Quick Links

Fin de la revue opérationnelle du CUSM

Nouvelles

Publié: 22 Nov 2001

Le conseil d'administration du Centre universitaire de santé McGill a reçu le rapport final d'une revue opérationnelle de ses activités cliniques, financières et administratives.

Le conseil d'administration du Centre universitaire de santé McGill a reçu le rapport final d'une revue opérationnelle de ses activités cliniques, financières et administratives.

« Il reste du travail à faire dans un certain nombre de domaines, mais le rapport constitue un guide utile sur les mesures à prendre pour rendre nos hôpitaux plus efficaces au plan des coûts », a déclaré le directeur général du CUSM, le Dr Hugh Scott.

La revue avait pour objectif d'évaluer les domaines dans lesquels le CUSM peut devenir plus efficient et les investissements nécessaires pour cette amélioration et d'apprécier si les niveaux de financement actuels sont adéquats. Les conclusions générales du rapport sont les suivantes :

* Un investissement non renouvelable du gouvernement à hauteur de 27 à 30 millions de dollars sera nécessaire pour soutenir le plan de renouvellement.
* Sur trois ans, des économies de 10 à 14 millions de dollars peuvent être réalisées au budget opérationnel moyennant les investissements appropriés.
* D'autres économies potentielles de l'ordre de 7,5 à 15,5 millions de dollars ont été identifiées. Dans certains domaines, des études supplémentaires devront confirmer la faisabilité de ces économies. Dans d'autres domaines, des investissements seront exigés pour renforcer les services de santé.
* Selon le degré de réalisation du plan d'économies envisagé, le déficit annuel des revenus du CUSM demeurera dans une fourchette se situant entre 6,4 et 18,5 millions de dollars.

Les domaines clés qui nécessitent des investissements publics sont la technologie de l'information, les équipements, les aides aux ressources humaines et l'expansion des services à la collectivité. Si ces investissements sont effectués, les principales économies réalisables se situeraient notamment dans la gestion des stocks, les laboratoires d'essais et l'imagerie médicale, la pharmacie ainsi que dans l'amélioration des modèles de soins. Les possibilités de générer des revenus, par exemple dans les services alimentaires, ont également été repérées.

Les prochaines étapes consisteront à élaborer un plan de renouvellement, à valider les recommandations formulées et à établir un échéancier réaliste, a dit le Dr Scott. Le conseil d'administration du CUSM nommera un groupe de travail mixte, composé de membres du conseil et de la haute direction, pour diriger la mise en oeuvre du renouvellement dans les prochaines semaines, a-t-il ajouté.

Le Dr Scott a noté que des représentants de la Régie régionale, du ministère de la Santé et des services sociaux et du Conseil du Trésor ont participé au processus de la revue opérationnelle. « Ce partenariat doit se poursuivre si nous voulons être en mesure de réaliser un plan de renouvellement efficace », a-t-il dit.

Selon le Dr Scott, les activités d'exploitation du CUSM comportent de nombreuses forces, notamment l'approche globale de la gestion de la qualité, un plan intégré pour la technologie de l'information, une approche pluridisciplinaire dans les soins et un taux d'absentéisme faible chez le personnel. « Nous comptons miser sur ces forces dans la réalisation du plan de renouvellement. »

Il a également fait état d'un certain nombre de questions encore à régler. « Par exemple, le CUSM reçoit environ un million de visites ambulatoires par année, soit le plus haut taux au Canada. Il n'est pas évident que notre financement reflète adéquatement les coûts de cette prestation de services.

Il a en outre souligné que le rôle des hôpitaux universitaires dans l'ensemble du réseau de la santé reste à définir et que le coût de leur mission universitaire, de recherche et d'enseignement, doit être adéquatement évalué et financé.

Site de source: /channels
Classification: