Naissance du premier bébé Canadien à partir d'ovules congelés

Nouvelles

Publié: 31mai2005

Note : Dr. Seang Lin Tan, Dr. Ri-Cheng Chian, Dr. William Buckett et Dr. Lucy Gilbert seront disponibles pour des entrevues dans une conférence de presse tenue mardi le 31 mai à 10h00 à l'Hôpital Royal Victoria — salle F4.40 — Pavillon des femmes.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) annonce aujourd'hui la naissance d'un bébé à partir d'ovules congelés : une première au Canada. Une équipe dirigée par le professeur Seang Lin Tan, directeur du département d'Obstétrique et de gynécologie de l'Université McGill et directeur du Centre de reproduction de McGill du CUSM à Montréal, a confirmé la naissance du bébé, un garçon en pleine forme de 3740 grammes, le 29 avril. «Notre centre de fécondation in vitro est le premier au Canada à avoir réussi un tel exploit» a déclaré le Dr Tan. «Il s'agit d'une nouvelle extraordinaire, non seulement pour les parents mais également pour la recherche sur la fertilité féminine. Toutes nos félicitations aux parents à l'occasion de la naissance de leur premier enfant.»

La mère, âgée de 26 ans, est une patiente du Centre de reproduction de McGill. Elle souffrait d'infertilité depuis deux ans. Au départ, elle avait prévu suivre un traitement de stimulation ovarienne et une insémination intra-utérine (IIU). Mais comme sa production de follicules ovariens était trop élevée, on a dû interrompre le traitement à cause du risque élevé de grossesse multiple. La solution de rechange consistait à prélever des ovules de ses ovaires et à les congeler dans l'azote liquide à –196ºC. Deux mois plus tard, les ovules ont été décongelés puis fécondés par le sperme du conjoint, par fécondation in vitro (FIV) et par injection intracytoplasmique de spermatozoïdes; par la suite, les embryons ont été implantés dans l'utérus de la mère.

«La patiente a connu une grossesse sans complication et un accouchement normal» a déclaré le Dr William Buckett, médecin au CUSM, qui suivi la mère pendant sa grossesse. Les parents, qui souhaitent garder l'anonymat, ont trouvé que le procédé était facile et sans complication. Le père a déclaré : «Les mots ne suffisent pas pour décrire cet événement. J'étais présent dans la salle d'accouchement et j'ai aidé ma conjointe à accoucher de ce magnifique bébé. J'en profite pour remercier le personnel du CUSM et plus spécialement celui du Centre de reproduction».

Le Centre de reproduction de McGill au CUSM est le pionnier de cette nouvelle méthode de congélation révolutionnaire qui permet d'accroître significativement le taux de survie des ovules. Les ovules humains sont très fragiles et leur contenu en eau est très élevé. Les méthodes classiques de congélation n'ont pas eu beaucoup de succès parce que des cristaux de glace peuvent se former et endommager l'ovule qui devient alors inutilisable. On a pu résoudre ce problème grâce à une nouvelle méthode de congélation accélérée, appelée « vitrification », mise au point par le Dr Ri-Cheng Chian, Directeur scientifique du Centre de reproduction de McGill (CUSM) et le Dr Tan. Chacun des ovules prélevé des ovaires de la patiente est inséré dans un dispositif de protection inventé par les Drs Chian et Tan, le Cryoleaf; il est ensuite est placé dans une solution de vitrification spéciale. Les ovules sont refroidis extrêmement rapidement à plus de 20,000ºC à la minute, ce qui empêche la formation de cristaux et accroît le taux de survie de l'ovule d'environ 90 %. Les ovules ainsi congelés peuvent être entreposés en toute sécurité dans le Cryoleaf jusqu'au moment de l'utilisation; ils sont alors soigneusement décongelés puis fertilisés.

À ce jour, 15 patientes du Centre de reproduction de McGill ont été inséminées avec un embryon produit à partir d'ovules vitrifiés, et sept sont devenues enceintes y compris la patiente qui a accouché. « Les résultats sont particulièrement encourageants puisque le taux de succès se compare favorablement à celui obtenu avec le procédé courant de FIV avec ICSI à partir d'ovules frais, utilisé dans plusieurs centres de FIV » a déclaré le Dr Tan.

La congélation des ovules est utile à plusieurs égard. Selon le Dr Lucy Gilbert, gynécologue-oncologue au CUSM, «le procédé permet aux jeunes femmes chez qui on a diagnostiqué un cancer, de préserver leur fertilité avant d'entreprendre des traitements de chimiothérapie ou de radiothérapie qui peuvent entraîner une ménopause précoce.» Au cours des deux dernières années, 16 patientes atteintes du cancer ont fait congeler leurs ovules au CUSM. «La congélation permet aussi aux jeunes femmes qui le souhaitent, de retarder une grossesse en toute sécurité» indique le Dr Tan. Après 30 ans, les femmes sont moins fertiles et les risques d'avortement spontané augmentent considérablement. Il en est de même des risques d'anomalies chromosomiques, tels que la trisomie 21, qui sont plus élevés pour les femmes plus âgées. Enfin, avec les programmes actuels de dons d'ovules, il faut tenir compte du cycle menstruel des réceptrices, une contrainte qui n'existe pas avec la congélation des ovules.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)
Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances.

Coordonnées

Contact: 
Ian Popple
Organisation: 
Relations publiques et Communications, CUSM
Courriel: 
ian.popple [at] muhc.mcgill.ca
Office Phone: 
514-843-1560
Back to top