Le ministre Yves Bolduc rend public un plan d’action sur la chirurgie bariatrique au Québec

Nouvelles

Publié: 19mai2009

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, le docteur Yves Bolduc, en présence du député de Marquette, monsieur François Ouimet, a annoncé un investissement de 29 millions de dollars sur trois ans pour augmenter le volume d’intervention en chirurgie bariatrique, ce qui réduira de façon importante l’attente pour le traitement de l’obésité morbide. Cette nouvelle a été annoncée à l’Hôpital de Lachine, appelé à devenir un partenaire de premier plan dans cette branche de la chirurgie.

L’obésité morbide se situe à l’extrémité supérieure des excès de poids, et elle est associée à des risques plus grands de diabète, de maladies cardiovasculaires et respiratoires, de cancer, et de différentes autres maladies chroniques. Comme l’a mis en lumière l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé, la chirurgie bariatrique est le traitement le plus efficace en cas d’obésité morbide.

« L’an dernier, 840 chirurgies bariatriques ont été réalisées au Québec, ce qui est nettement insuffisant pour répondre à la demande. Il en résulte une attente beaucoup trop longue pour les patients, ce qui a des conséquences directes sur leur état de santé et leur qualité de vie. À cet effet, le plan d’action rendu public aujourd’hui permettra d’améliorer considérablement l’accès à la chirurgie bariatrique puisque nous serons en mesure d’en effectuer 1 500  dès cette année, puis 2 250 l’an prochain et 3 000 dans deux ans », indiqué le docteur Bolduc.

Au-delà de l’augmentation prévue du nombre de chirurgies, le plan d’action prévoit aussi une meilleure organisation des services, notamment grâce à la définition de corridors de service pour les patients, et grâce à la désignation de deux centres d’excellence en chirurgie bariatrique, l’un à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec et l’autre au Centre universitaire de santé McGill, auquel est maintenant rattaché l’Hôpital de Lachine.

« Je confirme qu'a l'intérieur de la somme substantielle annoncée aujourd’hui, le gouvernement réalisera notamment un investissement de 3 millions de dollars pour l’installation d’un appareil de résonance magnétique qui pourra servir aux traitements des patients souffrants d’obésité morbide, ici a l'Hôpital de Lachine. Avec la création du centre d’excellence en chirurgie bariatrique, nous confirmons non seulement le rôle important de l'institution au sein de la région, mais démontrons également que la relance de l’hôpital est très solide et réelle », a déclaré le député François Ouimet.

De l’investissement total de 29 millions de dollars annoncé aujourd’hui, 6,7 millions de dollars seront consacrés aux immobilisations nécessaires à l’ouverture des centres d’excellence afin de s’assurer qu’ils puissent disposer d’infrastructures et d’équipements adéquats, tandis que 22,3 millions de dollars seront utilisés pour le paiement de la bande gastrique et le financement de l’augmentation de la capacité des établissements à procéder à ce type de chirurgie spécialisée.

« Notre gouvernement s’est résolument engagé dans l’amélioration de la qualité, de l’accessibilité et de la continuité des soins pour toute la population du Québec et avec le dépôt de ce plan d’action sur la chirurgie bariatrique, qui aura des impacts majeurs sur la vie de milliers de personnes atteintes d’obésité morbide, nous en témoignons de nouveau », a conclu le ministre Bolduc.

On peut consulter le plan d’action sur l’organisation de la chirurgie bariatrique au Québec à l’adresse suivante : www.msss.gouv.qc.ca.

-30-

 

Quelques données à propos de l’obésité morbide

  • L’obésité morbide est une maladie grave, parfois mortelle, qui influe sur les fonctions mécaniques, métaboliques et physiologiques de l’organisme. Elle augmente le risque de conditions de comorbidité comme les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 2, le cancer, la stérilité, l’apnée du sommeil et les maladies osseuses.
  • Une disposition génétique à la maladie peut être une cause sous-jacente importante de l’obésité morbide. Ce facteur génétique combiné avec les habitudes alimentaires et le style de vie aboutit à l’épidémie de cas d’obésité qui sévit en Amérique du Nord.
  • La chirurgie bariatrique comprend un certain nombre d’interventions chirurgicales qui modifient le tractus gastro-intestinal afin de réduire l’apport alimentaire ou l’absorption de calories.
  • En 2007, au Canada plus de 6 750 patients étaient en attente de chirurgie bariatrique et seules 1 313 interventions ont été pratiquées. Le temps d’attente moyen pour une chirurgie bariatrique au Canada est de 5,2 ans.
  • Un rapport présenté au ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, accepté en novembre 2007, indique que, chaque année, 3 500 nouveaux Québécois devront subir une chirurgie bariatrique à partir de 2010.
  • Lorsqu’il sera pleinement opérationnel, le nouveau Centre d’excellence pour la chirurgie bariatrique du CUSM - Hôpital de Lachine offrira un suivi des ingesta et un suivi postopératoire des patients. Le groupe multidisciplinaire de professionnels de la santé sera composé d’infirmières cliniciennes, de nutritionnistes, de psychologues, de physiothérapeutes et de kinésithérapeutes ainsi que de l’équipe chirurgicale.
  • Le Centre de chirurgie bariatrique du CUSM - Hôpital de Lachine comprendra des blocs opératoires spécifiquement conçus pour les interventions bariatriques de même que des chambres et des zones de traitement bariatrique pour les patients.
  • L’objectif initial est de soigner jusqu’à 400 patients par année à l’Hôpital de Lachine. Certains cas très complexes feront l’objet d’une intervention chirurgicale à l’hôpital Royal Victoria du CUSM, mais les soins préopératoires et postopératoires seront assurés par l’équipe de l’Hôpital de Lachine.

Coordonnées

Contact: 
Marie-Ève Bédard
Office Phone: 
418 266-7171
Back to top