ca

 

Affiliation

Groupe de recherche en épidémiologie des zoonoses et santé publique

Diplômes

D.M.V., Université de Montréal
M.P.V.M., Ph.D., UC Davis

Domaines de recherche

Epidémiologie de la Rage animale et modélisation de programmes de contrôle,
Surveillance de la maladie Lyme
Épidémiologie de la Fièvre Q

Bio

Après avoir obtenu un doctorat en médecine vétérinaire à l'Université de Montréal, elle débuté sa carrière en pratiquant en milieu agricole. Afin de se donner des outils dans le cadre de son approche de médecine préventive des troupeaux, elle a ensuite entrepris une maîtrise en médecine préventive à l'Université Davis, en Californie. Denise Bélanger a décidé de poursuivre ses études supérieures avec un doctorat en épidémiologie, toujours à l'Université Davis, dont le sujet de thèse était les éléments trace et la mortalité néonatale chez les ovins.

C’est suite à ses études que Dre Bélanger a été engagée à la Faculté de médecine vétérinaire. En plus d’enseigner l'épidémiologie et les méthodes quantitatives, elle s'implique dans divers comités de la Faculté. Elle a été co‐fondatrice des Micro‐programmes en santé publique vétérinaire et du Groupe international vétérinaire (GIV). De plus, Dre Bélanger a été directrice du département de pathologie et de microbiologie de 2010 à 2014.

En plus de son implication scientifique à la Faculté de médecine vétérinaire ainsi qu’au GREZOSP, Denise Bélanger est productrice agricole. Elle est copropriétaire d’une ferme de 125 acres, dont 75 acres de forêt lui permettant de faire les sucres au printemps. Elle cultive aussi de la pomme, du raisin et de l’ail certifiés biologiques, en plus de produire 140 agneaux à l'herbe par année. Elle a donc manifestement conservé son intérêt pour le milieu agricole.

Recherche

Parmi les champs d'intérêts en recherche de Denise Bélanger, on note l'épidémiologie de la rage, principalement du raton laveur, ainsi que l'épidémiologie des maladies infectieuses dans les troupeaux. Citons par exemple son projet sur la rage du raton laveur, financé par le Comité scientifique du Québec sur la rage animale. Un autre intérêt de Dre Bélanger concerne la résistance aux antiparasitaires pour les parasites gastro‐intestinaux chez les petits ruminants. Elle travaillera prochainement sur ce sujet, lequel la préoccupe énormément du fait de l'apparition de résistance qui vient limiter les outils du médecin vétérinaire et du producteur agricole.

Lorsqu'elle a commencé à travailler à la Faculté de médecine vétérinaire sur des projets de recherche en santé publique et concernant les animaux de la faune, Denise Bélanger était parmi les premiers à s'intéresser à ce sujet, voire à en faire un sujet d'intérêt. On peut donc la considérer comme une pionnière.

En lien avec son intérêt pour la rage, Dre Bélanger est présidente du Comité scientifique du Québec sur la rage du raton laveur depuis 2007. Ce comité a effectué beaucoup de recherche appliquée afin d’améliorer leurs stratégies de contrôle et de surveillance du raton laveur au Québec. Ces réalisations sur le terrain ont eu d’importantes retombées quant à l'élimination de la rage du raton laveur, ainsi que des impacts économiques non négligeables.

PUBLICATIONS - Denise Bélanger