Alan Evans honoré par un prestigieux prix de la recherche sur les maladies du cerveau

Nouvelles

Publié: 21aoû2014

21 août 2014 - Le professeur Alan Evans, un scientifique novateur qui a contribué à cartographier le cerveau humain, a reçu le prix national Margolese de la recherche sur les maladies du cerveau de l’Université de la Colombie-Britannique. Il est chercheur à l’Institut neurologique de Montréal et professeur James McGill de neurologie et neurochirurgie, de psychiatrie et de génie biomédical à l’Université McGill.

Le professeur Evans a redéfini le rôle de la neuroimagerie en développant des techniques et des outils analytiques qui sont maintenant utilisés mondialement. L’une de ses réalisations distinctives a été de créer le cerveau de référence de l’Institut neurologique de Montréal, le système de référence spatiale utilisé le plus fréquemment pour cataloguer des données structurelles et fonctionnelles de cerveaux sains et malades. Il a plus récemment codirigé le « projet Big Brain », pour lequel des scientifiques ont découpé un cerveau humain en 7400 lames ultraminces avant de le reconstituer de façon numérique. La résolution des images, comparable à l’échelle cellulaire, permet une meilleure compréhension de l’anatomie du cerveau et de sa pathophysiologie.

Les travaux du professeur Evans ont donné lieu à une standardisation des techniques et dispositifs de neuroimagerie, rendant possibles des mesures fiables de la fonction cérébrale chez diverses populations et faisant de la neuroimagerie un outil de recherche beaucoup plus utile sur le plan clinique. Il a aussi combiné des données épidémiologiques et génétiques pour développer des biomarqueurs en vue de diagnostiquer plus rapidement des maladies neurologiques et psychiatriques. Ses travaux ont attiré davantage d’attention à l’importance de la science du cerveau et ont changé la manière dont les écoles de médecine et d’études supérieures enseignent la neuroanatomie.

Les prix nationaux Margolese de la recherche sur les maladies du cerveau et du cœur sont décernés chaque année à des Canadiens, qui vivent au pays ou qui résident et travaillent à l’étranger, dans l’espoir que leurs titulaires poursuivront leurs travaux exceptionnels pour améliorer la vie de personnes atteintes d’une maladie neurologique ou cardiaque. Les lauréats ont été choisis par un panel d’experts internationaux et un comité de l’Université de la Colombie-Britannique que présidait Gavin Stuart, doyen de la Faculté de médecine et vice-principal, santé, de l’établissement.  En 2012, le prix avait été décerné au docteur Guy Rouleau, directeur de l’Institut neurologique de Montréal.

Les deux prix de 50 000 $ ont été créés grâce au don de la succession de Leonard Hubert Margolese à l’Université de la Colombie-Britannique, afin de récompenser des Canadiens qui contribuent de façon remarquable au traitement, à l’amélioration ou à la guérison de maladies du cerveau ou du cœur. M. Margolese, qui est décédé en 2000, était un homme d’affaires de Vancouver qui souffrait d’une maladie du cœur et dont le frère souffrait de la maladie d’Alzheimer.

 

Pour plus d’information : http://med.ubc.ca/pioneers-in-heart-failure-and-brain-imaging-win-50000-awards-from-ubc/

Back to top