Une équipe étudiante en sciences infirmières propose une formation par simulation aux travailleurs de relève des proches aidants

Nouvelles

Par Diane Weidner, Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg (CSAIS)

Les soins infirmiers communautaires sont l’une des priorités des finissantes et finissants du baccalauréat en sciences infirmières de l’École des sciences infirmières Ingram (ÉSII). En petits groupes, ils doivent travailler avec un organisme communautaire pour mettre en application ce qu’ils ont appris en classe dans un projet en situation réelle.

L’équipe étudiante de l’ÉSII composée de Tracey Cordeiro, Varadan Corvione, Elize Cucca, Katerine Wong et Ling Yi Tam s’est associée à l’équipe de relève des proches aidants chez Plumeau, chiffon et compagnie (Plumeau). Cet organisme de Montréal offre des services de répit à domicile pour les aidants naturels qui s’occupent de personnes âgées dont les capacités physiques ou cognitives sont diminuées. Plusieurs patients souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’autres types de démence à différents stades, et les services de relève offrent aux proches aidants un moment de répit pour compenser le stress et la fatigue occasionnés par les besoins particuliers d’un être cher en perte d’autonomie.

Pendant cette initiative d’un semestre, l’équipe a travaillé sous la direction de Françoise Filion, professeure adjointe à l’ÉSII et coprésidente du Regroupement infirmier en santé mondiale et autochtone, et aux côtés des gestionnaires de Plumeau. Les étudiants ont participé à des réunions, à des groupes de consultation et à des expériences de jumelage au travail afin de repérer les thèmes et les obstacles communs à la vie professionnelle quotidienne des travailleurs de relève pour les proches aidants. Puis, à partir des données recueillies, l’équipe a créé trois scénarios pour aider les travailleurs de relève à acquérir les compétences dont ils ont besoin et mieux les préparer aux rencontres parfois difficiles avec les clients pouvant impliquer des problèmes d’agressivité et de racisme, de mémoire défaillante, d’avances sexuelles, d’interactions familiales complexes, de transfert et d’usage des toilettes.

L’équipe a travaillé en partenariat avec le Centre de simulation et d’apprentissage interactif Steinberg (CSAIS), où la directrice de la formation Leila Zahabi et le moniteur de patient standardisé Nick Burton ont formé quatre patients-acteurs standardisés pour donner vie aux scénarios durant des ateliers de formation par simulation d’une demi-journée, tenus dans un appartement simulé. L’étudiante en sciences infirmières Elize Cucca explique : « Les scénarios permettent aux clients de se retrouver dans un environnement d’apprentissage sans jugement, et de recevoir de la rétroaction de notre part et de la part de leurs collègues. Nous espérons que ça laissera place à une réflexion sur la manière d’appliquer ce qu’ils ont appris dans leur pratique future. »

Annie Lecompte, directrice adjointe, et Ilona Dagnaud, coordonnatrice des services de répit chez Plumeau, ont observé attentivement les neuf travailleurs de leur équipe de relève qui ont participé à l’atelier par simulation, le point culminant du projet. « Les acteurs ont été fantastiques, chacun d’eux jouant leur rôle avec conviction et crédibilité, souligne Mme Dagnaud. Chaque travailleur de relève a dû jouer dans trois scénarios différents et assister comme spectateur à six autres — différents cette fois, les acteurs modifiant l’intrigue chaque fois qu’une nouvelle personne tenait le rôle de proche aidant. Le réalisme des scènes était presque choquant. »

En travaillant avec Plumeau sur ce projet, les étudiants en sciences infirmières ont appris énormément sur la communauté montréalaise et les besoins des personnes âgées. Ils comprennent maintenant mieux à quel point les organismes communautaires sont indispensables à notre système de santé, puisque de plus en plus de services sont transférés dans la communauté. Mme Filion explique que la création d’un projet de simulation en partenariat avec un organisme communautaire comme Plumeau et le CSAIS est une initiative unique habituellement réservée au personnel enseignant ou aux professionnels de la santé. « Je suis très reconnaissante que cette expérience ait pu se faire avec mes étudiants », dit-elle.

L’équipe de Plumeau remercie chaleureusement l’ÉSII et le CSAIS pour cette occasion d’apprendre, en particulier l’équipe étudiante en sciences infirmières qui n’a vraiment ménagé aucun effort! « Le travail de relève au domicile d’un client se fait en grande autonomie, et est parfois même solitaire, explique Mme Dagnaud. C’était très enrichissant pour les travailleurs de voir comment les autres gèrent les différentes situations, de recevoir de la rétroaction sur leur propre approche et de partager l’expérience d’une équipe multidisciplinaire. »